Ouvrir le menu principal

Grand Sud-Est français

Carte topographique des trois régions formant le Grand Sud-Est français

Le grand Sud-Est français est l'ensemble formé par les trois régions Auvergne-Rhône-Alpes (partie Est, Rhône-Alpes), Provence-Alpes-Côte d'Azur et la partie Est de l'Occitanie autrement dit l'ancien Languedoc-Roussillon, qui ont en commun outre leur proximité géographique, culturelle et climatique, ainsi qu'une importante expansion démographique depuis la fin des années 1950, liée en grande partie à l'expansion continue du tourisme et de l'automobile[1].

Évolution de la population du Grand Sud-Est depuis 1954Modifier

 
Le Grand Sud-Est français à l'aune de l'Europe

Source : IAURIF[2] et INSEE[3].

Régions 1954 1968 1975 1982 1990 1999 2011 prévisions
2040
Rhône-Alpes 3 629 722 4 423 055 4 780 684 5 015 947 5 350 701 5 640 234 6 272 467 7 451 000
Provence-Alpes-Côte d'Azur 2 414 978 3 298 836 3 675 730 3 965 209 4 257 907 4 502 385 4 944 390 5 589 000
Languedoc-Roussillon 1 449 101 1 707 498 1 789 474 1 926 514 2 114 985 2 292 405 2 661 449 3 291 000
Grand Sud-Est 7 493 801 9 429 389 10 045 888 10 907 670 11 723 593 12 435 024 13 878 306 16 331 000
France métropolitaine 42 777 162 49 780 543 52 655 864 54 334 871 56 614 493 58.513.700 61 167 000 70 734 000
% Grand Sud-Est/France 17,52 18,94 19,08 20,08 20,70 21,25 21,75 23,09

Les régions qui composent le Grand Sud-Est sont toutes trois très attractives. Ainsi en 1999, 35 % des habitants de l'entité étaient nés ailleurs que dans cette zone, et cela était encore plus vrai pour les deux régions littorales où plus de 45 % des habitants du Languedoc-Roussillon et de Provence-Alpes-Côte d'Azur provenaient d'une autre région que celle où ils résidaient.

Une urbanisation importanteModifier

Le Grand Sud-Est français a connu et connaît toujours une urbanisation importante. De nombreux centres moyens sont devenus en une cinquantaine d'années des centres urbains dynamiques et parfois prestigieux (Marseille, Lyon, Nice, Montpellier, Grenoble) ayant donné naissance à des aires urbaines étendues et en expansion constante.

Principales aires urbainesModifier

Les populations suivantes correspondent aux aires urbaines dans leur extension définie lors du recensement de 2009. Les principales aires urbaines étaient les suivantes :

Aires urbaines Date du recensement Accroissement
1982-2009
1982 1990 2009 population pourcentage
Lyon 1 449 319 1 551 133 2 142 732 693 413 32,36
Marseille-Aix-en-Provence 1 432 389 1 455 122 1 714 828 282 439 16,47
Nice 806 775 891 319 1 000 275 193 500 19,35
Grenoble 461 459 485 369 666 372 204 913 30,75
Toulon 490 340 531 071 607 681 117 241 19,29
Montpellier 328 210 388 747 542 867 214 657 39,54
Avignon 252 582 270 744 508 604 237 860 46,77
Saint-Étienne 343 484 343 239 508 176 164 937 32,46
Perpignan 213 165 230 839 300 221 69 382 23,11
Genève-Annemasse (voir note) 157 167 189 348 269 360 80 012 29,71
Nîmes 181 052 204 173 248 805 44 632 17,94
Annecy 148 630 169 459 212 543 43 084 20,27
Chambéry 110 117 119 529 210 130 90 601 43,12
Valence 148 969 158 638 181 929 15 224 8,76
Note :
Ces chiffres ne concernent que la partie française de l'aire urbaine[4].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier