Ouvrir le menu principal
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gračanica.

Gračanica
Грачаница, Graçanicë
Gračanica (Kosovo)
Le monastère de Gračanica
Administration
Pays Drapeau du Kosovo Kosovo
District Pristina (Kosovo)
Kosovo (Serbie)
Commune Gračanica/Graçanicë (Kosovo)
Pristina (Serbie)
Démographie
Population 2 686 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 42° 36′ 04″ nord, 21° 11′ 45″ est
Altitude 588 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir sur la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Gračanica

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

Voir sur la carte administrative du Kosovo
City locator 14.svg
Gračanica
Commune de Gračanica/Graçanicë
Administration
Maire
Mandat
Bojаn Stojаnović (SLS)
2009-?
Démographie
Population 10 675 hab. (2011)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Superficie 13 100 ha = 131 km2
Liens
Site web Site officiel

Gračanica en serbe latin et Graçanicë en albanais (en serbe cyrillique Грачаница ; autre nom albanais : Graçanica) est une localité et une commune/municipalité située au centre du Kosovo dans le district de district de Pristina (selon le Kosovo) ou dans le district de Kosovo (selon la Serbie). Selon le recensement kosovar de 2011, la commune/municipalité compte 10 675 habitants et la ville intra muros 2 686[1].

Gračanica/Graçanicë constitue une enclave serbe située à proximité de Pristina et centrée autour du monastère orthodoxe serbe de Gračanica. La commune/municipalité a été créée en 2009[2] et n'est pas reconnue par la Serbie[réf. nécessaire].

GéographieModifier

HistoireModifier

La commune/municipalité de Gračanica/Graçanicë a été formée en 2009 par le gouvernement du Kosovo à partir de localités situées sur le territoire des communes/municipalités de Lipjan/Lipljan, Fushë Kosovë/Kosovo Polje et Pristina[2]. Bien que cette nouvelle commune/municipalité soit habitée par une majorité de Serbes, le gouvernement de la Serbie ne l'a pas reconnue.

LocalitésModifier

Selon le découpage administratif du Kosovo, la commune/municipalité de Gračanica/Graçanicë compte les localités suivantes :

En 2011, le village de Kishnicë, qui jusqu'alors était rattaché à la localité de Gračanica/Graçanicë, a été recensé comme une localité à part entière ; il comptait 700 habitants, dont 666 Albanais, 31 Serbes et 1 Bosniaque[1],[3].

DémographieModifier

Localité intra murosModifier

Évolution historique de la population dans la localitéModifier

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2011
1 0871 2401 8913 4784 5374 7392 686[1]
Évolution de la population
 

Répartition de la population par nationalités (2011)Modifier

En 2011, les Serbes représentaient 77,81 % de la population et les Roms 16,05 %[3].

Commune/MunicipalitéModifier

Évolution historique de la populationModifier

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2011
9 48010 54512 29213 19315 16416 38110 675[1]
Évolution de la population
 

Répartition de la population par nationalités (2011)Modifier

En 2011, les Serbes représentaient 67,53 % de la population, les Albanais 23,18 % et les Roms 6,98 %[3]. L'OSCE, s'appuyant sur des chiffres communiqués par la mairie, fait état de la présence de 21 534 Serbes vivant sur le territoire municipal[2].

PolitiqueModifier

Les premières élections municipales se sont tenues le [4]. Le gouvernement de la Serbie avait demandé aux Serbes de ne pas y participer. Cette position était d'autant plus ferme que, en 2008, Belgrade avait tenté d'organiser des élections locales au Kosovo, en même temps que les élections législatives, les élections locales et les élections provinciales en Voïvodine. Ces élections avaient été boycottées par les Albanais et, à Gračanica/Graçanicë, Radovan Ničić avait élu maire de la ville. En 2009, environ 23 % d'électeurs se déplacèrent pour voter[2].

À la suite de ces élections, les 19 sièges de l'assemblée municipale de Gračanica/Graçanicë se répartissaient de la manière suivantes[2] :

Parti Sièges
Parti libéral indépendant (SLS) 12
Initiative citoyenne de Vidovdan 2
Mouvement serbe de la résistance (SPOT) 2
Ligue démocratique de Dardanie (LDD) 1
Parti démocratique serbe du Kosovo et de Métochie (SDSKIM) 1
Parti serbe du Kosovo et de Métochie (SKMS) 1

Bojаn Stojаnović, membre du SLS, a été élu maire de la commune/municipalité de Gračanica/Graçanicë[2].

ÉconomieModifier

TourismeModifier

 
L'Assomption de la Vierge Marie, fresque du Monastère de Gračanica

Le monastère orthodoxe serbe de Gračanica, situé sur le territoire de la commune/municipalité, a été fondé par le roi serbe Stefan Milutin en 1321 ; le , il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO ; il figure également sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[5]. Le site romain d'Ulpiana, qui remonte aux années 98-118 et au règne de l'empereur Trajan, est également situé sur le territoire de la commune/municipalité ; il figure sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle et sur la liste des sites archéologiques d'importance exceptionnelle de Serbie[6].

 
Le site d'Ulpiana
 
Vue aérienne du monastère de Gračanica-Graçanicë
Autres sites

RéférencesModifier

  1. a b c et d (sq) « Évolution de la population 1948-2011 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 30 mai 2014)
  2. a b c d e et f [PDF] (en) « Gračanica/Graçanicë », sur http://www.osce.org, Site de l'OSCE, (consulté le 30 mai 2014)
  3. a b c d et e (sq) « Composition ethnique 2011 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 30 mai 2014)
  4. (sr) « Gračanica : Srbi da bojkotuju izbore », sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 30 mai 2014)
  5. (sr) « Manastir Gračanica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 30 mai 2014)
  6. (sr) « Ulpijana », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 30 mai 2014)
  7. a et b [PDF] (sq) « Lista e trashëgimisë për mbrojtje të përkohsheme », sur http://www.mei-ks.net, Site du ministère kosovar de l'Intégration européenne (consulté le 30 mai 2014)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier