Guðrøðr Rǫgnvaldsson

Guðrøðr Rǫgnvaldsson (mort en 1231), (en gaélique : Gofraid mac Ragnaill), connu également sous le nom de Guðrøðr Dond, est au XIIIe siècle un souverain de Man et des Îles.[note 1] C'est un membre de la Dynastie de Crovan, et un fils de Rǫgnvaldr Guðrøðarson, roi des Isles, le fils aîné de Guðrøðr Óláfsson, roi de Dublin et des Îles. Alors que ce dernier aurait voulu assurer sa succession à son plus jeune fils, Óláfr, les habitants des Îles étaient favorables à Rǫgnvaldr, qui parvient à gouverner le royaume des Îles pendant près de quarante années. Cette grave querelle de succession divisa la dynastie de Crovan pendant trois générations et joue un rôle capital dans la vue ultérieure de Guðrøðr.

Guðrøðr Rǫgnvaldsson
Image dans Infobox.
Fonctions
Roi de Man et des Îles
Biographie
Décès
Famille
Père
Enfant


OrigineModifier

Godred Don (i.e Aux Cheveux Bruns) était le fils de Ragnald IV de Man il se considère comme spolié par son oncle Olaf II de Man qui avait succédé à son père.

BiographieModifier

Dès 1220 sa mère l'avait envoyé dans l'île de Lewis afin d'assassiner son oncle. Mais Olaf réussit à échapper à l'attentat et prive son neveu de tous ses droits lorsqu'il accède au trône en 1226. Quelques années plus tard une réconciliation intervient entre les deux hommes et le roi Olaf II de Man accorde à son neveu une part du royaume constituée par les Hébrides extérieures[22].

La même année le roi Håkon IV de Norvège décide d'intervenir dans les Îles de l'Ouest, qu'il considère toujours comme une partie intégrante du royaume de Norvège. Il décide d'installer dans les Hébrides un roi de son choix en la personne d'Uspak Haakon, un petit-fils de Somerled et de rétablir Olaf II de Man qui avait été chassé de son trône par Alan de Galloway. Godred Don tente de résister à l'attaque de la flotte norvégienne mais il est tué dès les premiers combats.

PostéritéModifier

Godred Don laisse un fils, Harald II de Man, qui tente d'usurper le trône en 1249-1250.

NotesModifier

  1. Depuis la décennie 1980, les études académiques ont attribué à Guðrøðr divers noms personnels dans la sources secondaires en anglais : Godfred,[1] Godfrey,[2] Godred,[3] Gofraid,[4] Guðrøð,[5] Guðrǫðr,[6] and Guðrøðr.[7] Pendant la même période, elles ont donné à Guðrøðr divers épithètes: Godfrey Donn,[8] Godfrey the Black,[9] Godred Don,[10] Godred don,[11] Godred Dond,[12] Godred the Brown-haired,[13] Gofraid Donn,[4] Guðrøð the Black,[5] Guðrøðr Don,[14] Guðrøðr 'Don',[15] and Guðrøðr Dond.[16] Depuis la décennie 1990 les études accordent à Guðrøðr différents noms dans les sources secondaires en anglais : Godred Ranaldson,[17] Godred Rognvaldsson,[18] Guðrøð Rǫgnvaldsson,[5] Guðrøðr Rögnvaldarson,[19] Guðrøðr Rǫgnvaldsson,[20] and Guðrǫðr Rǫgnvaldsson.[21]

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • (en) Mike Ashley, The Mammoth Book of British Kings and Queens (England, Scotland and Wales), Londres, 1998, (ISBN 1841190969) « Godred Don ( The Brown-Haired) » p. 429-430.
  • Jean Renaud, Les Vikings et les Celtes, Ouest-France, Université de Rennes, 1992, (ISBN 2737309018) page 65-66.