Grande Loge d'Italie

Obédience maçonnique en Italie
Grande Loge d'Italie
Logo de l’association
Cadre
But Obédience maçonnique
Zone d’influence Italie, Royaume-Uni, Canada et Liban
Fondation
Fondation 1910
Origine Scission avec le Grand Orient d'Italie
Identité
Siège 3, San Nicola de Cesarini, Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Structure env. 420 loges maçonniques
Affiliation internationale CLIPSAS
Membres 9000

La Grande Loge d'Italie ou Grande Loge d'Italie des maçons libres et acceptés (Gran Loggia d'Italia degli ALAM - Antichi Liberi Accettati Muratori) est une obédience maçonnique mixte italienne fondée en 1910 à la suite d'une scission avec le Grand Orient d'Italie. Cette obédience est connue sous le nom de franc-maçonnerie Piazza del Gesù, en raison de l'adresse de son siège historique, qui se trouvait au 47 Piazza del Gesù.

Histoire de la Grande LogeModifier

La Grande Loge d'Italie a été fondée en 1910 à partir de neuf loges du Suprême Conseil du Rite écossais ancien et accepté qui avait quitté le Grand Orient d'Italie deux ans auparavant pour protester contre l'anticléricalisme de l'obédience.

En 1912, la conférence internationale des suprêmes conseils réunie à Washington reconnu la GLDI comme héritière du Grand Orient d'Italie fondé en 1805.

La GLDI, comme toutes les obédiences maçonniques fut interdite en 1925 en application de la loi sur les associations du gouvernement Mussolini. Le Suprême Conseil est reconstitué en 1943 et réintègre son siège en 1944 après la libération de Rome.

En 1955, l'obédience devient mixte en acceptant d'initier des femmes.

FonctionnementModifier

Son siège historique se trouvait 47 Piazza del Gesù à Rome, il est actuellement situé au Palazzo Vitelleschi, au 3 via San Nicola de Cesarini, à Rome.

RiteModifier

L'obédience travaille au Rite écossais ancien et accepté. Le grand maître, également grand commandeur du REAA, est Antonio Binni.

Relations internationalesModifier

En 1965, la Grande Loge d'Italie adhère au CLIPSAS, association international pour la liberté de conscience dans les structures maçonniques. En 2009, l'obédience italienne est l'une des quinze obédiences à signer la déclaration de l’Union Maçonnique de la Méditerranée[1]. La déclaration envisage une association pour les obédiences adogmatiques et libérales en provenance de pays qui bordent la Méditerranée ou de culture méditerranéenne[2]. Dans le cadre de cette association, la Grande Loge d'Italie a, entre autres, organisé en 2009 le colloque « Quels messages peut apporter la franc-maçonnerie aux jeunes générations des pays méditerranéens ? »[3].

ReprésentationModifier

La Grande Loge compte 9 000 membres répartis en 420 loges dont quelques-unes au Royaume-Uni, au Canada et au Liban.

Notes et référencesModifier

  1. Alain Bauer et Jean-Claude Rochigneux, Les relations internationales de la franc-maçonnerie française, Armand Colin, , 160 p. (ISBN 2-200-25615-9, lire en ligne) .
  2. « L'Union maçonnique de la Méditerranée », sur http://www.glff.org.
  3. « 9ème Conférence de l'Union Maçonnique Méditerranéenne », sur http://www.delphiorder.org.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier