Ouvrir le menu principal

La guerre civile kurde irakienne est une guerre civile ayant eu lieu au Kurdistan irakien entre mai 1994 et novembre 1997 qui oppose les deux grands partis kurdes, l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) et le Parti démocratique du Kurdistan (PDK), et leurs forces respectives de peshmergas. La guerre inclut des interventions importantes de l'Irak qui soutient le PDK, notamment pour la reconquête d'Erbil. La Turquie intervient également, en profitant du conflit pour tenter de chasser les éléments du PKK présents en Irak. Lors de l'opération "Marteau" de mai 1997, elle s'allie ainsi au PDK pour affronter le PKK, allié de fait au PUK. L'intervention de l'Irak permet la prise d'Erbil, ainsi que de Souleimaniye, avant que les États-Unis interviennent militairement par des bombardements au sud de l'Irak et que le PDK reprennent ces villes avec le soutien de l'Iran.

Elle se termine par un compromis, le PDK gouvernant le Nord-Ouest de la région autour d'Erbil tandis que l'UPK administre le Sud-Est autour d'As-Sulaymaniya. Le conflit aurait fait plusieurs milliers de morts.