Groupe d'Aviation n°122

Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Le Groupe d'Aviation no 122 était une unité aérienne militaire soviétique des années 1940. Ce groupe était constitué de trois régiments : le 586 IAP (régiment de chasse), le 587 BAP (régiment de bombardier en piqué) qui deviendra le 125 PBAP « Borisov » et le 588 NBAP (Régiment de bombardier de nuit) qui deviendra le Gv 46 NBAP « Taman ». Ces régiments furent constitués en 1941, après le déclenchement de l'opération Barbarossa alors que la VVS, l'armée de l'air soviétique, commençait à manquer de pilotes compétents. Ces régiments étaient entièrement constitués de femmes, environ 400 femmes soviétiques, pilotes, navigatrices, mécaniciennes et armurières. Les escadrilles 5xx étaient usuellement les unités défensives de réserve. Cependant leur statut évolua très vite en réponse aux évènements et en récompense à leur rendement satisfaisant.

C'est grâce à Marina Raskova que tout cela fut rendu possible. Déclarée Héroïne de l'Union soviétique à la suite de son vol de l'Ouest à l'Est de la Russie en avec Valentina Grizodubova[1] et Polina Osipenko[2], aidant ainsi la propagande soviétique, elle bénéficia de ce statut pour insister auprès de Staline en personne et avoir gain de cause.

En 1943, alors qu'elle convoyait un avion sur le front en compagnie de deux autres appareils dans des conditions météorologiques exécrables, Marina Raskova trouva la mort prématurément ainsi que les deux autres équipages. Après cet évènement tragique la VVS attribua bientôt des cadres masculins aux groupes puis la dispersion des personnels des unités féminines fut grandement accélérée, pilotes, navigatrices, mécaniciennes et armurières furent transférées dans des unités masculines, certaines devenant mitrailleuses. Au départ beaucoup d'hommes ne leur accordèrent pas leur confiance puis elles firent leurs preuves et gagnèrent leur respect.


Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) La Rose de Stalingrad, Valérie Bénaïm et Jean-Claude Hallé, éditions Flammarion, 2005.
  • (en) Stalin's Falcons: the 586th Fighter Aviation Regiment, extrait du livre Wings, Women And War: Soviet Women in Military Aviation in the Second World War, Reina Pennington, University Press of Kansas, expected publication late 2001.
  • (ru) Irina Rakobolskaïa et Natalia Kravtsova, Нас называли ночными ведьмами : так воевал женский 46-й гвардейский полк ночных бомбардировщиков, Moscou, Presse de l'université de Moscou,‎ , 336 p. (ISBN 5-211-05008-8, OCLC 68044852).
  • (ru) Аронова Раиса Ермолаевна Ночные ведьмы. — М.: Советская Россия, 1969.
  • (ru) Литвинова Л. Н. Летят сквозь годы. — М.: Воениздат, 1975. — 207 с.
  • (ru) Магид А. С. Гвардейский Таманский авиационный полк. — Издание третье, дополненное и переработанное. — М.: ДОСААФ, 1960. — 228 с. — 45 000 экз.
  • (ru) Чечнева М. П. Небо остаётся нашим. — Издание второе, исправленное. — М.: Воениздат, 1976. — 238 с. — 100 000 экз.
  • (ru) Чечнева М. П. «Ласточки» над фронтом. — М.: ДОСААФ, 1984. — 270 с. — 100 000 экз.
  • (ru) Чечнева М. П. Боевые подруги мои. — М.: ДОСААФ, 1975. — 341 с. — (За честь и славу Родины).
  • (ru) Чечнева М. П. Повесть о Жене Рудневой. — М.: ДОСААФ, 1974. — 341 с. — (За честь и славу Родины).
  • (ru) Кравцова Н.Ф. От заката до рассвета.

Liens externesModifier