Guarany

film de Riccardo Freda, sorti en 1950
Guarany

Réalisation Riccardo Freda
Scénario Riccardo Freda
Goffredo D'Andrea (it)
d'après José de Alencar
Acteurs principaux
Sociétés de production Universalia
Pays de production Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame biographique
Durée 92 minutes
Sortie 1950

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Guarany est un film biographique italien de Riccardo Freda sorti en 1950. Il est adapté du roman brésilien O Guarani (pt) de José de Alencar paru en 1857.

SynopsisModifier

Entre 1840 et 1870, la vie de Carlo Gomes, fils d'un musicien dans un village reculé du Brésil. Depuis qu'il est petit, il nourrit une passion pour la musique, que son père désapprouve. Seule sa mère l'encourageait, mais elle meurt alors qu'il est encore jeune. À sa majorité, Carlo quitte le village, malgré sa liaison avec sa fiancée Lindita qui reste sur place. À Rio de Janeiro, par hasard, il entre en contact avec l'empereur Pierre II, qui l'apprécie et lui attribue une bourse pour étudier la musique. Gomes se rend ensuite en Europe et une fois à Lisbonne, il tombe amoureux de Jacqueline, une chanteuse. Elle s'efforce de lui prêter son concours dans sa carrière et le couple déménage en Italie. Gomez écrit des opérettes en l'honneur de Jacqueline, qui ont beaucoup de succès. Il compose bientôt l'opéra Il Guarany. Des raisons diverses et surtout l'hostilité de Jacqueline s'opposent à la représentation de l'œuvre. Alors que Gomez est pris de désespoir, Lindita, à son insu, parvient à faire lire la partition à Verdi, ce qui lui permet de se produire à la Scala. Le public fait un triomphe à son œuvre. Gomez, se rendant compte de tout ce qu'il doit à Lindita, s'en va la rejoindre, et s'assure de l'avoir près de lui au moment du succès.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

Dans cette période de l'histoire cinématographique italienne, les opérettes étaient très populaires et le public plébiscitait des films biographiques de compositeurs italiens renommés[4]. L'historien et critique de cinéma Roberto Curti a déclaré que « les biographies de Verdi, Rossini ou Bellini n'étaient pas seulement divertissantes, elles permettaient aussi de se référer aux grandes figures du passé, ce qui servait d'antidote à toute la misère et à la crasse que le néoréalisme mettait en évidence »[4]. Freda reçu le scénario d'Antônio Carlos Gomes, un compositeur brésilien qui était populaire en Italie. Son œuvre la plus connue est l'opéra Il Guarany, d'après le roman O Guarani de José de Alencar[4].

Le film est produit par Universalia, une société de production à tendance catholique fondée en 1946[4],[3]. D'après Piero Regnoli qui était le vice-directeur artistique de la société, Universalia « avait environ un milliard de lires à disposition. C'était la plus grande société de production italienne de l'époque »[4]. Freda était en bons termes avec Salvo D'Angelo, un ami bien placé dans la hiérarchie de Universalia. Freda a fait savoir qu'il n'était pas vraiment intéressé par le film et qu'il ne le faisait qu'à condition de percevoir de grosses sommes d'argent. Il a déclaré a posteriori avoir été sidéré qu'on lui donne satisfaction[4].

Le tournage commence le à Rome et l'équipe du film embarque pour le Brésil la semaine suivante pour poursuivre les prises de vues sur place[5].

AccueilModifier

Guarany a reçu son visa d'exploitation en novembre 1949[6]. Il sort dans les salles le [3],[7] et récolte quelque 8 750 000 lires italiennes nationalement, ce que Curti juge être « pour ainsi dire boudé par le public »[7]. Les critiques ne sont généralement pas favorables[6]. Le film a néanmoins été plebiscité en Amérique du Sud, où il a assuré à Universalia et à Gianna Maria Canale une bonne couverture médiatique[6].

Curti déclare en 2017 que Guarany est introuvable sur tous supports, même à la Cineteza nazionale à Rome. Une copie du scénario de 303 pages est disponible[5].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (it) « Guarany », sur cinematografo.it (consulté le )
  2. a b et c (pt) « Freda, Riccardo », sur bases.cinemateca.gov.br (consulté le )
  3. a b et c Curti 2017, p. 306.
  4. a b c d e et f Curti 2017, p. 65.
  5. a et b Curti 2017, p. 66.
  6. a b et c Curti 2017, p. 67.
  7. a et b Curti 2017, p. 307.

BibliographieModifier

  • (en) Roberto Curti, Riccardo Freda: The Life and Works of a Born Filmmaker, McFarland, (ISBN 978-1476628387)
  • (en) Carlo Testa, Italian Cinema and Modern European Literatures, 1945-2000, Greenwood Publishing Group,

Liens externesModifier