Gramvoussa

Gramvoussa (grec moderne : Γραμβούσα / Gramvoúsa), est le nom de deux îles au nord-ouest de la Crète, à la pointe de la péninsule de Gramvoussa. La baie située entre les deux îlots porte aussi le nom de baie de Gramvoussa. L'endroit était également connu à l'époque vénitienne en italien comme Garabusa ou Grabusa.

L'île d’Ágria Gramvoúsa.
L'île d’Ímeri Gramvoússa.
La forteresse de Gramvoussa sur l'île d’Ímeri Gramvoússa.

La première île porte le nom d'Ágria Gramvoúsa (en grec Άγρια Γραμβούσα, la « Gramvoussa sauvage ») et sert de zone de pâturage pour les chèvres.

La deuxième plus hospitalière nommée proprement Gramvoussa ou Ímeri Gramvoússa (de) (grec moderne : Ήμερη Γραμβούσα, la « Gramvoussa calme ») abrite les restes d'un fort.

Les Vénitiens construisirent sur Ímeri Gramvoússa une forteresse entre 1579 et 1583. Celui-ci explosa en 1588 - l’entrepôt de poudre fut, en effet, touché par la foudre. On la reconstruisit en 1630. Les Turcs s'en emparèrent en 1691, à la suite d'une trahison.

La forteresse fut prise par surprise par les insurgés crétois en , au cours de la guerre d'indépendance. De 1826 à 1828, l'île, habitée par des réfugiés crétois, servit de base à une flotte de pirates grecs dont les navires furent détruits ou capturés par une flottille anglo-française en .

Gramvoussa est aujourd'hui visitée par des milliers de touristes, chaque année, à cause de sa baie aux eaux turquoise.

Administrativement, les îles appartiennent au dème de Kissamos.

Il existe un îlot portant le même nom au cap Sud-Ouest d'Amorgós. Étienne de Byzance et Strabon évoquent, en outre, une île de Kramvoussa, située près de Séleucie d'Isaurie.

Notes et référencesModifier