Ouvrir le menu principal

Auchan

entreprise de grande distribution
(Redirigé depuis Groupe Auchan)
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Aux champs.

Auchan
logo de Auchan
Auchan, au centre commercial Aushopping (La Maison Neuve) à Brétigny-sur-Orge en Essonne
illustration de Auchan

Création (58 ans)
Fondateurs Gérard Mulliez
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration et comité exécutif
Slogan « Auchan, et la vie change »
Siège social Croix, Nord
Drapeau de France France
Direction Edgard Bonte
Actionnaires Financière de Participations : 70 %, Soparsam : 15 %, Valauchan (salariés) : 15 %.
Activité Grande distribution
Société mère Association familiale Mulliez
Filiales Auchan, Auchan Retail
Effectif 354 851 (2018)
Site web www.auchan-retail.com/fr

Chiffre d'affaires 50,3 milliards d'euros TTC (2018)[1]

Auchan est une enseigne de grande distribution faisant partie de l'Association familiale Mulliez. L'enseigne est fondée et dirigée par Gérard Mulliez en 1961 jusqu'en 2006.

En 2018, il s'agit du douzième distributeur mondial, et deuxième distributeur français.

HistoireModifier

1961-1969 : les débutsModifier

Après avoir rencontré les fondateurs des magasins Carrefour et Leclerc[2], le [3], Gérard Mulliez ouvre le premier magasin Auchan dans une usine désaffectée de l'entreprise Phildar, fondée par son père, prénommé lui aussi Gérard. D'une superficie de 600 m2, ce magasin était situé dans le quartier des Hauts-Champs, à Roubaix (Nord)[4]. Dans ce magasin, le concept de « tout sous le même toit » est lancé[5]. À l'origine, le magasin devait s'appeler « Ochan », mais la consonance japonaise fait changer le nom pour « Auchan »[5]. Le choix de la lettre « A » initiale était souhaité par les fondateurs pour apparaître en première place dans les annuaires et répertoires. Gérard Mulliez s'appuie sur les conseils d'Édouard Leclerc pour son premier supermarché[6]. Ce magasin a dû être abandonné dans les années 1980, car il faisait de la concurrence à celui qui avait été construit à Leers. Il fut racheté par le groupe Intermarché. Le bâtiment fut rasé pour laisser place à un magasin plus moderne en 2003.

À l'été 1967, le 20 août, Auchan inaugure et ouvre son premier hypermarché à Roncq, toujours dans le département du Nord[7] dans une surface commerciale de 3 500 m2 à l'origine. Le jour de l'ouverture, le ministre Maurice Schumann remet le permis de construire à Philippe Duprez, patron de l'hypermarché[8]. Selon Gérard Mulliez, Roncq servit de modèle pour les autres hypermarchés de France dans l'élargissement non-alimentaire[9]. Le troisième hypermarché était prévu avenue de Dunkerque à Lomme, cependant, le maire de la ville Arthur Notebart y refuse son implantation[10]. Le , le centre Englos-les-Géants, à Englos dans la métropole de Lille ouvrit. Le groupe Auchan compte parmi les précurseurs, dont Cap 3000 (Nouvelles Galeries) et Parly 2 (SCC) tous ouverts la même année, dans le domaine des centres commerciaux et des parcs commerciaux[11]. Englos-les-Géants fut néanmoins le premier avec une galerie marchande accolée au magasin et avec autour de vastes terrains pour accueillir d'autres enseignes[10].

1969-1981 : l'ouverture en FranceModifier

 
Auchan au Pontet

Après avoir ouvert le centre commercial d'Englos-les-Géants, Auchan ouvrit à Leers (Nord). Ensuite, Auchan s'exporta hors de la communauté urbaine de Lille, mais resta dans la région Nord-Pas-de-Calais. Il ouvrit à Valenciennes (Nord), Noyelles-Godault en 1973 (Pas-de-Calais) et Saint Martin Boulogne (Pas-de-Calais). Il ouvrit également en 1985 à Béthune dans l'ancienne gare de marchandises fermée en 1963. Par la suite, Auchan sortit de la région Nord-Pas-de-Calais pour s'implanter à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) puis à Avignon (Vaucluse)[7], tout en continuant à se développer dans sa région d'origine, comme avec le centre commercial V2 de Villeneuve-d'Ascq (Nord) en 1977[12].

