Guðni Th. Jóhannesson

historien et homme politique islandais

Guðni Th. Jóhannesson
Illustration.
Guðni Th. Jóhannesson en 2017.
Fonctions
Président de l'Islande
En fonction depuis le
(4 ans et 11 jours)
Élection 25 juin 2016
Réélection 27 juin 2020
Premier ministre Sigurður Ingi Jóhannsson
Bjarni Benediktsson
Katrín Jakobsdóttir
Prédécesseur Ólafur Ragnar Grímsson
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Reykjavik (Islande)
Nationalité islandaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de université d'Islande
Profession Historien

Guðni Th. Jóhannesson
Présidents d'Islande

Guðni Thorlacius Jóhannesson (/ˈkvʏðnɪ ˈtʰɔrlaˌsiːʏs ˈjouːhanɛsɔn/), né le à Reykjavik, est un historien et homme d'État islandais. Il est président de l'Islande depuis le .

BiographieModifier

Fils de l'enseignante et journaliste Margrét Thorlacius et du professeur de sport Jóhannes Sæmundsson, Guðni Th. Jóhannesson naît le [1]. Il a deux frères, Patrekur, joueur et entraîneur de handball, et Jóhannes, informaticien[1]. Son père meurt d'un cancer en 1983[1].

Carrière d'historienModifier

Diplômé en histoire et en science politique de l'université de Warwick en 1991, il obtient une maîtrise ès arts à l'université d'Islande en 1997. Il y étudie notamment la langue russe[1]. Deux ans plus tard, il obtient une maîtrise en histoire au St Antony's College de l'université d'Oxford[2]. En 2003, il obtient un doctorat en histoire au Queen Mary University of London[2].

D'abord chargé de cours en histoire aux universités d'Islande, de Bifröst et de Londres, il travaille ensuite comme maître de conférences à l'université de son pays[1]. Spécialiste de l'histoire de l'Islande, on lui doit d'importants travaux portant notamment sur la guerre de la morue, la crise financière de 2008-2011 et la présidence de la République. Il a signé également une biographie de Gunnar Thoroddsen et un ouvrage sur la présidence de Kristján Eldjárn[1].

Président d'IslandeModifier

Le , il annonce tardivement sa candidature à l'élection présidentielle du suivant[3] dont il sort vainqueur avec 39,1 % des voix, contre 27,9 % à sa principale opposante, la femme d'affaires Halla Tómasdóttir (en), 14,3 % à l'écrivain Andri Snær Magnason et 13,7 % à l'ancien Premier ministre Davíð Oddsson[4].

Candidat sans étiquette apprécié pour sa sobriété et son indépendance[4], Guðni Jóhannesson devient à 48 ans le plus jeune président élu de l'histoire de l'Islande. Si le rôle du président est avant tout protocolaire, son programme comprend la mise en place de référendums d’initiative populaire[5]. Son élection est éclipsée par les performances de l'équipe d'Islande de football à l'Euro 2016, si bien que le premier événement du président-élu est de se rendre en France pour assister à la rencontre entre l'Islande et l'Angleterre où des milliers d'Islandais se trouvent[5]. Neuf bureaux de vote avaient d'ailleurs été installés sur le territoire français[5].

Le suivant, il est investi dans ses fonctions et succède à Ólafur Ragnar Grímsson.

Au cours de son allocution le , Guðni annonce son intention de se représenter pour un second mandat. Il encourage notamment les débats sur la mise en œuvre de la nouvelle constitution islandaise à se poursuivre[6].

Il est réélu lors de l'élection présidentielle de 2020 avec plus de 90 % des voix, opposé à un seul candidat[7].

Prises de positionModifier

Il indique être hostile à l'entrée de l'Islande au sein de l'Union européenne, suivant en cela l'opinion de son prédécesseur[8].

Vie privéeModifier

Guðni Th. Jóhannesson est père de cinq enfants[1]. De son premier mariage, avec Elín Haraldsdóttir, est née en 1994 une fille, Rut[1]. En 1998, il rencontre son actuelle épouse, la Canadienne Eliza Reid[1]. Ensemble, ils ont quatre enfants, trois garçons prénommés Duncan Tindur (né en 2007), Donald Gunnar (2009), Sæþór Peter (2011), et une fille, Edda Margrét (2013)[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j (en) « Breaking: Iceland elects new President », sur icelandmonitor.mbl.is, (consulté le 28 juin 2016).
  2. a et b (en) « New contender for Presidential race? », sur icelandmonitor.mbl.is, (consulté le 28 juin 2016).
  3. (en) Paul Fontaine, « Guðni Surges Ahead In New Presidential Election Poll », grapevine.is, 11 mai 2016.
  4. a et b « L'historien de 48 ans Gudni Johannesson élu président de l'Islande », sur rts.ch, (consulté le 28 juin 2020).
  5. a b et c « En Islande, le néophyte Gudni Johannesson élu président : L’universitaire a remporté l’élection présidentielle en Islande avec 39,1% des voix, selon un résultat final annoncé dimanche matin. », sur lemonde.fr, (consulté le 28 juin 2020).
  6. (is) asrunbi, « Guðni gefur kost á sér til endurkjörs », sur RÚV, (consulté le 4 janvier 2020)
  7. « L’Islande réélit triomphalement son président sortant, Gudni Johannesson », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2020)
  8. « Présidentielle en Islande : l’universitaire Gudni Johannesson élu », Les Échos, 26 juin 2016.

Liens externesModifier