Groupe Arc-en-ciel (1989-1994)

Groupe Arc-en-ciel au Parlement européen
Image illustrative de l’article Groupe Arc-en-ciel (1989-1994)
Fondation 1989 (majorité des membres siégeaient auparavant au ARC)
Disparition 1994 (majorité des membres siégèrent ensuite au sein de l'Alliance radicale européenne)
Président Jaak Vandemeulebroucke
Idéologie Régionalisme

Le Groupe Arc-en-ciel au Parlement européen (connu sous le nom de Groupe Arc-en-ciel) était un groupe politique régionaliste au Parlement européen de 1989 à 1994.

HistoireModifier

En 1989[1],[2], le groupe Arc-en-ciel précédent se scinda, les eurodéputés écologistes quittant le groupe, pour fonder le groupe des Verts. Ce second Groupe Arc-en-ciel représenta le point d'orgue de la présence de l'Alliance libre européenne au Parlement européen[3].

Néanmoins, les élections européennes de 1994 menèrent à une diminution considérable de la présence régionaliste au Parlement, seuls la Coalition canarienne, la Ligue du Nord, le Parti national écossais et la Volksunie réussissant à faire élire des eurodéputés[3]. De plus, la Ligue du Nord fut suspendue de l'Alliance libre européenne, à la suite de sa décision de rejoindre la coalition gouvernementale italienne aux côtés de l'Alliance nationale[3]. Se retrouvant affaiblie, l'Alliance libre européenne ne fut alors plus en mesure de maintenir son propre groupe politique, et choisit de s'allier aux Radicaux français pour former l'Alliance radicale européenne.

CompositionModifier

Composition[4]
Pays/région Parti Députés européens
  Belgique   Région flamande Volksunie 1
  Danemark Mouvement populaire contre la CE 4
  Espagne   Andalousie Parti andalou 1
  Pays basque Eusko Alkartasuna 1
  France   Corse Union du peuple corse 1[5]
  Irlande Indépendant Fianna Fáil 1[6]
  Italie « Padanie » Ligue du Nord 2
  Sardaigne Parti sarde d'action 1
  Royaume-Uni   Écosse Parti national écossais 1

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Lieven de Winter et Huri Türsan, Regionalist Parties in Western Europe, London/New York, Routledge, , 259 p. (ISBN 0-415-16437-0), p. 190–201