Groupe écologiste (Sénat)

groupe parlementaire écologiste au Sénat français (2012-2017)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir groupe écologiste.

Groupe écologiste
Image illustrative de l’article Groupe écologiste (Sénat)
Chambre Sénat
Législature(s) XIIIe et XIVe
Disparition
Partis membres Europe Écologie Les Verts
Parti écologiste
Président Jean-Vincent Placé
Corinne Bouchoux
Jean Desessard
Idéologie Écologie politique
Site Web ecologistes-senat.fr

Le groupe écologiste est un groupe parlementaire français du Sénat existant entre 2012 et 2017.

HistoireModifier

Ce groupe parlementaire est constitué le , par une déclaration politique[1] adressée au président du Sénat, Jean-Pierre Bel. Il comprend alors dix membres, à parité entre femmes et hommes[2].

En , André Gattolin (Hauts-de-Seine) rejoignant le groupe La République en marche, le groupe passe à neuf élus, ce qui entraîne sa disparition[3].

PrésidenceModifier

D'abord présidé seulement par le sénateur de l'Essonne Jean-Vincent Placé, il est également coprésidé par la sénatrice du Maine-et-Loire Corinne Bouchoux de novembre à , puis par celle-ci après l'entrée de Jean-Vincent Placé au gouvernement, le [4],[5]. Le , Jean Desessard lui succède[6].

CompositionModifier

Composition avant dissolution :

Europe Écologie Les Verts (6 sur 10)
Parti écologiste (1 sur 10)
Divers gauche (1 sur 10)
  • Marie-Christine Blandin (Nord), vice-présidente du groupe, présidente de la commission Culture de 2011 à 2014. Elle quitte EELV en [9].
MoDem (1 sur 10)
  • Leila Aïchi (Paris), est exclue d'EELV en à la suite de son soutien à Valérie Pécresse, candidate de la droite et du centre aux élections régionales[10]. Elle rejoint le MoDem en [11].
Parti socialiste (1 sur 10)

Membres ayant quitté le groupeModifier

Le , Hélène Lipietz (Seine-et-Marne), entre au Sénat en remplacement de Nicole Bricq, nommée au gouvernement, et devient le 11e membre du groupe.

Le , Kalliopi Ango Ela (Français établis hors de France), entre au Sénat en remplacement de Hélène Conway-Mouret, nommée au gouvernement, et devient le 12e membre du groupe.

Le , le Premier ministre Jean-Marc Ayrault remet la démission de son gouvernement, Nicole Bricq et Hélène Conway-Mouret ne sont pas reconduites ministres et retrouvent leur siège au Sénat, faisant retomber le groupe à 10 membres.

Jean-Vincent Placé (Essonne) est président du groupe de sa fondation à , date à laquelle il entre au gouvernement et quitte son siège. Après avoir quitté EELV en [12], il crée Écologistes !, renommé Parti écologiste par la suite.

Son départ fait tomber le nombre de sénateurs en dessous du seuil nécessaire à l’existence d'un groupe parlementaire au Sénat, menaçant la survie du groupe. Finalement, à quelques jours de la date limite, le sénateur socialiste Hervé Poher se rattache administrativement au groupe pour lui permettre de continuer à exister[13].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier