Grigori Soroka

artiste russe

Grigori Soroka (en russe : Григо́рий Васи́льевич Соро́ка, Sorokine n'est pas le nom exact), né le () 1823, dans le gouvernement de Tver dans le village de Pokrovskaîa [1] et mort le 22 avril 1864 ( dans le calendrier grégorien) à Vychnevolotsk dans le même gouvernement de Tver, est un peintre russe qui était serf.

Grigori Soroka
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
Vychnevolotsk (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

BiographieModifier

Vassili Matveevitch Vladimirov lui a appris à lire et à écrire, raison pour laquelle Soroka lui a offert un album de dessins de paysans locaux. Cet album est aujourd'hui conservé au Musée russe.

De 1842 à 1847, Soroka suit les cours à l'école d' Alexeï Venetsianov , dont il était un des élèves préférés. Après sa formation Venetsianov renvoie Soroka à son maître Nikolaï Milioukov qui était de la noblesse avec ce mot: « Voici votre Grégori avec son acquis. Même mon neveu Micha n'arrive pas à son niveau ». Venetsianov demande également à Milioukov de donner sa liberté à Soroka, qui était serf, pour qu'il puisse continuer ses études à l'Académie russe des beaux-arts. Mais Milioukov n'accepte pas.

DécèsModifier

Après les réformes du servage, Soroka participe à une manifestation de paysans serfs contre le propriétaire Nikolaï Milioukov. Il rédige aussi des griefs contre ce Milioukov pour la communauté des paysans. Mais Milioukov se plaint à la justice et Soroka est arrêté pendant trois jours. Peut-être cette arrestation est-elle la raison de son suicide par pendaison au début mai 1864 à 40 ans.

LégendeModifier

Selon la légende du village, Lidia, la fille aînée de Milioukov et Soroka étaient amoureux l'un de l'autre. Il semble que ce soit pour cette raison que Milioukov n'a pas voulu donner sa liberté à Soroka. Selon la légende Lidia s'est également suicidée après la mort de Soroka. Mais en réalité c'est une légende et elle ne s'est pas suicidée.

MémoireModifier

À l'automne 2006, près de la place Poddoube, raïon d'Oudomelski, oblast de Tver une pierre tombale et un panneau commémoratif ont été installés en l'honneur de Grigori Soroka.

ŒuvresModifier

Les œuvres suivantes de Soroka sont conservées au musée russe à Saint-Pétersbourg : La cabinet dans Ostrovki, Les pêcheurs. Vue sur le lac Moldino, Portrait de E. N. Milioukov.

Article connexeModifier

RéférencesModifier

  1. Actuellement dans le village de Moldinskoe, oblast de Tver

BibliographieModifier

  • (ru) G. Soroka catalogue Leningrad 1975 / Г. В. Сорока. 1823—1864 (каталог). — Л., 1975.
  • (ru) G Ostrovski /Островский Г. Григорий Сорока. — Saint-Pétersbourg/ СПб., 1993.
  • (ru) Dmitri Podouchkov/[Подушков, Дмитрий Леонидович|Подушков Д. Л.] Œuvre symbole des terres d'Oudomelski/ Сорока Г. В. — творческий символ удомельской земли. 180 лет со дня рождения // Удомельская старина: Альманах. — 2003. — № 33.
  • (ru) Dmitri Podouchkov/[Подушков, Дмитрий Леонидович|Подушков Д. Л.] La tombe du peintre G Soroka / Обретена могила художника Григория Сороки // Удомельская старина: Альманах. — 2006. — № 45.
  • (ru) Dmitri Podouchkov: Russes célèbres et histoire du kraï d'Oudomelski /[Подушков, Дмитрий Леонидович|Подушков Д. Л.]/ (составитель), Воробьев В. М. (научный редактор). Знаменитые россияне в истории Удомельского края. — Тверь: СФК-офис, 2009. — 416 с.
  • (ru) Mikhaïl Kazovski/[Казовский, Михаил Григорьевич|Казовский М. Г.]. Le secret de l'artiste serf, une histoire authentique/Тайна крепостного художника: историческая повесть. — М.: Подвиг, 2015.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :