Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de Belgique 2009

course de Formule 1

Grand Prix de Belgique 2009
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 44
Longueur du circuit 7,004 km
Distance de course 308,176 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen,
Ferrari,
h 23 min 50 s 995
(vitesse moyenne : 220,500 km/h)
Pole position Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella,
Force India-Mercedes,
min 46 s 308
(vitesse moyenne : 237,183 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 47 s 263
(vitesse moyenne : 235,071 km/h)

Kimi Räikkönen remporte la 18e victoire de sa carrière

Le Grand Prix de Belgique 2009, disputé sur le circuit de Spa-Francorchamps le 30 aout 2009, est la 815e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la douzième manche du championnat 2009.

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Kazuki Nakajima sur le circuit de Spa
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Jarno Trulli Toyota 1 min 49 s 675
2   Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 50 s 283 0 s 608
3   Fernando Alonso Renault 1 min 50 s 368 0 s 695
4   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 51 s 045 1 s 370
5   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 51 s 529 1 s 884
6   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 52 s 321 2 s 676

Vendredi après-midiModifier

 
Luca Badoer lors de son dernier Grand Prix
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 47 s 201
2   Timo Glock Toyota 1 min 47 s 217 0 s 016
3   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 47 s 285 0 s 084
4   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 47 s 329 0 s 128
5   Romain Grosjean Renault 1 min 47 s 333 0 s 132
6   Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 47 s 506 0 s 305

Samedi matinModifier

 
Nick Heidfeld chaussé en pneus pluie
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 45 s 388
2   Jarno Trulli Toyota 1 min 45 s 462 0 s 074
3   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 45 s 677 0 s 289
4   Romain Grosjean Renault 1 min 45 s 878 0 s 490
5   Timo Glock Toyota 1 min 45 s 908 0 s 520
6   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 45 s 987 0 s 599

Grille de départModifier

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1   Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 1 min 45 s 102 1 min 44 s 667 1 min 46 s 308 648,0 kg
2   Jarno Trulli Toyota 1 min 45 s 140 1 min 44 s 503 1 min 46 s 395 656,5 kg
3   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 45 s 566 1 min 44 s 709 1 min 46 s 500 655,0 kg
4   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 45 s 237 1 min 44 s 834 1 min 46 s 513 644,5 kg
5   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 45 s 655 1 min 44 s 557 1 min 46 s 586 649,0 kg
6   Kimi RäikkönenSREC Ferrari 1 min 45 s 579 1 min 44 s 953 1 min 46 s 633 655,0 kg
7   Timo Glock Toyota 1 min 45 s 450 1 min 44 s 877 1 min 46 s 677 648,5 kg
8   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 45 s 372 1 min 44 s 592 1 min 46 s 761 662,5 kg
9   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 45 s 350 1 min 44 s 924 1 min 46 s 788 658,0 kg
10   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 45 s 486 1 min 45 s 047 1 min 47 s 362 670,0 kg
11   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 45 s 239 1 min 45 s 119 678,5 kg
12   Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 1 min 45 s 767 1 min 45 s 122 693,5 kg
13   Fernando Alonso Renault 1 min 45 s 707 1 min 45 s 136 684,4 kg
14   Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 45 s 761 1 min 45 s 251 694,2 kg
15   Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 1 min 45 s 705 1 min 45 s 259 697,0 kg
16   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 45 s 951 685,0 kg
17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 46 s 302 704,5 kg
18   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 46 s 307 706,1 kg
19   Romain Grosjean Renault 1 min 46 s 359 704,7 kg
20   Luca BadoerSREC Ferrari 1 min 46 s 957 691,5 kg
  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 4   Kimi RäikkönenSREC Ferrari 44 1 h 23 min 50 s 995 (220,5 km/h) 6 10
2 21   Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes 44 + 0 s 939 1 8
3 15   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 44 + 3 s 875 8 6
4 5   Robert Kubica BMW Sauber 44 + 9 s 966 5 5
5 6   Nick Heidfeld BMW Sauber 44 + 11 s 276 3 4
6 2   Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 44 + 32 s 763 15 3
7 23   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 44 + 35 s 461 4 2
8 16   Nico Rosberg Williams-Toyota 44 + 36 s 208 10 1
9 14   Mark Webber Red Bull-Renault 44 + 36 s 959 9
10 10   Timo Glock Toyota 44 + 41 s 490 7
11 20   Adrian Sutil Force India-Mercedes 44 + 42 s 636 11
12 12   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 44 + 46 s 106 16
13 17   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 44 + 54 s 241 18
14 3   Luca BadoerSREC Ferrari 44 + 1 min 38 s 177 20
Abd. 7   Fernando Alonso Renault 26 Axe de roue 13
Abd. 9   Jarno Trulli Toyota 21 Pompe à essence 2
Abd. 1   Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 0 Accident 12
Abd. 11   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 0 Accident 17
Abd. 22   Jenson Button Brawn-Mercedes 0 Accident 14
Abd. 8   Romain Grosjean Renault 0 Accident 19
  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.

Déroulement de la courseModifier

Le départ est donné sous un ciel bleu et quelques rayons de soleil tandis que le thermomètre affiche 17 °C dans l’air et 30 °C sur la piste. À l’extinction des feux, les pilotes munis du SREC tentent de prendre le meilleur sur leurs adversaires avant d’aborder l’épingle de la Source. Giancarlo Fisichella, qui a signé la veille la première pole position de son écurie Force India, préserve sa première place malgré les bons départs de Robert Kubica et Kimi Räikkönen. Au freinage des Combes, le Finlandais parvient à prendre l'avantage sur Robert Kubica qui avait gagné deux places au premier virage en profitant de la bataille entre Jarno Trulli et Nick Heidfeld. La course n'avait commencé que depuis quelques secondes que, dans le peloton, un contact entre Jenson Button et Romain Grosjean qui tentait de doubler le pilote britannique par l’intérieur, provoque un accident dont Lewis Hamilton et Jaime Alguersuari font aussi les frais: les quatre pilotes abandonnent tandis que la voiture de sécurité entre en piste.

Jarno Trulli, Rubens Barrichello et Adrian Sutil sont contraints de passer par les stands après ce premier tour agité et repartent en queue de peloton. À la relance, Räikkönen utilise son SREC dans la ligne droite de Kemmel pour ravir les commandes de la course à Fisichella. Après dix tours, Räikkönen mène devant Fisichella à moins de 2 secondes, Robert Kubica à 4 s, Timo Glock à 7 s, Mark Webber à 8 s, Nick Heidfeld à 10 s, Sebastian Vettel à 13 s, Nico Rosberg à 16 secondes...

Kubica et Glock sont les premiers à ravitailler au 11e passage mais un problème pendant le ravitaillement en essence met fin aux espoirs du pilote allemand de bien terminer la course. Räikkönen, Fisichella, Webber et Heidfeld stoppent au tour suivant. Webber écope alors d’un « drive-through » pour avoir failli accrocher Heidfeld lors de la sortie de la voie des stands. À l’issue de la première vague d’arrêts, Räikkönen retrouve la première place, mais reste sous la menace directe de Fisichella qui réduit peu à peu l’écart. Fernando Alonso est contraint à l’abandon au 25e tour alors que ses mécaniciens n’arrivent pas à fixer correctement sa roue avant gauche: celle-ci ayant été endommagée lors d'un accrochage avec Sutil au départ.

À quinze tours du but, Räikkönen devance toujours Fisichella d'une seconde, Kubica de 7 s, Vettel de 11 s, Heidfeld de 14 s, Rosberg de 31 s, Glock de 32 s, Webber de 33 s, Kovalainen de 38 s et Sébastien Buemi de 39 s. La seconde série de ravitaillements permet à Vettel de passer devant Kubica. En fin de course, Kubica doit faire face au retour de son coéquipier mais le Polonais parvient sans trop de problèmes à conserver sa quatrième place.

Räikkönen signe sa 18e victoire, la première de la saison, la quatrième sur le toboggan des Ardennes. Fisichella, en montant sur le 19e podium de sa carrière, inscrit les premiers points de son écurie Force India. Vettel, auteur du meilleur tour en course, grimpe sur la troisième marche du podium. En se classant quatrième et cinquième, les pilotes BMW Sauber donnent 9 points à leur écurie. Heikki Kovalainen, qui n’a effectué qu’un seul arrêt, termine sixième devant Rubens Barrichello qui réussit à rejoindre l’arrivée malgré une fuite d’huile (la monoplace rejoint les stands en flammes). Rosberg récolte le dernier point mis en jeu et termine dans les points pour la huitième fois consécutive.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

  • 4e pole position de sa carrière pour Giancarlo Fisichella. Sa précédente pole position remontait au Grand Prix de Malaisie 2006.
  • 18e victoire de sa carrière pour Kimi Räikkönen.
  • 210e victoire pour Ferrari en tant que constructeur.
  • 211e victoire pour Ferrari en tant que motoriste.
  • 1re pole position pour l'écurie Force India pour son 29e Grand Prix.
  • 1ers tours en tête d'un Grand Prix pour l'écurie Force India grâce à Giancarlo Fisichella.
  • 1ers points et 1er podium pour l'écurie Force India grâce à Giancarlo Fisichella.
  • Heikki Kovalainen, en se classant 6e passe la barre des 100 points inscrits en Grands Prix.
  • 40e arrivée consécutive parmi les pilotes classés et 32e arrivée consécutive en recevant le drapeau à damier pour Nick Heidfeld qui établit deux nouveaux records.
  • 51e et dernier Grand Prix pour Luca Badoer qui retrouve son poste de pilote-essayeur chez Ferrari.
  • Force India ayant marqué 8 points, toutes les équipes engagées ont désormais inscrit des points au championnat du monde des constructeurs.
  • Quatre des cinq pilotes les plus capés de la discipline encore en activité s'élancent des deux premières lignes (Rubens Barrichello compte 279 départs, Jarno Trulli 210, Giancarlo Fisichella 223 et Nick Heidfeld 161).
  • Jenson Button était le dernier pilote à avoir inscrit des points lors de l'ensemble des Grands Prix de la saison. Son abandon met fin à une série de onze courses dans les points.

Voir aussiModifier