Ouvrir le menu principal

Le pseudocyesis, aussi connu sous le nom de grossesse nerveuse, est une affection qui présente tous les symptômes de la grossesse et qui y ressemble en tout point à l’exception de la présence d’un fœtus. Le terme « pseudocyesis » a été créé en 1923 par John Mason Good à partir des racines grecques pseudēs (faux) et κύησις kúēsis (conception). Il est moins négativement connoté que le terme « grossesse nerveuse ».

La grossesse nerveuse est fréquente chez les mammifères. Elle est interprétée comme un moyen d’accroître l’apport de lait à la progéniture du groupe (chez les chats, les chiens et les rongeurs)[réf. nécessaire].

Il survient également chez la femme[1], mais beaucoup plus rarement (incidence de 0,1 % relativement aux grossesses effectives à Paris).

Sommaire

Notes et référencesModifier

  1. (en) Perpetus C Ibekwe et Justin U Achor, « Psychosocial and cultural aspects of pseudocyesis », Indian Journal of Psychiatry, vol. 50, no 2,‎ , p. 112 (ISSN 0019-5545, PMID 19742215, DOI 10.4103/0019-5545.42398, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • Godfroid IO : Le pseudocyesis. In : La psychiatrie de la femme. Paris : PUF, 1999.