Great British Railways

entreprise ferroviaire britannique future

Great British Railways
Logo de Great British Railways
Logo de British Rail, dont une version adaptée sera utilisée[1]

Création (?)Voir et modifier les données sur Wikidata
Prédécesseur Network RailVoir et modifier les données sur Wikidata

Forme juridique entreprise nationale
Sigle GBRVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Département des TransportsVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web gbrtt.co.ukVoir et modifier les données sur Wikidata

Localisation Angleterre, Écosse et pays de GallesVoir et modifier les données sur Wikidata

Great British Railways (GBR) est une future entreprise publique nationale britannique, chargée de l'exploitation et de la supervision du réseau national ferroviaire en Grande-Bretagne (l'Irlande du Nord étant pourvue d'un réseau ferroviaire séparé), succédant au système actuel de franchises et à Network Rail[2]. L'autorité organisatrice, gérée par le Department for Transport, sera chargée de la commercialisation des services et des prix, de la supervision des opérateurs et de la gestion du réseau de transport ferroviaire au Royaume-Uni.

Annoncée le 20 mai 2021, elle sera mise en place en 2023[2].

GBR opèrera sur le modèle de Transport for London, en centralisant la commercialisation et en sous-traitant les dessertes à des opérateurs ferroviaires. Cette réforme suit l'écroulement du système actuel de franchises causé par la crise de la COVID-19[3].

OrganisationModifier

Il est prévu que la nouvelle structure ferroviaire soit divisée en cinq régions administratives distinctes d'après le rapport Putting Passengers First de Network Rail. Ces régions seront en charge de la gestion des concessions ferroviaires, de l'exploitation des gares, de l'infrastructure ferroviaire, de l'intermodalité et de la répartition du budget alloué[1].

Les cinq régions seront[4] :

  • l'Ecosse, dont le réseau ferroviaire est géré et exploité par l'entreprise nationale ScotRail (en) depuis avril 2022, après une nationalisation par le parlement dévolu
  • le Pays de Galles et l'Ouest, dont le réseau est géré de manière similaire par Transport for Wales (en)
  • Le Nord-Ouest
  • L'Est
  • Le Sud, qui comprend la ligne à grande vitesse High Speed 1.

Les chemins de fer d'Irlande du Nord ne sont pas intégrés à ce plan de régionalisation du fait de leur gestion actuelle par un monopole d'Etat local. La nouvelle organisation n'affectera ni les politiques de transports ferroviaires mises en place par les autorités locales en Ecosse, au Pays de Galles et à Londres ni leur autonomie tarifaire, mais vise à terme à harmoniser l'offre commerciale entre les réseaux[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Great British Railways: Williams-Shapps plan for rail », sur GOV.UK, Department for Transport,
  2. a et b (en-GB) « Better rail services promised in huge shake-up », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en-GB) « UK railways brace for shake-up and cuts as long-overdue review arrives », sur the Guardian, (consulté le )
  4. (en-GB) « Our regions », sur Network Rail (consulté le )
  5. (en-GB) « Wales will have to sign up to 'consistent branding' of new Great British Railways body, UK Government says », sur Nation.Cymru, (consulté le )

Articles connexesModifier