Grand Prix automobile de Picardie

Grand Prix de Picardie
Tracé de la course
Drapeau Départ au circuit de Péronne en 1926.
Données de course
Nombre de tours 15 (finales 1936 à 1939) à 40
Longueur du circuit 10,25, puis 9,765 km
Distance de course maximale (1935) 390,6 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 1939 Drapeau : Royaume-Uni Johnnie Wakefield,
Maserati,
Record du tour en course 1939 Drapeau : Royaume-Uni Johnnie Wakefield,
Maserati,
min 20 s
vitesse moyenne : 135,2 km/h

Philippe Étancelin au Grand Prix de Picardie 1933.
Prince Bira, le vainqueur de 1936.

Le Grand Prix automobile de Picardie était avant-guerre une compétition automobile internationale organisée par l'Automobile Club de Picardie (créé en 1905), qui se courrait entre la mi-mai et la mi-juillet (sans interruption de 1925 à 1939).

HistoireModifier

La course s'est disputée à quinze reprises consécutives sur le circuit de Péronne, ce qui est fait, après le Grand Prix de l'A.C.F., l'épreuve de Grand Prix la plus fréquemment tenue sur le sol français entre les deux guerres.

La tracé avait une forme triangulaire, et passait par la commune de Mesnil-Bruntel (au milieu de son côté supérieur gauche), ainsi que par celles de Mons-en-Chaussée et de Brie, situées sur les deux sommets de sa base.

Phillipe Auber(t) a gagné la compétition à trois reprises consécutives, et Bugatti à six au total.

PalmarèsModifier

Palmarès de la course
Année Date Pilote Voiture Catégorie Distance Tours Temps / Vitesse moyenne
1925   Boris Ivanowski B.N.C.-S.C.A.P. Cyclecar 215,32 km 21 h 11 min 17 s 6 / 86,48 km/h
1926   Albert Perrot Salmson Cyclecar 153,8 km 15 h 38 min 18 s / 93,88 km/h
1927[1]   Philippe Auber(t) Bugatti Type 37A Grand Prix 193,1 km 20 h 2 min / 94,97 km/h
1928   Philippe Auber(t) Bugatti Type 37A Grand Prix 193,1 km 20 h 58 min 44 s 6 / 97,57 km/h
1929   Philippe Auber(t) Bugatti Type 37A Grand Prix 193,1 km 20 h 47 min 24 s 8 / 107,86 km/h
1930[2]   Max Fourny Bugatti Type 37A[3] Grand Prix 213,463 km 22 h / 98,68 km/h
1931   "Ivernel" Bugatti Type 35B Grand Prix 215,233 km 22 h / 107,61 km/h
1932   Philippe Étancelin[4] Alfa Romeo Monza Grand Prix 241,32 km 25 h 55 min 43 s 6 / 125,12 km/h
1933   Philippe Étancelin[5] Alfa Romeo Monza Grand Prix 195,3 km 20 h 25 min 36 s 2 / 136,89 km/h
1934   Benoît Falchetto[6] Maserati 8CM Grand Prix 192,4 km 20 h 31 min 53 s 6 / 125,6 km/h
1935   Robert Benoist Bugatti Type 59 (*) Grand Prix 390,6 km 40 h 59 min 48 s / 130,3 km/h
1936   Prince Bira ERA B Voiturette 146,48 km 15 h 3 min 43 s / 137,9 km/h
1937   Raymond Mays ERA C(*) Voiturette 146,475 km 15 59 min 47 s 6 / 147 km/h
1938   Raymond Mays ERA D (*) Voiturette 146,5 km 15 h 33 min / 143,3 km/h
1939   Johnnie Wakefield Maserati 4CL Voiturette 146,5 km 15 h 6 min 33 s / 132,1 km/h
1940-1953 Non couru
1954   Jacques Pollet Gordini Sport[7] 177,813 km 60 h 34 min 3 s 2 / 113,41 km/h

(*: écuries officielles)

Pole positionModifier

(connues)

  • 1932: Philippe Étancelin
  • 1933: Philippe Étancelin
  • 1934: Raymond Sommer
  • 1935: Robert Benoist
  • 1936: Prince Bira
  • 1937: Raymond Mays
  • 1938: Prince Bira
  • 1939: Johnnie Wakefield

Tour le plus rapideModifier

  • 1925:   Michel Doré, à 105,45 km/h; 24 partants
  • 1926:   ?; 4 arrivants
  • 1927:   Philippe Auber(t), à 114,41 km/h; 18 partants
  • 1928:   Philippe Auber(t), à 111,4 km/h; 15 partants
  • 1929:   Philippe Auber(t), à 112,12 km/h; 9 partants
  • 1930:   Max Fourny, à 114,7 km/h; 19 partants
  • 1931:   ?; 34 partants
  • 1932:   Philippe Étancelin, à 132,03 km/h; 16 partants
  • 1933:   Philippe Étancelin, à 140,17 km/h; 13 partants
  • 1934:   Benoît Falchetto, à 129,7 km/h; 11 partants
  • 1935:   Robert Benoist et   Earl Howe, à 135,2 km/h; 11 partants
  • 1936:   Prince Bira, à 140,1 km/h; 10 partants en finale
  • 1937:   Raymond Mays, à 156,2 km/h; 9 partants en finale
  • 1938:   Prince Bira, à 154,2 km/h; 10 partants en finale
  • 1939:   Johnnie Wakefield, à 135,2 km/h; 7 partants en finale

RemarquesModifier

  • Le , trois autres courses d'importance ont lieu simultanément, les GP de Rome, et des circuits de Thuin et des Gattières.
  • Il est à signaler qu'après la guerre, le Grand Prix de Picardie Sport est remporté par Jacques Pollet sur une Gordini T15S 2,0 l officielle, devant la Jaguar C-Type d'Hans Davids et la Maserati A6GCS de Jean Estager.

Notes et référencesModifier

  1. Course unique pour Formules Libre, Voiturettes et Cyclecars.
  2. La course incluant deux compétitions pour cyclecars, sur distances plus courtes.
  3. Voiturette.
  4. Vainqueur de la course Voiturette 1 500 cm3 André Vagniez, sur Bugatti Type 37A.
  5. Vainqueur de la course Voiturette 1 500 cm3 Anne-Cecile Rose-Itier, sur Bugatti Type 51A, avec meilleur tour en course.
  6. Vainqueur de la course Voiturette 1 500 cm3 Louis Decaroli, sur Bugatti Type 37A, avec meilleur tour en course.
  7. (en) « Grand Prix de Picardie Sport 1954 », sur RacingSportsCars.com

Liens externesModifier