Grand Prix automobile d'Australie 1997

compétition automobile
Grand Prix d'Australie 1997
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 58
Longueur du circuit 5,302 km
Distance de course 307,516 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard,
McLaren-Mercedes,
h 30 min 28 s 718
(vitesse moyenne : 203,926 km/h)
Pole position Drapeau du Canada Jacques Villeneuve,
Williams-Renault,
min 29 s 369
(vitesse moyenne : 213,577 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Heinz-Harald Frentzen,
Williams-Renault,
min 30 s 585
(vitesse moyenne : 210,710 km/h)

Le Grand Prix d'Australie de Formule 1 1997 s'est tenu le 9 mars à Albert Park sur le circuit international de Melbourne.

ContexteModifier

Le Grand Prix d'Australie 1997 est le premier de la saison. Deux nouvelles écuries font leur apparition en Formule 1 : Stewart Grand Prix et Lola-MasterCard[1]. Quant à l'écurie Ligier, rachetée par Alain Prost, elle est rebaptisée Prost Grand Prix[2],[3].

Concernant les pilotes, le champion du monde en titre, Damon Hill, n'a pas été conservé par l'écurie Williams et s'engage avec Arrows, avant-dernière du championnat 1996, rejetant une offre de Jordan[4],[5],[6].

Damon Hill n'a signé que pour une seule saison chez Arrows car il espère ensuite rejoindre McLaren qui avait déjà annoncé le recrutement de l'ingénieur de Williams, Adrian Newey, pour la saison 1998[7].

Chez Arrows, le coéquipier de Hill est Pedro Diniz qui pilotait pour Ligier la saison précédente[8].

Pour remplacer Hill, Williams recrute Heinz-Harald Frentzen en provenance de Sauber[9]. Ce jeu des chaises musicales entraîne l'arrivée de Nicola Larini, pilote de réserve chez Ferrari, au poste de titulaire chez Sauber.

Pour sa première saison en F1, Stewart recrute Jan Magnussen, sans volant en 1996 et Rubens Barrichello, qui pilotait pour Jordan depuis 1993 et était en fin de contrat[10],[11].

Également nouvelle venue en F1, l'écurie Lola-MasterCard recrute Ricardo Rosset (en provenance d'Arrows) et Vincenzo Sospiri (pilote-essayeur chez Benetton)[12]. Les deux pilotes étaient coéquipiers chez Super Nova Racing lors du Championnat international de Formule 3000 1995, Sospiri remportant le titre devant Rosset.

De son côté, Prost Grand Prix conserve Olivier Panis, vainqueur du Grand Prix de Monaco en 1996, et pour pallier le départ de Pedro Diniz, l'écurie française recrute le Japonais Shinji Nakano afin de satisfaire aux exigences de son motoriste et de son manufacturier, tous deux japonais (Mugen-Honda et Bridgestone)[13].

L'écurie irlandaise Jordan décide ne pas garder ses deux pilotes qui arrivent en fin de contrat : Rubens Barrichello (qui file chez Stewart) et Martin Brundle qui met un terme à sa carrière en F1 pour devenir directeur de l'écurie Arrows[14]. Pour les remplacer, Jordan recrute Ralf Schumacher, petit-frère de Michael et Giancarlo Fisichella, qui était chez Minardi et a été préféré à Jean-Christophe Boullion[15],[16]. Contractuellement, Fisichella, dont les intérêts sont gérés par Flavio Briatore, appartient à l'écurie Benetton et est prêté pour une saison[17].

Le pilote néerlandais Jos Verstappen quitte Arrows et s'engage avec Tyrrell où il fera équipe avec Mika Salo présent au sein de l'écurie depuis 1995[18].

Trois écuries conservent les mêmes pilotes qu'en 1996 : Ferrari (Schumacher et Irvine), McLaren (Coulthard et Hakkinen) et Benetton (Alesi et Berger)[19].

EngagésModifier

Les douze écuries inscrites au championnat du monde 1997 sont toutes présentes pour la première manche de la saison. Il en va de même pour les vingt-quatre pilotes titulaires. Cinq pilotes participent au premier Grand Prix de leur carrière : Ralf Schumacher chez Jordan, Jan Magnussen chez Stewart, Shinji Nakano chez Prost, Jarno Trulli chez Minardi, Vincenzo Sospiri chez Lola.

Deux champions du monde participent à ce Grand Prix : le tenant du titre, Damon Hill, et Michael Schumacher, sacré en 1994 et 1995.

Avant le Grand Prix, Damon Hill espère que son écurie, victime de nombreux problèmes lors des Essais hivernaux, va redresser la barre : « Nous avons connu une multitude de petits problèmes cet hiver qui nous ont empêchés de tourner comme nous le souhaitions pour faire connaissance avec la voiture. J'espère que cela va changer ce week-end. »[20]

Écurie Numéro Pilotes Châssis Moteur Pneus
  Danka Arrows Yamaha 1   Damon Hill Arrows A18 Yamaha 3.0 V10 B
2   Pedro Diniz
  Rothmans Williams Renault 3   Jacques Villeneuve Williams FW19 Renault 3.0 V10 G
4   Heinz-Harald Frentzen
  Scuderia Ferrari Marlboro 5   Michael Schumacher Ferrari F310B Ferrari 3.0 V10 G
6   Eddie Irvine
  Mild Seven Benetton Renault 7   Jean Alesi Benetton B197 Renault 3.0 V10 G
8   Gerhard Berger
  West McLaren Mercedes 9   Mika Häkkinen McLaren MP4-12 Mercedes-Benz 3.0 V10 G
10   David Coulthard
  Benson & Hedges Total Jordan Peugeot 11   Ralf Schumacher Jordan 197 Peugeot 3.0 V10 G
12   Giancarlo Fisichella
  Prost Gauloises Blondes 14   Olivier Panis Prost JS45 Mugen-Honda 3.0 V10 B
15   Shinji Nakano
  Red Bull Sauber Petronas 16   Johnny Herbert Sauber C16 Petronas 3.0 V10 G
17   Nicola Larini
  PIAA Tyrrell 18   Jos Verstappen Tyrrell 025 Ford ED4 3.0 V8 G
19   Mika Salo
  Minardi F1 Team 20   Ukyo Katayama Minardi M197 Hard 3.0 V8 B
21   Jarno Trulli
  HSBC Malaysia Stewart Ford 22   Rubens Barrichello Stewart SF01 Ford Zetec-R 3.0 V10 B
23   Jan Magnussen
  MasterCard Lola F1 Team 24   Vincenzo Sospiri Lola T97/30 Ford Zetec-R 3.0 V8 B
25   Ricardo Rosset

Résultats des Essais libresModifier

Les Essais libres sont limités à 30 tours avec deux séances le vendredi, de 11 h à 12 h et de 13 h à 14 h et deux séances le samedi, de 9 h à 9 h 45 et de 10 h 15 à 11 h.

Michael Schumacher se montre le plus rapide lors de la séance d'essais libres du vendredi[21]. Celle du samedi est dominée par Jacques Villeneuve[22].

Dès le vendredi, après seulement sept tours, Damon Hill est confronté à un problème de boîte de vitesses[23].

VendrediModifier

Pos. No  Pilote Écurie Temps Écart Tours
1 5   Michael Schumacher Ferrari 1 min 32 s 496 27
2 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 1 min 32 s 910 + 0 s 414 27
3 7   Jean Alesi Benetton-Renault 1 min 33 s 255 + 0 s 759 27
4 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 1 min 33 s 371 + 0 s 875 26
5 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 1 min 33 s 437 + 0 s 941 28
6 6   Eddie Irvine Ferrari 1 min 34 s 157 + 1 s 661 21
7 8   Gerhard Berger Benetton-Renault 1 min 34 s 271 + 1 s 775 17
8 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 1 min 34 s 432 + 1 s 936 21
9 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 1 min 34 s 593 + 2 s 097 29
10 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 1 min 34 s 742 + 2 s 246 19
11 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 1 min 34 s 777 + 2 s 281 27
12 14   Olivier Panis Prost-Mugen-Honda 1 min 34 s 927 + 2 s 431 16
13 1   Damon Hill Arrows-Yamaha 1 min 35 s 073 + 2 s 577 26
14 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 1 min 36 s 142 + 3 s 646 30
15 17   Nicola Larini Sauber-Petronas 1 min 36 s 223 + 3 s 727 21
16 21   Jarno Trulli Minardi-Hart 1 min 36 s 392 + 3 s 896 16
17 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 1 min 36 s 716 + 4 s 220 24
18 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 1 min 37 s 023 + 4 s 527 14
19 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 1 min 38 s 092 + 5 s 596 9
20 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 1 min 39 s 652 + 7 s 156 12
21 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 1 min 40 s 002 + 7 s 506 6
22 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 1 min 40 s 947 + 8 s 451 7
23 25   Ricardo Rosset Lola-Ford 1 min 41 s 166 + 8 s 670 14
24 24   Vincenzo Sospiri Lola-Ford 1 min 42 s 590 + 10 s 094 22

SamediModifier

Pos. No  Pilote Écurie Temps Écart Tours
1 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 1 min 28 s 594 26
2 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 1 min 30 s 026 + 1 s 432 23
3 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 1 min 30 s 305 + 1 s 711 26
4 6   Eddie Irvine Ferrari 1 min 30 s 651 + 2 s 057 26
5 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 1 min 30 s 674 + 2 s 080 23
6 5   Michael Schumacher Ferrari 1 min 30 s 682 + 2 s 088 30
7 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 1 min 31 s 071 + 2 s 477 22
8 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 1 min 31 s 197 + 2 s 603 30
9 17   Nicola Larini Sauber-Petronas 1 min 31 s 281 + 2 s 687 21
10 14   Olivier Panis Prost-Mugen-Honda 1 min 31 s 303 + 2 s 709 26
11 8   Gerhard Berger Benetton-Renault 1 min 31 s 389 + 2 s 795 21
12 7   Jean Alesi Benetton-Renault 1 min 31 s 635 + 3 s 041 27
13 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 1 min 32 s 027 + 3 s 433 16
14 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 1 min 32 s 264 + 3 s 670 24
15 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 1 min 32 s 826 + 4 s 232 16
16 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 1 min 33 s 194 + 4 s 600 30
17 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 1 min 33 s 415 + 4 s 821 27
18 21   Jarno Trulli Minardi-Hart 1 min 33 s 588 + 4 s 994 29
19 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 1 min 33 s 679 + 5 s 085 30
20 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 1 min 33 s 693 + 5 s 099 18
21 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 1 min 33 s 767 + 5 s 173 21
22 1   Damon Hill Arrows-Yamaha 1 min 34 s 640 + 6 s 046 9
23 25   Ricardo Rosset Lola-Ford 1 min 41 s 416 + 12 s 822 5
24 24   Vincenzo Sospiri Lola-Ford 1 min 44 s 286 + 15 s 692 8

QualificationsModifier

Comme c'est le cas depuis la saison 1996, il n'y a plus qu'une seule séance de qualifications, le samedi de 13 h à 14 h, et elle est limitée à douze tours complets maximum par pilote[24]. Également introduite en 1996, la règle des 107% est toujours en vigueur : si un pilote signe un temps supérieur à 107% de celui de la pole position, il ne sera pas autorisé à prendre le départ de la course.

Jacques Villeneuve réalise la première pole position de la saison[25].

La séance a été interrompue par un drapeau rouge après un accrochage entre Gerhard Berger et Nicola Larini dans la ligne droite entre les virages 10 et 11. A cause de cela, de nombreux pilotes se sont retrouvés sous pression pour réaliser un temps sous les 107% avant la fin de la séance. Parmi les principaux pilotes menacés, Damon Hill, handicapé par une fuite d'huile, mais il parvient à se qualifier.

Trois pilotes terminent les qualifications au-delà des 107% : Pedro Diniz, qui est repêché pour avoir roulé sous la barre des 107% lors des essais libres, et les deux pilotes de l'écurie Lola, Ricardo Rosset et Vincenzo Sospiri.

Pour l'écurie Lola, le coup est rude car son patron, Eric Broadley, se montrait confiant avant la saison : « Si nous n'arrivons pas à battre Stewart Grand Prix, alors nous méritons un bon coup de pied au derrière. Avec notre expérience, nous ne devrions connaître aucun problème. Quant aux qualifications, la règle des 107 % est en fait d'une assez grande marge, si nous ne nous sentions pas capables de nous qualifier, nous ne nous engagerions même pas en championnat. »[26]

Après cette double non-qualification, Eric Broadley se montre rassurant : « Je suis déçu de ne pas faire la course mais pas entièrement surpris. Je ne doute pas que nous nous qualifierons au Brésil et que nous commenceront à remonter sur la grille. »[26]

Pos. No  Pilote Écurie Temps Écart Tours
1 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 1 min 29 s 369 12
2 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 1 min 31 s 123 + 1 s 754 12
3 5   Michael Schumacher Ferrari 1 min 31 s 472 + 2 s 103 10
4 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 1 min 31 s 531 + 2 s 162 12
5 6   Eddie Irvine Ferrari 1 min 31 s 881 + 2 s 512 12
6 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 1 min 31 s 971 + 2 s 602 12
7 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 1 min 32 s 287 + 2 s 918 12
8 7   Jean Alesi Benetton-Renault 1 min 32 s 593 + 3 s 224 9
9 14   Olivier Panis Prost-Mugen-Honda 1 min 32 s 842 + 3 s 473 11
10 8   Gerhard Berger Benetton-Renault 1 min 32 s 870 + 3 s 501 8
11 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 1 min 33 s 085 + 3 s 706 9
12 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 1 min 33 s 140 + 3 s 761 11
13 17   Nicola Larini Sauber-Petronas 1 min 33 s 327 + 3 s 958 11
14 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 1 min 33 s 552 + 4 s 183 11
15 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 1 min 33 s 798 + 4 s 429 12
16 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 1 min 33 s 989 + 4 s 620 11
17 21   Jarno Trulli Minardi-Hart 1 min 34 s 120 + 4 s 751 12
18 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 1 min 34 s 229 + 4 s 860 11
19 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 1 min 34 s 623 + 5 s 254 9
20 1   Damon Hill Arrows-Yamaha 1 min 34 s 806 + 5 s 437 12
21 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 1 min 34 s 943 + 5 s 574 11
Règle des 107% : 1 min 35 s 625
22 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 1 min 35 s 972 + 6 s 603 8
Nq. 24   Vincenzo Sospiri Lola-Ford 1 min 40 s 972 + 11 s 603 11
Nq. 25   Ricardo Rosset Lola-Ford 1 min 42 s 086 + 12 s 283 9

ClassementModifier

 
La Lola T97/30 dans une de ses rares apparitions en Grand Prix.
Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 10   David Coulthard McLaren-Mercedes 58 1 h 30 min 28 s 718
(203,926 km/h)
4 10
2 5   Michael Schumacher Ferrari 58 + 20 s 046 3 6
3 9   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes 58 + 22 s 177 6 4
4 8   Gerhard Berger Benetton-Renault 58 + 22 s 841 10 3
5 14   Olivier Panis Prost-Mugen-Honda 58 + 1 min 00 s 308 9 2
6 17   Nicola Larini Sauber-Petronas 58 + 1 min 36 s 040 13 1
7 15   Shinji Nakano Prost-Mugen-Honda 56 + 2 tours 16
8 4   Heinz-Harald Frentzen Williams-Renault 55 Freins 2
9 14   Jarno Trulli Minardi-Hart 55 + 3 tours 17
10 2   Pedro Diniz Arrows-Yamaha 54 + 4 tours 22
Abd. 22   Rubens Barrichello Stewart-Ford 49 Pression d'huile 11
Abd. 19   Mika Salo Tyrrell-Ford 42 Moteur 18
Abd. 23   Jan Magnussen Stewart-Ford 36 Tenue de route 19
Abd. 7   Jean Alesi Benetton-Renault 34 Panne d'essence 8
Abd. 20   Ukyo Katayama Minardi-Hart 32 Alimentation 15
Abd. 12   Giancarlo Fisichella Jordan-Peugeot 14 Sortie de piste 14
Abd. 18   Jos Verstappen Tyrrell-Ford 2 Sortie de piste 21
Abd. 11   Ralf Schumacher Jordan-Peugeot 1 Boîte de vitesses 12
Abd. 6   Eddie Irvine Ferrari 0 Crevaison 5
Abd. 3   Jacques Villeneuve Williams-Renault 0 Collision 1
Abd. 16   Johnny Herbert Sauber-Petronas 0 Collision 7
Np. 1   Damon Hill Arrows-Yamaha Accélérateur 20
Nq. 24   Vincenzo Sospiri Lola-Ford Non qualifié 23
Nq. 25   Ricardo Rosset Lola-Ford Non qualifié 24

Pole position et record du tourModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jackie Stewart crée son écurie de F1. Le Stewart Grand Prix s'alignera en 1997 avec un moteur Ford., www.liberation.fr, 5 janvier 1996.
  2. Alain Prost, taille grand patron. Il a officialisé vendredi son rachat de l'écurie Ligier., www.liberation.fr, 15 février 1997.
  3. Ci-gît Ligier. Dimanche en Australie, l'écurie de F1 étrennera le pavillon Prost. Vingt ans de souvenirs d'un mécano., www.liberation.fr, 7 mars 1997.
  4. Formule 1: Hill sera le numéro un chez... Arrows, www.humanite.fr, 28 septembre 1996.
  5. F1. Damon Hill chez Arrows la saison prochaine, www.liberation.fr, 28 septembre 1996.
  6. F1. L'écurie Jordan en contact avec Hill, www.liberation.fr, 3 septembre 1996.
  7. Hill raconte son départ étrange de Williams et le camouflet infligé par Ron Dennis, motorsport.nextgen-auto.com, 9 février 2020.
  8. AUTOMOBILISME : Pedro Diniz sera le coéquipier du Britannique Damon Hill chez TRW Arrows., www.lemonde.fr, 13 octobre 1996.
  9. F1. Frentzen remplacera Hill chez Williams, www.liberation.fr, 5 septembre 1996.
  10. F1. Magnussen signe chez Stewart-Ford, www.liberation.fr, 8 octobre 1996.
  11. F1. Barrichello signe avec l'écurie de Jackie Stewart, www.liberation.fr, 24 octobre 1996.
  12. Rosset et Sospiri chez Lola, www.letelegramme.fr, 18 décembre 1996.
  13. Nakano chez Ligier, www.liberation.fr, 4 décembre 1996.
  14. Brundle directeur de l'écurie Arrows., www.liberation.fr, 14 janvier 1997.
  15. Ralf Schumacher attendu chez Jordan-Peugeot, www.liberation.fr, 20 septembre 1996.
  16. Fisichella chez Jordan, www.liberation.fr, 10 janvier 1997.
  17. (en) Simon Vigar, "Forza Minardi!: The Inside Story of the Little Team Which Took on the Giants of F1", Veloce Publishing, 15 mai 2008, page 53. (ISBN 1845841603)
  18. Verstappen chez Tyrrell en 1997, www.liberation.fr, 30 novembre 1996.
  19. F1: pots de départs et bruits d'échappement. La saison à peine terminée, le point sur les mouvements de personnel dans les écuries., www.liberation.fr, 21 octobre 1996.
  20. F1: la saison est (très) ouverte. Revue des écuries avant le Grand Prix d'Australie, dimanche., www.liberation.fr, 8 mars 1997.
  21. (en) Qantas Australian Grand Prix - PRACTICE 1, www.formula1.com
  22. (en) Qantas Australian Grand Prix - PRACTICE 2, www.formula1.com
  23. (en) How quickly things can change - AusGP Rewind 1997, www.grandprix.com.au, 23 janvier 2020.
  24. "50 ans de Formule 1", tome 2 (1979-1999), page 399, éditions L'Équipe, novembre 1999, (ISBN 2-7021-3009-7)
  25. (en) Qantas Australian Grand Prix - QUALIFYING, www.formula1.com
  26. a et b (en) F1: The Disastrous Story of MasterCard Lola, essaar.co.uk, 6 septembre 2018.