Ground Control II: Operation Exodus

jeu vidéo de 2004

Ground Control II
Operation Exodus
Éditeur Vivendi Universal Games
Développeur Massive Entertainment

Date de sortie Juin 2004
Genre Tactique en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Windows
Média CD
Langue Français
Contrôle clavier, souris

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 12+ ?

Ground Control II: Operation Exodus est un jeu vidéo de tactique en temps réel développé par Massive Entertainment et édité par Vivendi Universal Games sur PC le en Amérique du Nord et le en Europe.

TrameModifier

L'histoire se déroule en 2741. La NSA (Northern Star Alliance) tente de gagner la guerre contre l'empire Terran. Mais pendant ce temps, les Virons, des aliens alliés de l'empire Terran, tentent de conquérir le maximum de territoires.

Système de jeuModifier

Après quelques minutes d'adaptation, l'interface se révèle très pratique. Les possibilités stratégiques sont nombreuses et les deux races en présence offrent vraiment deux façons de jouer totalement différentes. Si en mode facile, la méthode brutale fonctionne assez bien, cela se corse sévèrement en mode normal et surtout en difficile. Dans les deux derniers niveaux de difficulté, il ne sera plus question de foncer vers les adversaires. Au contraire, il faudra faire profiter vos fantassins des bâtiments pour qu'ils aient un point de tir plus sûr. Et le jeu pousse même le réalisme jusqu'à permettre de choisir sur quelle façade il faut les placer. On peut utiliser la végétation, qui apporte une petite protection qui est loin d'être négligeable : les unités sont moins visibles dans les hautes herbes et les petits bois. Le jeu prend aussi en compte la lumière du soleil : ainsi, les unités adverses auront plus de mal à vous toucher si elles ont l'astre du jour en pleine face. Enfin, l'aspect stratégique est un peu plus renforcé par l'utilisation du relief. Les collines sont en effet un lieu de choix pour tirer sur les adversaires en contrebas car vos unités disposent alors d'un point de vue imprenable. Mais outre les deux campagnes et le tutoriel, le jeu ne s'arrête pas là, puisqu'il propose aussi un mode multijoueur. On peut ainsi affronter 7 autres joueurs en LAN ou sur internet. Les parties sont entièrement paramétrables (condition de réussite de la mission, temps limité ou pas…) et on peut aussi décider de former des équipes.

GraphismesModifier

Les progrès depuis Ground Control premier du nom sont flagrants. Les unités sont vraiment détaillées. Les possibilités de zoom et de rotation de la caméra permettent d'observer le travail qui a été effectué pour rendre chaque membre de votre armée le plus réussi possible. Les décors ne sont pas en reste puisque le relief des cartes est très bien reconstitué, et les reflets sur l'eau sont absolument magnifiques. Lors des batailles on assiste à une multitude d'effets de lumière et de fumée.

AccueilModifier

Aperçu des notes obtenues
Ground Control 2
Média Pays Notes
Canard PC FR 8/10[1]
Computer Gaming World US 4/5[2]
Gamekult FR 7/10[3]
GameSpot US 8.5/10[4]
IGN US 8.8/10[5]
Jeuxvideo.com FR 17/20[6]
Joystick FR 7/10[7]
PC Gamer UK GB 82 %[8]
PC Gamer US US 84 %[9]

RéférencesModifier

  1. Ackboo, « Ground Control 2 : Operation Exodus - Le RTS zéro défaut », Canard PC, no 27,‎ , p. 6-9 (ISSN 1764-5107).
  2. (en) Di Luo, « Ground Control II: Destruction without distractions », Computer Gaming World, no 243,‎ , p. 76-77 (ISSN 0744-6667).
  3. Gaël Fouquet, « Test : Ground Control 2 : Operation Exodus », sur Gamekult, .
  4. (en) Bob Colayco, « Ground Control II: Operation Exodus Review », sur GameSpot, .
  5. (en) Dan Adams, « Ground Control II: Operation Exodus Review », sur IGN, .
  6. Superpanda, « Test : Ground Control 2 : Operation Exodus », sur Jeuxvideo.com, .
  7. Bishop, « Ground Control II : Operation Exodus », Joystick, no 160,‎ , p. 82-84 (ISSN 1145-4806).
  8. (en) Jim Rossignol, « Ground Control 2: Operation Exodus », PC Gamer UK, no 138,‎ , p. 76-78 (ISSN 1351-3540).
  9. (en) William Harms, « Ground Control II », PC Gamer US, vol. 11, no 9,‎ , p. 64-65 (ISSN 1080-4471).