En 1976, Immochan, filiale immobilière du groupe, est créée. Elle doit assurer la maîtrise foncière de l'environnement commercial des hypermarchés[13].

Depuis 1981 : l'internationalisationModifier

 
Alcampo à Madrid

En 1981, Auchan crée la marque Alcampo, en Espagne ("al campo" est la traduction littérale espagnole de "au champ"). En 1983, Auchan crée la Banque Accord, filiale bancaire du groupe. En 1989, Auchan ouvre son premier hypermarché en Italie.

En 1996, Auchan acquiert le groupe Docks de France, présent en France avec les enseignes Mammouth et Atac, en Espagne avec l'enseigne Sabeco, au Portugal avec Pao de Açucar sous l'enseigne Jumbo. Jusqu'à cette date, Auchan disposait de la moyenne de superficie de magasins la plus élevée de France, mais avec l'achat en 1996 de Docks de France cette moyenne a fortement baissé. La même année, Auchan ouvre des hypermarchés au Luxembourg et en Pologne. En 1997, Auchan monte un partenariat avec le groupe italien La Rinascente.

En 1998 Auchan ouvre son premier hypermarché en Hongrie et en Thaïlande. La même année, Auchan acquiert le groupe Atac.

En 1999, Auchan ouvre le premier Les Halles d'Auchan, hypermarché mi-hard-discount et mi-Cash and Carry, à Chelles, suivi d'un second en 2004 à Meaux[14]. La même année, le premier hypermarché Auchan est ouvert en Chine. Toujours en 1999, Auchan lance la marque distributeur « Auchan ».

Auchan se lance dans le commerce en ligne dès 2000 avec le lancement du premier Auchan Drive. Cette activité est suivie dès 2001 de la création du cybermarché qui propose la livraison de courses à domicile en région parisienne, Lille, Lyon, Toulouse et Marseille. En 2001, Auchan acquiert les hypermarchés taïwanais de RT Mart. Toujours en 2001, Auchan s'allie au Groupe ONA au Maroc sous l'enseigne Marjane. Auchan ouvre les premiers supermarchés en Pologne, et rachète les magasins Billa, qui prendront le nom d'une nouvelle enseigne : Elea. La Banque Accord s'implante en Pologne et en Espagne. Enfin, le site Auchandirect est créé.

En 2002, Auchan ouvre ses premiers hypermarchés en Russie. Il crée l'enseigne Acima au Maroc.

En 2004, le groupe Auchan est réorganisé en quatre divisions : hypermarchés, supermarchés, Banque Accord et Immochan. La même année, en Italie, Auchan rachète au Groupe Ifil la totalité des activités alimentaires de La Rinascente. Toujours en 2004, la Banque Accord rachète la branche française de Egg Banking (en), qui prend le nom de Oney.

En 2005, Auchan acquiert le site de distribution de produits High-Tech GrosBill. Créée en 1998, cette enseigne a également lancé des magasins de distribution physique. Toujours en 2005, Auchan crée les enseignes de supermarchés Atak en Russie et A-tak en Pologne. Il ouvre la filiale russe de Banque Accord, BA Finans.

En 2006, Auchan développe l'enseigne Simply Market et lance son offre de commerce électronique sous marque Auchan. La même année, le premier hypermarché Auchan est ouvert en Roumanie.

En 2007, Auchan monte un partenariat avec le distributeur ukrainien Furshet. Il revend également la participation de 49 % dans la coentreprise au Maroc à son partenaire l'ONA.

En 2010, le Groupe Auchan crée une division spécialisée dans le commerce électronique. Cette division constitue le cinquième métier du groupe.

En 2012, Auchan acquiert les activités de Real, filiale du groupe Metro, en Europe de l'Est pour 1,1 milliard d'€. Le rachat porte sur 91 hypermarchés en Roumanie, Pologne, Ukraine et Russie, et 13 galeries commerciales en Roumanie et en Russie[15].

Le Auchan et Système U annoncent un « accord de coopération à l'achat ». L'objectif est de renforcer les deux groupes dans un contexte de guerre des prix nuisible à la grande distribution[16]. En octobre, Auchan continue son accord de coopération en s'alliant à Metro AG pour « négocier conjointement avec les fournisseurs internationaux »[17]. En février 2015, les deux entreprises discutent pour approfondir fortement leurs accords dans le but de faire passer les Hyper U sous la marque Auchan et les Simply Market sous la marque Super U[18]. En juillet 2016, les deux entreprises annoncent que cet échange de magasins est remis en question[19].

En 2015, le groupe se réorganise et prend le nom d'Auchan Holding, composé de trois entreprises autonomes qui sont Auchan Retail[20], Ceetrus et Oney. En 2015 également, Auchan se dote d'une place du marché Mirakl[21].

En 2016, le premier hypermarché Auchan a été inauguré à Douchanbé, au Tadjikistan[22]. Le magasin est géré par le Groupe Schiever.

Auchan s'est implanté au Sénégal et occupe dix-neuf unités dont onze supermarchés et huit magasins ultra proximité.

En mars 2017, Auchan annonce un plan d'investissement d’un milliard d'euros ayant pour but principal un renommage de ses 256 supermarchés Simply Market en Auchan Supermarché et des magasins de proximité A2Pas en MyAuchan[23].

En juillet 2017, Auchan Retail Chine ouvre son premier Auchan Box à Shanghai : il s'agit d'un magasin de proximité de 13 m² qui fonctionne sans personnel, l'identification et le paiement s'effectuant uniquement via le smartphone[24].

En 2019, alors que le groupe annonce une perte de 1,145 milliard d'euros pour l’année 2018, il décide d’un plan de redressement et annonce qu’il va notamment fermer 23 magasins en Italie.

Auchan ambitionne de lancer en 2019 son premier magasin sans caisse ni employé : Auchan Minute.[25] L'ouverture du premier Auchan Minute se fera à Villeneuve-d'Ascq, dans les Hauts de France[26].

En avril 2019, le groupe informe qu’il va céder 21 sites en France[27]. Le 14 mai 2019, il annonce également qu'il va se retirer d'Italie et va céder la quasi-totalité de sa filiale Auchan Retail Italia qui détient environ 1600 magasins, au groupe transalpin coopératif de distribution Conad. Elle cède également ses 33 supermarchés non franchisés de Sicile au groupe Arena[28]. Auchan annonce se retirer aussi du Vietnam. Ce retrait des territoires italien et vietnamien s'explique par les difficultés liées aux pratiques de consommation des deux pays, ainsi que par une politique dirigée vers une plus forte rentabilité afin de permettre au groupe de redevenir compétitif[29].

ActivitéModifier

EmploiModifier

Auchan Retail emploie 354 851 salariés à travers le monde ; 50 100 en France dont 12 500 dans le Nord-Pas-de-Calais. C'est le premier employeur privé de cette région[30].

Chiffre d'affairesModifier

Son chiffre d'affaires (groupe) 2018 est de 50,3 milliards d'euros TTC, dont plus de deux tiers réalisés à l'étranger[31].

En 2008, en France, le chiffre d'affaires moyen des hypermarchés Auchan atteint 142,2 millions d'euros, soit une augmentation de 1,2 %. Dans ces hypermarchés, 39 % ont un CA de plus de 150 millions d'euros et 69 % dépassent les cent millions d'euros[32].

Dans la région historique d'Auchan, le Nord-Pas-de-Calais, la part du chiffre d'affaires est de 19,8 % et en ajoutant la région voisine picarde, le pourcentage arrive à 25,2 % du chiffre d'affaires. Dans cette région, six hypermarchés réalisent un chiffre d'affaires supérieur à 200 millions d'euros[32]. En cinq ans le plus gros Auchan en France en termes de CA (Vélizy 2) a perdu 11 % de son chiffre d'affaires, soit l'équivalent de 39 millions d'euros[32].

En 2009, l'entreprise Auchan réalise un bénéfice net en baisse de 9,1 % à 661 millions d'euros et un chiffre d'affaires en légère progression de 0,4 % à 41,9 milliards d'euros. En Europe de l'Ouest, mais en dehors de la France, les ventes hors taxes ont baissé de 1,5 % à 11,45 milliards d'euros et ont en revanche progressé de 12,9 % à 9,37 milliards d'euros en Europe centrale, de l'Est et en Asie. En France, les ventes TTC ont baissé de 3,4 % à 16 milliards d'euros[33].

Le directeur général de la branche Retail du groupe, Wilhelm Hubner, a annoncé le 14 mars une activité en hausse de 1,5 %, à 53 milliards d'euros, et un résultat opérationnel en progression de 7,5 % ; cependant l'entreprise a dévoilé parallèlement une baisse globale du chiffre d'affaires de 2,7 % en France et de 4,1 % en Europe occidentale[34].

En 2018, Auchan annonce une perte nette de 1,145 milliards d'euros liée à des dépréciations d'actifs notamment en France, en Italie et en Russie. Le résultat opérationnel courant (ROC) est réduit de moitié (baisse de 54,7%) à 397 millions d'euros[35].

Données comptables des principales entités du groupe, mise à jour au 2 septembre 2019 :

Société Siren Chiffre d'affaires Résultat Effectif Année
Auchan Hypermarché 410409460 12 766 M€ + 79 M€ 50 574 2017
Achan Supermarché 410409415 3 293 M€ - 47 M€ 13 150 2017
Auchan Carburant 379548001 1 367 M€ + 5 M€ 2 2017
Auchan Retail Agro 312668692 900 M€ + 0.4 M€ 72 2018
My Auchan 444410773 65 M€ - 10 M€ 140 2017
Auchan Retail International 410408959 65 M€ - 1 M€ 495 2018

ActionnariatModifier

Le groupe Auchan a pour actionnaire principal l'Association familiale Mulliez (AFM), fondée et dirigée par la famille Mulliez, famille du Nord de la France[36].

La participation dans le groupe Auchan est la plus importante de l'association qui compte aussi des parts dans d'autres enseignes comme Banque Accord, Décathlon, Leroy Merlin, Kiabi, Norauto, Boulanger, Saint Maclou, Flunch, Alinéa, GrosBill, Pimkie.

Le deuxième actionnaire du groupe est Gérard Mulliez à titre personnel, le solde (13,5 %) étant détenu par les salariés de l'enseigne. En effet, après la mise en place de la participation en 1968, et d'une prime de progrès en 1972, Gérard Mulliez choisit d'ouvrir le capital d'Auchan à ses employés en 1977[37]. Cette opération, Valauchan, rencontre un grand succès avec 97,2 % du personnel détenant des parts. La part, valorisée à 1,88 euro en 1977, vaut 322 euros au 12 avril 2008. Auchan compte aujourd'hui[Quand ?] 52 000 salariés-actionnaires, soit 98 % des employés[38]. À la suite de la réorganisation du groupe, le fonds Valauchan disparaît au profit du nouveau fonds ValFrance, qui regroupe les actionnaires d'Auchan Retail France, Immochan et Oney-banque Accord.

Le groupe n'étant pas coté, la vente ou l'échange d'actions n'est possible qu'entre ces trois parties. Cette stratégie, voulue par Gérard Mulliez, a préservé le groupe de toute tentative de rachat. Sa structure de gouvernance organisée sous forme de société à conseil de surveillance et directoire jusqu'à mi-2010 est désormais sous la forme de société à conseil d'administration et comité exécutif[39].

DirectionModifier

L'enseigne est fondée et dirigée par Gérard Mulliez en 1961 jusqu'en 2006, suivi de Vianney Mulliez de 2006 à 2017 et par Edgard Bonte depuis 2018[40].

Filiale, partenaire ou assimiléModifier

Implantation de Auchan RetailModifier

 
Auchan dans le monde
 
Ашан (Auchan) à Moscou.

Auchan Holding, via sa filiale Auchan Retail, est l'un des principaux groupes de distribution dans le monde. Il est présent dans 17 pays et emploie 337 800 employés. Auchan compte 962 hypermarchés dont 144 en France[41].

Auchan est présent en France, en Italie, en Espagne, au Portugal, au Luxembourg, en Pologne, en Hongrie, en Russie, en Chine, à Taïwan, en Ukraine et en Roumanie. Le groupe a aussi subi des échecs, notamment aux États-Unis, en Argentine et au Maroc.

L'enseigne compte, au 31 décembre 2015[42] :

Europe
  •   France : 144 hypermarchés Auchan et 445 supermarchés sous enseignes
  •   Espagne : 56 hypermarchés Alcampo et 291 supermarchés sous enseignes
  •   Hongrie : 19 hypermarchés Auchan
  •   Italie : 58 hypermarchés Auchan et 1 842 supermarchés sous enseignes
  •   Luxembourg : 2 hypermarchés Auchan
  •   Pologne : 76 hypermarchés Auchan et Real et 33 supermarchés sous enseignes
  •   Portugal : 39 hypermarchés Jumbo
  •   Roumanie : 33 hypermarchés Auchan
  •   Russie : 91 hypermarchés Ашан (Auchan) et 176 supermarchés
  •   Ukraine : 11 hypermarchés Ашан (Auchan).
Asie
  •   Chine : 76 hypermarchés Auchan et 318 hypermarchés RT Mart. 409 hypermarchés
  •   Taïwan : 25 hypermarchés RT Mart
  •   Viêt Nam : 8 supermarchés et magasins de proximité
Afrique


Anciennes implantationsModifier

  • Italie : tous les magasins vendus en 2019 au groupe Conad
  • Viêt Nam : fermeture de tous les magasins en 2019

EurauchanModifier

Toutefois, le groupe Auchan est organisé autour d’une centrale d'achat, exploitée par la société Eurauchan[43]. Cette centrale est fondée en 1996 sur les restes de la plus ancienne centrale d'achat française, Paridoc, à la suite du rachat de Dock de France par le groupe Auchan. Le Groupe Schiever, ancien actionnaire de Paridoc, est resté dans Eurauchan[44].

Groupe SchieverModifier

Le groupe Schiever est une société associée du groupe Auchan. Ancien actionnaire du groupe Docks de France, le groupe Schiever est devenu partenaire d'Auchan lors du rachat de ce premier en 1997[45].

Division e-commerceModifier

La division e-commerce du groupe Auchan est née en mars 2010. Elle apparaît comme le 5e métier du groupe, en complément des hypermarchés, des supermarchés, de l'immobilier commercial (Immochan) et de la banque (Accord).

Cette division gère :

  • Le site de vente en ligne Auchan.fr sur lequel l'internaute peut également trouver les informations commerciales des hypermarchés français ;
  • Le site Auchan:Direct qui est le cybermarché français du groupe ;

Selon Médiamétrie, en 2005, Auchan:Direct est le deuxième site de supermarchés en ligne le plus visité en France[46] derrière Telemarket.

  • Le site, spécialiste de la HighTech, Grosbill, racheté par le groupe en 2005.

En plus de la nouvelle division e-commerce du groupe Auchan, on trouve Auchan Drive où les clients se font livrer dans leur coffre les courses qu'ils ont commandées via internet. Le site Auchandrive.fr est donc toujours associé à un point de retrait.

Identité visuelle, sonore et slogansModifier

LogosModifier

AuchanModifier

L'oiseau sur le A du logo d'Auchan est un rouge gorge qui rappelle le côté sympathique et proche de l'homme[47]. Il est adopté en 1983[5]. Il est l'œuvre du créateur d'identités de marque Michel Disle, fondateur de l'agence Carré Noir.

En mai 2015, Auchan présente un nouveau logo légèrement redessiné[48].

Autres structuresModifier

SlogansModifier

Les slogans de la marque tourne autour du champ lexical de la « vie » :

  • 1988-1993 : « La vie Auchan, vous avez le choix. »
  • 1993-1997 : « La vie Auchan, tout pour la vie. »
  • 1997-1999 : « La vie Auchan, elle a quelque chose de plus.»
  • 1999-2000 : « Changeons la vie pour l'an 2000 »
  • 2000-2006 : « La vie, la vraie. »
  • 2006-2009 : « La vie Auchan, elle change la vie. »
  • 2009-2015 : « Vivons mieux. Vivons moins cher. »
  • 2015 : « Et vous la vie vous l'aimez comment ? » ou « La vie que j'aime »
  • Depuis 2018 : « et la vie change »

Signature sonoreModifier

Depuis les années 2000, Auchan utilise d'abord une version de Mr. Sandman (chanson) interprétée par Emmylou Harris, avant d'en faire une variation propre, gardant la mélodie originale reconnaissable.

Depuis 2018, Auchan utilise le titre « Prologue » de HiTnRuN, issu de la bande originale du film Les Combattants.

Activité de lobbyingModifier

Auprès des institutions de l'Union européenneModifier

Auchan est inscrit depuis 2015 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne. Il déclare en 2017 pour cette activité des dépenses annuelles d'un montant compris entre 50 000 et 100 000 euros[50].

En FranceModifier

Pour l'année 2017, Auchan déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant qui n'excède pas 200 000 euros[51].

ControversesModifier

En avril 2014, un an après la catastrophe du Rana plaza au Bangladesh, l'avocat William Bourdon porte plainte contre Auchan pour pratiques commerciales trompeuses, au nom de plusieurs associations ou collectifs, comme Sherpa, peuples Solidaires, Éthique sur l´étiquette[52].

En août 2017, Auchan retire de la vente des sacs de courses portant la mention « Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec ! » face aux réactions des consommateurs sur les réseaux sociaux, qui les jugent sexistes[53].

Soupçons de fraude fiscaleModifier

En 2016 des perquisitions ont eu lieu dans les sociétés du groupe au siège à Roubaix, au Luxembourg et à Néchin en Belgique. Ces perquisitions font suite à une plainte d'un des actionnaires familiaux. Les perquisitions s'inscrivaient dans le cadre d'une information judiciaire pour soupçon de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale[54].

Optimisation fiscaleModifier

En juin 2017, l'enquête des Malta Files conduit le site Mediapart à révéler que de 2014 à 2016, le groupe Auchan, via sa filiale maltaise Oney, aurait économisé 21 millions d'euros d'impôts. La pratique est légale : par une mécanisme d'optimisation fiscale, elle permet de faire transiter à Malte les revenus des activités d'assurance du groupe — ils y sont soumis à un taux d'imposition effectif très inférieur au taux français[55]. Contacté, le groupe Auchan s'est contenté de répondre que ces opérations s'effectuent « dans le strict respect des conventions internationales »[56],[57]. Près de huit millions d'euros d'impôts auraient échappé à la France pour la seule année 2017[58]. Selon Mediacités, ces opérations se sont poursuivies en 2017, Oney bénéficiant pour cette année d'un taux d’imposition effectif de 5,4 % sur ses activités d’assurance en 2017 contre 33,3 % en France[59].

Notes et référencesModifier

  1. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://www.auchan-retail.com/fr/qui-sommes-nous/#nos-chiffres-cles
  2. « Auchan : Et l'histoire commence pour l'enseigne au rouge-gorge », La Voix éco, (consulté le 8 juillet 2011).
  3. Jean-Noël Caussil, « Auchan, la cinquantaine fringante », LSA, (consulté le 5 août 2011).
  4. Alexandre Debouté, « Pourquoi Auchan s'appelle Auchan », Le Figaro, (consulté le 6 août 2009).
  5. a b et c « Auchan, 50 ans… » [PDF], Auchan, (consulté le 5 août 2011).
  6. F. Carluer-Lossouarn, L'Aventure des premiers supermarchés,  éd. Linéaires, 2006.
  7. a et b Y. B., « Auchan Roncq est le plus grand d'Europe en 1968 », La Voix éco, (consulté le 14 avril 2010).
  8. Anne Courtel, « Il y a cinquante ans, le premier hypermarché Auchan », sur lavoixdunord.fr (consulté le 18 octobre 2019).
  9. Yannick Boucher, « Gérard Mulliez fête à Roncq l'invention du premier hypermarché Auchan », La Voix éco, (consulté le 14 avril 2010).
  10. a et b Benoît Deseure, « Englos : il y a tout juste 40 ans, la révolution Auchan… », La Voix éco, (consulté le 14 avril 2010).
  11. « Centres commerciaux : plus ouverts, plus verts, bientôt « cyber » », Libre Service Actualités no 2070, 11 décembre 2008.
  12. « V2 va être remis à neuf à Villeneuve-d'Ascq », LSA, (consulté le 24 juillet 2010)
  13. Daniel Bicard, « Immochan pousse ses murs loin des hypers », LSA, (consulté le 16 avril 2010).
  14. Halles d'Auchan : le concept mûrit - Lineaires.com, consulté le 8 novembre 2014.
  15. Ivan Letessier, « Auchan débourse 1,1 milliard d'euros pour grossir en Europe », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2017)
  16. Auchan et Système U s’allient pour acheter moins cher - Le Monde, 12 septembre 2014.
  17. Après l’accord avec Système U, Auchan s’allie à Metro - Challenges, 23 octobre 2014.
  18. Philippe Bertrand, « Vers un vrai « mariage » avec Système U », Les Échos.fr, (consulté le 11 mars 2015)
  19. Distribution : Auchan et Système U abandonnent leur projet de rachat croisé d’enseignes - Le Monde, 13 juillet 2016.
  20. « Auchan Retail », Site officiel
  21. Auchan déploie sa marketplace avec Mirakl - Clotilde Chenevoy, LSA, 23 septembre 2015.
  22. « President inaugurates the first Auchan hypermarket in Dushanbe | Tajikistan News ASIA-Plus », News.tj,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2017)
  23. Auchan investit 1 milliard d'euros pour sa marque - Le Figaro, 2 mars 2017.
  24. LSA – Libre Service Actualités, « Découvrez Auchan Box, le mini magasin 100 % automatique ouvert 24h/24 », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  25. « Auchan lancera son premier magasin sans caisse ni employé en 2019 », sur Clubic,
  26. « Auchan Minute : l'enseigne va aussi tenter le magasin sans caisse ni employé », Generation NT,
  27. https://www.lamanchelibre.fr/actualite-700565-auchan-met-en-vente-21-sites-francais-plus-de-700-salaries-potentiellement-concernes
  28. https://www.fusacq.com/buzz/auchan-conclut-la-vente-de-ses-magasins-en-italie-a183894.html
  29. « Le distributeur Auchan quitte l’Italie et le Vietnam », sur lemonde.fr, (consulté le 14 mai 2019)
  30. Jean-Marc Petit, « Dans un contexte de crise le groupe Auchan fait de la résistance - Auchan en quelques chiffres », La Voix du Nord, (consulté le 29 septembre 2009).
  31. Auchan Holding, « Rapport financier annuel », sur www.auchan-holding.com, (consulté le 13 décembre 2019)
  32. a b et c [PDF] Patricia Bachelier, « Exclusif : le top 100 des plus gros hypers », Édition du Boisbaudry, (consulté le 29 septembre 2009)
  33. « Auchan : des résultats de résistance en 2009 », La Voix du Nord, (consulté le 14 avril 2010)
  34. La stratégie d'Auchan pour stopper l'hémorragie, Challenges, 20 mars 2016
  35. « Le groupe Auchan perd plus d'un milliard, plombé par son pôle distribution », sur FIGARO, (consulté le 9 mars 2019)
  36. Antoine Boudet et Nicole Buyse, « Une nouvelle génération prend la tête de l'Association familiale Mulliez », Les Échos, (consulté le 12 septembre 2017).
  37. Anne Drif, « Chez Auchan, les actionnaires salariés en mal d'influence », Les Échos, (consulté le 12 septembre 2017).
  38. « 1977-1986, les débuts de l'actionnariat », Valauchan no 137, février 2007.
  39. Auchan change de gouvernance - Antoine Boudet, Les Échos, 21 mai 2010.
  40. « Edgard Bonte est nommé président d'Auchan Retail », ecommercemag.fr,‎ (lire en ligne)
  41. « Panorama - Auchan.com », sur groupe-auchan.com (consulté le 4 mars 2017)
  42. « Présence internationale - Auchan.com », sur groupe-auchan.com (consulté le 4 mars 2017)
  43. DGCCRF, « Lettre du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 5 décembre 2003, aux conseils de la société Auchan France, relative à une concentration dans le secteur de la grande distribution alimentaire », ECOC0400178Y, Minefit.gouv.fr, 25 avril 2007 [lire en ligne] (voir archive).
  44. Qui est Eurauchan, la centrale d'achats qui monte en puissance ? - Sylvain Aubril, LSA, 23 septembre 2015.
  45. Repère : Schiever, Rayon boissons, avril 2007, p. 41.
  46. Panel Médiamétrie//NetRatings : l'audience des sites en décembre 2005, 01net, 26/01/2006 [lire en ligne].
  47. « Historique », Site officiel Auchan (consulté le 8 juillet 2011)
  48. Julie Delvallée, « Auchan présente un nouveau plan de communication axé sur les jeunes », sur www.lsa-conso.fr, LSA, (consulté le 29 mai 2015)
  49. Nouveau logo Auchan Retail France 2015 !. Actus Drive (Consulté, le 3 juin 2015)
  50. « Registre de transparence », sur le site de la Commission européenne (consulté le 4 juin 2018)
  51. « Fiche Organisation «  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le 4 juin 2018)
  52. « Plainte contre Auchan dans le cadre de la catastrophe du Rana Plaza », Libération/AFP, .
  53. « "Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec !" : le dérapage sexiste d'Auchan », Le Point, .
  54. « Perquisitions autour du groupe Mulliez sur des soupçons de fraude fiscale », L'Express, (consulté le 4 août 2017).
  55. Yann Philippin, « Renault, PSA et Auchan ont éludé 141 millions d’impôts à Malte », Mediapart, .
  56. B. Merlaud, « Auchan éclaboussé par les "Malta files" », Linéaires, (consulté le 4 août 2017).
  57. « Optimisation fiscale: Renault, PSA et Auchan cités dans les "Malta files" », L'Express, (consulté le 4 août 2017).
  58. Clément Polyn, « Le groupe Auchan au coeur de l'optimisation fiscale maltaise », France 3 Hauts-de-France, .
  59. Sylvain Morvan, « Auchan n’aime pas le fisc français », Mediacités, .

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • F. Carluer-Lossouarn, L'Aventure des premiers supermarchés, Éd. Linéaires, 2006.
  • Bertrand Gobin, Le secret des Mulliez, Éditions La Borne Seize, 2006 (ISBN 2-9526-6680-6).
  • Richard C. Whiteley, Gérard Mulliez, La Dynamique du client, Éd. Maxima, 1994, 1re éd. (ISBN 2-84001-062-3).
  • Benoît Boussemart, La richesse des Mulliez, Éd. Estaimpuis, 2008 (ISBN 978-2-9532707-0-9).
  • Yannick Boucher, « Auchan : du petit épicier à l'empereur de la grande consommation », La Saga des marques, t. 2,‎ , p. 16-20
  • Bertrand Gobin, La face cachée de l'empire Mulliez : La véritable histoire du clan à l'origine de la première fortune de France, Éditions La Borne Seize, , 296 p. (ISBN 978-2-9526668-1-7).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier