Ouvrir le menu principal

Grandrupt-de-Bains

commune française du département des Vosges
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Grandrupt.

Grandrupt-de-Bains
Grandrupt-de-Bains
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Blason département fr Vosges.svg Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Le Val-d'Ajol
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges Côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Francis Didier
2014-2020
Code postal 88240
Code commune 88214
Démographie
Population
municipale
84 hab. (2016 en diminution de 3,45 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 57″ nord, 6° 11′ 11″ est
Altitude 442 m
Min. 400 m
Max. 467 m
Superficie 3,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Grandrupt-de-Bains

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Grandrupt-de-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grandrupt-de-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grandrupt-de-Bains

Grandrupt-de-Bains est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Situation géographique de Grandrupt-de-Bains.


 

Grandrupt-de-Bains se situe à 13 km de Bains-les-Bains, à 32 km d'Épinal et à 87 km de Nancy.

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[1] :

  • ruisseau des bocards,
  • source de la Gégène[2].

ToponymieModifier

Article détaillé : Rupt (toponyme).

Le toponyme de Grandrupt-de-Bains (Grand Rupt) est attesté au moins en 1611. L'appellation de Grandrupt-de-Bains a été prescrite par décret du .

HistoireModifier

Le village appartenait à la Franche-Comté, bailliage de Vesoul, terre de Vauvillers, et dépendait de la paroisse d'Harsault. L'église paroissiale est dédiée à saint Nicolas. Elle a été construite en 1864. La mairie et les écoles ont été construites en 1870.

La forêt de Grandrupt a abrité un maquis : le maquis de Grandrupt. Il a été attaqué par un groupe de S.S. le . Les maquisards se rendirent pour éviter la destruction des villages de Grandrupt et de Vioménil. Les Allemands avaient d'ailleurs rassemblées les populations de Grandrupt dans l'église Saint-Nicolas et menaçaient les brûler. Deux cent vingt-trois maquisards furent déportés, en grande partie vers le Camp de concentration de Dachau, dont cent seize ne revinrent jamais[3].

Politique et administrationModifier

Budget et fiscalité 2014Modifier

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[4] :

  • total des produits de fonctionnement : 86 000 €, soit 971 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 63 000 €, soit 1 711 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 16 000 €, soit 1 175 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 19 000 €, soit 1 214 € par habitant ;
  • endettement : 28 000 €, soit 311 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 9,33 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 21,01 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1978 mars 2001 Claude Thomas (1930-2008)    
mars 2001 En cours
(au 18 février 2015)
Francis Didier    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 84 habitants[Note 1], en diminution de 3,45 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
312311334402445417413400361
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
374363322311269292264233237
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
218182156148147138120119104
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016 -
8181739078858484-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Nicolas du XIXe siècle.
  • Monuments commémoratifs :
  • Bornes frontalières d'Ancien Régime en série[11].
  • Bornes frontalières et forestières[12].
  • Une enquête thématique régionale (architecture rurale de Lorraine: Vôge méridionale) a été réalisée par le service régional de l'inventaire : fermes et maisons d'ouvrier[13].

CultureModifier

La Grange aux chouettes, une ancienne grange de ferme, reçoit chaque année, notamment avant Noël, des expositions d'artistes, d'artisans[14].

Un circuit touristique intitulé "Dans les pas des Maquisards de Grandrupt" existe pour commémorer le maquis de Grandrupt-de-Bains et son histoire[15].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Eugène Rouhier, Docteur en médecine[16].

ÉconomieModifier

La forêt représente une part non négligeable de l'économie de la commune.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier