Grand Prix automobile de France 1997

course de Formule 1
Grand Prix de France 1997
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 72
Longueur du circuit 4,250 km
Distance de course 306,000 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
h 38 min 50 s 492
(vitesse moyenne : 185,752 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
min 14 s 548
(vitesse moyenne : 205,237 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
min 17 s 910
(vitesse moyenne : 196,380 km/h)

Résultats du Grand Prix automobile de France de Formule 1 1997 qui a eu lieu sur le circuit de Magny-Cours le 29 juin.

Désignation du circuitModifier

Pour accueillir l'édition 1997 du Grand Prix de France, trois circuits sont en concurrence : celui de Magny-Cours, dans la Nièvre, qui accueille la manche française depuis 1991, celui du Paul-Ricard dans le Var (hôte de l'épreuve entre 1970 et 1990) et enfin, le Bugatti, au Mans[1].

Le circuit de Magny-cours est alors le seul répondant aux critères de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) pour accueillir un Grand Prix de Formule 1[2]. Le circuit Bugatti du Mans doit en effet modifier son circuit de 4,4 kilomètres, jugé trop petit et il est pénalisé par l'organisation des 24 Heures du Mans à la mi-juin, ce qui imposerait un changement de date pour le Grand Prix de France, traditionnellement disputé le premier week-end de juillet[2]. Quant au circuit du Castellet, de gros travaux de modernisation sont nécessaires. Ils seraient financés par le conseil régional (20 millions de francs), le conseil général du Var (20 millions) et la société Ricard (40 millions)[2].

Le 2 février 1996, la Fédération française du sport automobile (FFSA) désigne à une très large majorité (21 voix sur 29) le circuit Paul-Ricard pour organiser le Grand Prix de France 1997 au détriment du circuit de Nevers Magny-Cours (5 voix) et du circuit Bugatti (3 voix)[3].

Les responsables du circuit de Magny-Cours rejettent ce choix, arguant avoir signé un pré-accord avec la Formula One Constructors Association (FOCA)[4]. Max Mosley, le président de la FIA, décide de s'en remettre au Conseil mondial de la FIA, fixé au mois de juin 1996. Si le Castellet est désigné pour accueillir le Grand Prix de France de 1997 à 2001, le circuit devra auparavant avoir rempli les exigences techniques et financières imposées par le règlement, avant la date du 25 février 1996[4].

Avant la date butoir du 25 février 1996, la direction du circuit Paul-Ricard explique dans un communiqué, que le processus de sa candidature initié par la FFSA est caduc en raison des engagements existant déjà entre les responsables du circuit de Magny-Cours et Bernie Ecclestone, le président de la FOCA. Selon les responsables du circuit varois, cet accord leur interdit d'engager dans les délais imposés par les règlements des négociations avec la FOCA[5],[6].

Le 6 mars 1996, le comité directeur de la FFSA annonce qui le circuit de Magny-Cours accueillera le Grand Prix de France de 1997 à 2000. Le comité directeur de la FFSA charge également Jean-Marie Balestre, son président, d'obtenir l'organisation du Grand Prix d'Europe pour le circuit du Castellet[7]. Cependant, c'est le circuit permanent de Jerez qui obtient l'organisation du Grand Prix d'Europe 1997[8].

EngagésModifier

Sur les douze écuries engagées au début du championnat, onze sont présentes au Grand Prix de France : l'écurie MasterCard Lola F1 Team ayant déclaré forfait pour le reste de la saison à l'occasion de la deuxième manche du calendrier, au Brésil[9].

Concernant les vingt-deux pilotes titulaires, on enregistre trois forfaits : victime d'un accident lors du Grand Prix précédent au Canada, Olivier Panis (Prost Grand Prix) est remplacé par Jarno Trulli qui avait débuté la saison au sein de Minardi[10],[11]. Le pilote italien a été préféré à Emmanuel Collard après avoir effectué des essais privés sur le circuit de Magny-Cours avec la Prost JS45[12],[13].

Pour remplacer Jarno Trulli, Minardi promeut à sa place son pilote de réserve, le Brésilien Tarso Marques[14],[15].

Le deuxième pilote forfait pour le Grand Prix de France est Gerhard Berger. Le pilote de l'écurie Benetton souffre des sinus et a déjà manqué la manche précédente au Canada. Il est de nouveau remplacé par son compatriote Alexander Wurz[16].

Enfin, chez Sauber, l'Italien Gianni Morbidelli est forfait après s'être fracturé le bras lors d'une séance d'essais privés sur le circuit de Magny-Cours. Il est remplacé par l'Argentin Norberto Fontana[17],[18].

Écurie Numéro Pilotes Châssis Moteur Pneus
  Danka Arrows Yamaha 1   Damon Hill Arrows A18 Yamaha 3.0 V10 B
2   Pedro Diniz
  Rothmans Williams Renault 3   Jacques Villeneuve Williams FW19 Renault 3.0 V10 G
4   Heinz-Harald Frentzen
  Scuderia Ferrari Marlboro 5   Michael Schumacher Ferrari F310B Ferrari 3.0 V10 G
6   Eddie Irvine
  Mild Seven Benetton Renault 7   Jean Alesi Benetton B197 Renault 3.0 V10 G
8   Alexander Wurz
  West McLaren Mercedes 9   Mika Häkkinen McLaren MP4-12 Mercedes-Benz 3.0 V10 G
10   David Coulthard
  Benson & Hedges Total Jordan Peugeot 11   Ralf Schumacher Jordan 197 Peugeot 3.0 V10 G
12   Giancarlo Fisichella
  Prost Gauloises Blondes 14   Jarno Trulli Prost JS45 Mugen-Honda 3.0 V10 B
15   Shinji Nakano
  Red Bull Sauber Petronas 16   Johnny Herbert Sauber C16 Petronas 3.0 V10 G
17   Norberto Fontana
  PIAA Tyrrell 18   Jos Verstappen Tyrrell 025 Ford ED4 3.0 V8 G
19   Mika Salo
  Minardi F1 Team 20   Ukyo Katayama Minardi M197 Hard 3.0 V8 B
21   Tarso Marques
  HSBC Malaysia Stewart Ford 22   Rubens Barrichello Stewart SF01 Ford Zetec-R 3.0 V10 B
23   Jan Magnussen

Résultats des qualificationsModifier

Comme c'est le cas depuis la saison 1996, il n'y a plus qu'une seule séance de qualifications, le samedi de 13 h à 14 h, et elle est limitée à douze tours complets maximum par pilote[19]. Également introduite en 1996, la règle des 107% est toujours en vigueur : si un pilote signe un temps supérieur à 107% de celui de la pole position, il ne sera pas autorisé à prendre le départ de la course.

Pos No Pilote Écurie Temps Écart
1 5   Michael Schumacher Ferrari 1:14.548
2 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 1:14.749 +0.201
3 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 1:14.755 +0.207
4 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 1:14.800 +0.252
5 6   Eddie Irvine Ferrari 1:14.860 +0.312
6 14   Jarno Trulli Prost-Mugen-Honda 1:14.957 +0.409
7 8   Alexander Wurz Benetton-Renault 1:14.986 +0.438
8 7   Jean Alesi Benetton-Renault 1:15.228 +0.680
9 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 1:15.270 +0.722
10 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 1:15.339 +0.791
11 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 1:15.453 +0.905
12 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 1:15.857 +1.309
13 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 1:15.876 +1.328
14 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 1:16.018 +1.470
15 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 1:16.149 +1.601
16 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 1:16.536 +1.988
17 1   Damon Hill Arrows-Yamaha 1:16.729 +2.181
18 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 1:16.941 +2.393
19 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 1:17.256 +2.708
20 17   Norberto Fontana Sauber-Petronas 1:17.538 +2.990
21 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 1:17.563 +3.015
22 21   Tarso Marques Minardi-Hart 1:18.280 +3.732
Règle des 107% : 1:19.766

ClassementModifier

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Michael Schumacher Ferrari 72 1 h 38 min 50 s 492
(185,752 km/h)
1 10
2 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 72 + 23 s 537 2 6
3 6   Eddie Irvine Ferrari 72 + 1 min 14 s 801 5 4
4 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 72 + 1 min 21 s 784 4 3
5 7   Jean Alesi Benetton-Renault 72 + 1 min 22 s 735 8 2
6 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 72 + 1 min 29 s 871 3 1
7 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 71 Sortie de piste 9
8 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 71 + 1 tour 14
9 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 71 + 1 tour 11
10 14   Jarno Trulli Prost-Mugen-Honda 70 + 2 tours 6
11 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 70 + 2 tours 21
12 1   Damon Hill Arrows-Yamaha 69 + 3 tours 17
Abd. 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 61 Panne électrique 19
Abd. 8   Alexander Wurz Benetton-Renault 60 Accident 7
Abd. 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 58 Sortie de piste 16
Abd. 17   Norberto Fontana Sauber-Petronas 40 Accident 20
Abd. 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 36 Moteur 13
Abd. 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 33 Freins 15
Abd. 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 18 Moteur 10
Abd. 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 15 Freins 18
Abd. 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 7 Sortie de piste 12
Abd. 21   Tarso Marques Minardi-Hart 5 Moteur 22

Pole position et record du tourModifier

  • Pole position : Michael Schumacher en 1 min 14 s 548 (vitesse moyenne : 205,237 km/h).
  • Meilleur tour en course : Michael Schumacher en 1 min 17 s 910 au 37e tour (vitesse moyenne : 196,380 km/h).

Tours en têteModifier

À noterModifier

RéférenceModifier

  1. Le circuit de Magny-Cours en concurrence avec ceux du Mans et du Castellet, www.liberation.fr, 4 septembre 1995.
  2. a b et c Trois circuits se disputent l'organisation du Grand Prix de France de F1, www.lemonde.fr, 14 octobre 1995.
  3. Grand Prix de France 1997 : Le Castellet revient dans la course, www.lesechos.fr, 5 février 1996.
  4. a et b La situation « inédite » du Grand Prix de France, www.lemonde.fr, 8 février 1996.
  5. La F1 au Paul-Ricard, quel pastis ! Le Var ou Magny-Cours, qui organisera le GP de France à partir de 97 ?, www.liberation.fr, 23 février 1996.
  6. Toujours pas de circuit pour le Grand Prix de France de F1, www.lemonde.fr, 25 février 1996.
  7. Grand Prix de France de Formule 1 à Magny-Cours jusqu'en 2000, www.lesechos.fr, 7 mars 1996.
  8. F1. Dix-sept GP programmés en 1997, www.liberation.fr, 7 décembre 1996.
  9. Lola, une petite course et puis s'en va de la F1. L'écurie renonce avant même le 2e GP de la saison, dimanche., www.liberation.fr, 29 mars 1997.
  10. Jarno Trulli remplace Panis chez Prost GP, www.liberation.fr, 24 juin 1997.
  11. Jarno Trulli remplace Olivier Panis au volant de la Prost-Honda, www.lemonde.fr, 25 juin 1997.
  12. Collard tient la corde pour remplacer Panis, www.humanite.fr, 19 juin 1997.
  13. F1. Après Collard,Trulli essaie la Prost., www.liberation.fr, 18 juin 1997.
  14. Marques, surdoué mais à pied. Le prometteur brésilien n'est que 3e pilote chez Minardi., www.liberation.fr, 31 mars 1997.
  15. (en) Simon Vigar, "Forza Minardi!: The Inside Story of the Little Team Which Took on the Giants of F1", Veloce Publishing, 15 mai 2008, page 55. (ISBN 1845841603)
  16. AUTOMOBILE : l' autrichien Gerhard Berger forfait pour Grand Prix du Canada, www.lemonde.fr, 14 juin 1997.
  17. (en) Fontana to replace Morbidelli at Sauber, www.motorsport.com, 8 mai 1997.
  18. Morbidelli out - Fontana in, www.grandprix.com, 23 juin 1997.
  19. "50 ans de Formule 1", tome 2 (1979-1999), page 399, éditions L'Équipe, novembre 1999, (ISBN 2-7021-3009-7)