Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile du Japon 2010

course de Formule 1
Grand Prix du Japon 2010
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,807 km
Distance de course 307,57 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
h 30 min 27 s 323
(vitesse moyenne : 203,949 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 30 s 785
(vitesse moyenne : 230,272 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
min 33 s 474
(vitesse moyenne : 223,647 km/h)

Le Grand Prix automobile du Japon 2010 (2010 Formula 1 Japanese Grand Prix), disputé sur le Circuit de Suzuka le 10 octobre 2010, est la vingt-sixième édition du Grand Prix, la 836e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la seizième manche du championnat 2010.

Les organisateurs du Grand Prix ont apporté des modifications au circuit : la plus significative se situe dans l’enchaînement rapide de Degner où de nouveaux vibreurs en pente négative de 25mm ont été installés à la suite des nombreuses sorties de route de l’édition précédente. Ces nouveaux vibreurs remplacent les anciens et la partie en béton située à sortie du premier droit de Degner. L’autre modification concerne le virage de Spoon Curve doté de vibreurs moins agressifs prolongés par de l'astroturf (herbe artificielle).

Sommaire

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Sakon Yamamoto lors de son Grand Prix national
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 32 s 585
2   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 32 s 633 + 0 s 048
3   Robert Kubica Renault 1 min 33 s 129 + 0 s 544
4   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 33 s 639 + 1 s 054
5   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 33 s 643 + 1 s 058
6   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 33 s 677 + 1 s 092

Vendredi après-midiModifier

 
Nick Heidfeld lors de la seconde séance d'essais libres
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 31 s 465
2   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 31 s 860 + 0 s 395
3   Robert Kubica Renault 1 min 32 s 200 + 0 s 735
4   Fernando Alonso Ferrari 1 min 32 s 362 + 0 s 897
5   Felipe Massa Ferrari 1 min 32 s 519 + 1 s 054
6   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 32 s 533 + 1 s 068

Samedi matinModifier

 
Les Toro Rosso sous le déluge du samedi matin
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 55 s 902
2   Timo Glock Virgin-Cosworth 2 min 07 s 497 + 11 s 595
  • Note : Il ne pleut que légèrement lors de cette séance d'essais mais la piste est fortement détrempée et de nombreuses rivières d’eau se sont formées. Tous les pilotes ont effectué un tour de reconnaissance pour évaluer la situation mais il faut attendre une demi-heure avant que Jaime Alguersuari signe les premiers temps chronométrés en 1 min 58 s 016 et en 1 min 55 s 902. Timo Glock est le seul autre concurrent à prendre la piste pour établir un temps. À vingt minutes de la fin de la séance, Sébastien Buemi prend la piste mais part en tête-à-queue dans le dernier virage.

Grille de départModifier

 
Fernando Alonso lors des qualifications du dimanche matin
 
Charlie Whiting prend la décision de reporter les qualifications au dimanche matin

Les conditions de piste étant épouvantables lors de la troisième séance d’essais libres du Grand Prix du Japon, la FIA a décidé que si les conditions météorologiques de l'après-midi devaient être aussi mauvaises, la séance de qualification aurait lieu le dimanche matin à 10 h 00, la décision étant prise 10 minutes avant le début prévu de la séance.

Finalement, Charlie Whiting, le délégué à la sécurité de la FIA, a décidé que la séance qualificative aura lieu, comme initialement prévu, le samedi après-midi et non le dimanche matin. Les conditions de piste étant particulièrement mauvaises à quelques minutes du départ de la séance qualificative, un report de séance de 30 minutes a été décidé. À 14 h 20, une évaluation de la situation conduit Charlie Whiting a promulguer un nouveau report d’une demi-heure. À 14 h 50, à la suite d'une nouvelle inspection des conditions de piste, un troisième report est décidé.

Après une nouvelle inspection de la piste, la séance de qualification est finalement reportée au dimanche matin à 10 h 00. Une telle situation de report des qualifications au dimanche matin s'est déjà produite lors du Grand Prix du Japon 2004 où le cyclone Ma-on avait empêché les pilotes de prendre la piste le samedi.

Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 32 s 035 1 min 31 s 184 1 min 30 s 785
2   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 32 s 476 1 min 31 s 241 1 min 30 s 853
3   Robert Kubica Renault 1 min 32 s 808 1 min 32 s 042 1 min 31 s 231
4   Fernando Alonso Ferrari 1 min 32 s 555 1 min 31 s 819 1 min 31 s 352
5   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 32 s 636 1 min 31 s 763 1 min 31 s 378
6   Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 238 1 min 31 s 886 1 min 31 s 494
7   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 32 s 809 1 min 31 s 523 1 min 31 s 169
8   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 32 s 361 1 min 31 s 874 1 min 31 s 535
9   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 32 s 211 1 min 31 s 926 1 min 31 s 559
10   Michael Schumacher Mercedes 1 min 32 s 513 1 min 32 s 073 1 min 31 s 846
11   Nick Heidfeld BMW Sauber-Ferrari 1 min 33 s 011 1 min 32 s 187
12   Felipe Massa Ferrari 1 min 32 s 721 1 min 32 s 321
13   Vitaly Petrov Renault 1 min 32 s 849 1 min 32 s 422
14   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 32 s 783 1 min 32 s 427
15   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 33 s 186 1 min 32 s 659
16   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 33 s 471 1 min 33 s 071
17   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 33 s 216 1 min 33 s 154
18   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 33 s 568
19   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 35 s 346
20   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 35 s 464
21   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 36 s 265
22   Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 36 s 332
23   Bruno Senna HRT-Cosworth 1 min 37 s 270
24   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 1 min 37 s 365
  • Notes :
    • Lewis Hamilton, auteur du troisième temps des qualifications, a été rétrogradé de 5 places pour changement de boîte de vitesses. Il s'élancera de la huitième place sur la grille de départ.
    • Lucas di Grassi n'a pas pris le départ à la suite d'un accident lors du tour de mise en grille.
 
La grille de qualification du Grand Prix.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

 
Le podium du Grand Prix : Vettel, Webber et Alonso
 
Sebastian Vettel remporte le Grand Prix du Japon 2010
 
Vettel emmène la meute lors du premier tour du Grand Prix
 
Les Red Bull de Vettel et Webber derrière la voiture de sécurité
 
Vue du F-Duct de la Force India VJM03
Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 53 1 h 30 min 27 s 323 (203,949 km/h) 1 25
2 6   Mark Webber Red Bull-Renault 53 + 0 s 905 2 18
3 8   Fernando Alonso Ferrari 53 + 2 s 721 4 15
4 1   Jenson Button McLaren-Mercedes 53 + 13 s 522 5 12
5 2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 53 + 39 s 595 8 10
6 3   Michael Schumacher Mercedes 53 + 59 s 933 10 8
7 23   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 53 + 1 min 04 s 038 14 6
8 22   Nick Heidfeld BMW Sauber-Ferrari 53 + 1 min 09 s 648 11 4
9 9   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 53 + 1 min 10 s 846 7 2
10 16   Sebastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 53 + 1 min 12 s 804 18 1
11 17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 52 + 1 tour 16
12 19   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 52 + 1 tour 20
13 18   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 51 + 2 tours 19
14 24   Timo Glock Virgin-Cosworth 51 + 2 tours 22
15 21   Bruno Senna HRT-Cosworth 51 + 2 tours 23
16 20   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 50 + 3 tours 24
17 4   Nico Rosberg Mercedes 47 Sortie de piste 6
Abd. 14   Adrian Sutil Force India-Mercedes 44 Moteur 15
Abd. 11   Robert Kubica Renault 2 Perte d'une roue 3
Abd. 10   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 0 Accrochage avec Petrov 9
Abd. 7   Felipe Massa Ferrari 0 Accrochage avec Liuzzi 12
Abd. 12   Vitaly Petrov Renault 0 Accrochage avec Hülkenberg 13
Abd. 15   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 0 Accrochage avec Massa 17
Np. 25   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth Accident lors de la mise en grille 21

Seuls vingt-trois pilotes se placent sur la grille de départ, Lucas di Grassi ayant écrasé sa Virgin dans le mur durant son tour de mise en grille. La température est de 26 °C dans l’air et, contrairement à la veille, aucune pluie n’est annoncée. À l’extinction des feux, Sebastian Vettel, en pole position, prend un excellent départ et s’engouffre en tête dans le premier virage devant Robert Kubica, Mark Webber et Fernando Alonso. Plus loin, le départ s’est transformé en une cohue générale : Vitaly Petrov démarre mieux que Nico Hülkenberg et le dépasse mais se rabat sur lui, provoquant son abandon, et détruit sa monoplace contre le muret. Quelques secondes plus tard, Felipe Massa accroche Vitantonio Liuzzi, ce qui provoque l’abandon des deux pilotes.

La voiture de sécurité entre en piste avant même la fin du premier tour et Nico Rosberg, Jarno Trulli, Timo Glock et Bruno Senna en profitent pour changer leurs pneumatiques. Le classement derrière la voiture de sécurité est alors Vettel devant Kubica, Webber, Alonso, Jenson Button (seul pilote de pointe à partir en pneus durs), Lewis Hamilton, Rubens Barrichello, Michael Schumacher, Nick Heidfeld, Adrian Sutil, Jaime Alguersuari et Kamui Kobayashi. Alors que le peloton est toujours regroupé derrière la voiture de sécurité, Kubica perd sa roue arrière droite et laisse sa Renault sur le bord de la piste. Lorsque la voiture de sécurité rentre à l’entame du sixième tour, Rosberg attaque Sébastien Buemi sans succès tandis que Schumacher prend l’avantage sur Barrichello.

Au neuvième passage, Vettel précède Webber de 1 seconde 6, Alonso de 4 s, Button de 5 s, Hamilton de 6 s, Schumacher de 8 s, Barrichello de 9 s, Heidfeld de 10 s, Sutil de 11 s et Alguersuari de 12 s. Kobayashi, devant son public, dépasse coup sur coup Alguersuari puis Buemi. Heidfeld et Sutil changent leurs pneus au dix-huitième tour, Barrichello s’arrête au vingtième, Alguersuari au tour suivant, Hamilton au vingt-deuxième, Schumacher au vingt-troisième, Vettel et Alonso au vingt-quatrième et Webber au vingt-cinquième.

Au trente-deuxième tour, Button, qui n’est pas passé par les stands, devance Vettel à 1 s 7, Webber à 3 s 5, Alonso à 9 s, Hamilton à 14 s, Kobayashi (qui n’a pas changé de pneus) à 27 s, Rosberg et Schumacher à 36 s, Heidfeld à 40 s et Barrichello à 43 s. Button et Kobayashi s’arrêtent enfin au trente-huitième tour, tous les pilotes ont dès lors effectué leur changement obligatoire de gommes. Hamilton, qui remonte sur Alonso, perd l’usage de son troisième rapport bien qu’une nouvelle boîte de vitesses ait été installée sur sa monoplace.

Au quarante et unième tour, Vettel, qui a repris le commandement de la course, devance Webber à 2 s, Alonso à 5 s, Hamilton à 13 s, Button à 17 s, Rosberg à 42 s, Schumacher à 43 s, Heidfeld à 45 s, Barrichello à 48 s et Sutil à 50 s. À la fin du quarante-troisième tour, Hamilton s’écarte pour laisser passer son coéquipier Button, beaucoup plus rapide que lui. Pendant ce temps Kobayashi dépasse Alguersuari qui résiste : les pilotes se touchent deux fois mais poursuivent leur course. Quelques secondes plus tard, Sutil explose son moteur et répand une grande quantité d’huile sur la piste.

Au quarante-septième tour, Vettel précède Webber, Alonso, Button, Hamilton, Rosberg, Schumacher, Heidfeld, Barrichello, Kobayashi et Buemi. Quelques instants plus tard, la monoplace de Rosberg subit une casse qui l’envoie dans le mur tandis qu’Heidfeld ouvre la porte à son coéquipier Kobayashi, plus rapide.

Sebastian Vettel remporte le Grand Prix du Japon, sa troisième victoire de la saison. Il devance Webber, Alonso, Button, Hamilton, Schumacher, Kobayashi, Heidfeld, Barrichello et Buemi. Mark Webber, en signant le meilleur tour en course dans le dernier tour, prive Vettel d’un hat trick.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

 
Le casque « collector » de Sebastian Vettel pour la course de Suzuka.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 2 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 2 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 2 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com (consulté le 2 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX Race », sur formula1.com (consulté le 2 janvier 2013)
  6. a et b « Japon 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 2 janvier 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :