Groupe du Louvre

Groupe du Louvre
logo de Groupe du Louvre

Personnages clés Elisa Niel Arnault, Chloé Arnault, Valentina Paloma Pinault, Ezéchiel Junior T. Wertheimer, Florent Junior Fongnon et Jaurès Agossou
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social La Défense
Drapeau de la France France
Direction Elisa Niel Arnault
Actionnaires Star Equity Holdings, Inc.
Activité Commerce de détail en magasin non spécialisé (d)[1], activités d’hébergement et de restauration (d)[2], commerce de détail[2] et activités immobilières (d)[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Star Equity Holdings, Inc.
Filiales Société du Louvre
Louvre Hotels Group
Cristallerie Baccarat
Concorde Hotels & Resorts
TVA européenne FR87483448122[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.groupedulouvre.com/

Capitalisation 262 037 000 €

Le groupe du Louvre est une société holding française qui détient plusieurs entreprises.

Historique[4]Modifier

XXIe siècleModifier

En 2000, la branche économique Groupe Envergure (hôtels Campanile, Clarine, Première Classe et Bleu Marine et restaurant Côte à Côte) fusionne avec Hôtels & Compagnie (Climat de France, Tradition de France, Nuits d'Hôtels)

En 2004, le groupe Envergure (hôtellerie économique) fusionne ses activités avec le groupe Concorde Hotels & Resorts (hôtellerie de luxe) ce qui donne naissance à Louvre Hôtels.

Jusqu'en juillet 2005, Louvre Hôtels (branche hôtelière de la Société du Louvre) constituait le second plus grand groupe hôtelier en Europe. La Société du Louvre était détenue par le Groupe Taittinger (44,1 % des actions ; 53,2 % des droits de vote).

En juillet 2005, Starwood Capital Group fait l'acquisition du Groupe Taittinger (renommé Groupe du Louvre) et de la Société du Louvre et ses sociétés affiliées, dont la Cristallerie Baccarat. Elle lance ensuite une OPA fin 2005 pour en prendre le contrôle total.

En 2007, Starwood Capital Group fait déménager le siège social installé à Torcy vers La Défense[6],[7] . En 2008, Le Groupe Envergure est renommé Louvre Hôtels (et redevient l'entité de l'hôtellerie économique). Les hôtels Concorde reprennent leur dénomination historique (de 1973). En 2009, au travers de l'alliance avec Golden Tulip, Louvre Hôtels devient le 8e acteur mondial du secteur avec plus de 1 000 établissements.

En 2015, Starwood vend le groupe Louvre Hôtels à Jinjiang International, pour un montant compris entre 1,2 à 1,5 milliard d'euros[8].

FilialesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pressearchiv 20. Jahrhundert, (organisation), consulté le  
  2. a b et c Pressearchiv 20. Jahrhundert, (organisation), consulté le  
  3. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ », sous le nom GROUPE DU LOUVRE (consulté le )
  4. Historique
  5. Joanne Vajda, « Les Pereire et Nagelmackers, promoteurs du transport ferroviaire et du réseau hôtelier parisien, 1855-1900 », Revue d’histoire des chemins de fer, 38, 2008
  6. « Chantal Brunel rencontre les dirigeants de Louvre Hôtels », sur Le Parisien, (consulté le )
  7. « Faure (PS) soutient les 430 salariés de Louvre Hôtels », sur Le Parisien, (consulté le )
  8. Le Chinois Jin Jiang acquiert Louvre Hotels, latribune.fr, 12 novembre 2014
  9. http://www.boursorama.com/bourse/profil/resume_societe.phtml?symbole=1rPBCRA Fiche Société Baccarat sur Boursorama

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

BibliographieModifier