Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de Belgique 2005

course de Formule 1

Grand Prix de Belgique 2005
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 44
Longueur du circuit 6,976 km
Distance de course 306,927 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen,
McLaren-Mercedes,
h 30 min 1 s 295
Pole position Drapeau de la Colombie Juan Pablo Montoya,
McLaren-Mercedes,
min 46 s 391
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Ralf Schumacher,
Toyota,
min 51 s 453

Kimi Räikkönen remporte le Grand Prix de Belgique 2005

Résultats du Grand Prix de Belgique de Formule 1 2005 qui a eu lieu sur le circuit de Spa-Francorchamps le 11 septembre.

QualificationsModifier

 
Michael Schumacher à l'assaut du raidillon lors du Grand Prix de Belgique 2005
Pos Pilote Écurie Temps Écart
1 10   Juan Pablo Montoya McLaren-Mercedes 1 min 46 s 391
2 9   Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 1 min 46 s 440 + 0 s 049
3 6   Giancarlo Fisichella Renault 1 min 46 s 497 + 0 s 106
4 16   Jarno Trulli Toyota 1 min 46 s 596 + 0 s 205
5 5   Fernando Alonso Renault 1 min 46 s 760 + 0 s 369
6 17   Ralf Schumacher Toyota 1 min 47 s 401 + 1 s 010
7 1   Michael Schumacher Ferrari 1 min 47 s 476 + 1 s 085
8 12   Felipe Massa Sauber-Petronas 1 min 47 s 867 + 1 s 476
9 3   Jenson Button BAR-Honda 1 min 47 s 978 + 1 s 587
10 7   Mark Webber Williams-BMW 1 min 48 s 071 + 1 s 680
11 4   Takuma Satō BAR-Honda 1 min 48 s 353 + 1 s 962
12 14   David Coulthard Red Bull-Cosworth 1 min 48 s 508 + 2 s 117
13 2   Rubens Barrichello Ferrari 1 min 48 s 550 + 2 s 159
14 11   Jacques Villeneuve Sauber-Petronas 1 min 48 s 889 + 2 s 498
15 8   Antônio Pizzonia Williams-BMW 1 min 48 s 898 + 2 s 507
16 15   Christian Klien Red Bull-Cosworth 1 min 48 s 994 + 2 s 603
17 20   Robert Doornbos Minardi-Cosworth 1 min 49 s 779 + 3 s 388
18 21   Christijan Albers Minardi-Cosworth 1 min 49 s 842 + 3 s 451
19 18   Tiago Monteiro Jordan-Toyota 1 min 51 s 498 + 5 s 107
20 19   Narain Karthikeyan Jordan-Toyota 1 min 51 s 675 + 5 s 284
  • Giancarlo Fisichella a reçu une pénalité de 10 places dans la grille de départ pour avoir changé de moteur entre le dernier entraînement et les qualifications du samedi. Il s'est donc élancé de la 13e place.

ClassementModifier

Pos Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 9   Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 44 1 h 30 min 01 s 295 (204,580 km/h) 2 10
2 5   Fernando Alonso Renault 44 + 28 s 394 4 8
3 3   Jenson Button BAR-Honda 44 + 32 s 077 8 6
4 7   Mark Webber Williams-BMW 44 + 1 min 09 s 167 9 5
5 2   Rubens Barrichello Ferrari 44 + 1 min 18 s 136 12 4
6 11   Jacques Villeneuve Sauber-Petronas 44 + 1 min 27 s 435 14 3
7 17   Ralf Schumacher Toyota 44 + 1 min 27 s 574 5 2
8 18   Tiago Monteiro Jordan-Toyota 43 + 1 tour 19 1
9 15   Christian Klien Red Bull-Cosworth 43 + 1 tour 16
10 12   Felipe Massa Sauber-Petronas 43 + 1 tour 7
11 19   Narain Karthikeyan Jordan-Toyota 43 + 1 tour 20
12 21   Christijan Albers Minardi-Cosworth 42 + 2 tours 18
13 20   Robert Doornbos Minardi-Cosworth 41 + 3 tours 17
14 10   Juan Pablo Montoya McLaren-Mercedes 40 + 4 tours 1
15 8   Antônio Pizzonia Williams-BMW 39 + 5 tours 15
Abd. 16   Jarno Trulli Toyota 34 Accident 3
Abd. 14   David Coulthard Red Bull-Cosworth 18 Moteur 11
Abd. 1   Michael Schumacher Ferrari 13 Accident 6
Abd. 4   Takuma Satō BAR-Honda 13 Accident 10
Abd. 6   Giancarlo Fisichella Renault 10 Accident 13


Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

StatistiquesModifier

  • 8e victoire pour Kimi Räikkönen.
  • 146e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 51e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • Antônio Pizzonia provoque un accident avec Juan Pablo Montoya, alors second de la course, mettant fin au suspense final. Les organisateurs lui infligeront une amende de 8 000 $.
  • Jacques Villeneuve, parti de la 14e place, finira 6e grâce à une stratégie à un seul arrêt au stand, alors que certains de ses concurrents choisirent jusqu'à 5 arrêts.
  • Au 14e tour, Takuma Satō heurte la voiture de Michael Schumacher, ils abandonnent la course tous les deux. Les commissaires de course considéreront que Takuma Satō est le responsable de cette collision et le condamnent à une pénalité de 10 places sur la grille de départ pour le Grand Prix suivant.
  • Ralf Schumacher pouvait prétendre au podium lorsqu'il était le plus rapide en piste mais son équipe le rappela pour lui monter des pneus secs alors que la piste affichait une humidité encore importante. Il ne terminera que 7e, signant toutefois le meilleur tour en course.