Ouvrir le menu principal

Grézet-Cavagnan

commune française du département de Lot-et-Garonne

Grézet-Cavagnan
Grézet-Cavagnan
La mairie (octobre 2015).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Canton Les Forêts de Gascogne
Intercommunalité Communauté de communes des Coteaux et des Landes de Gascogne
(siège)
Maire
Mandat
Georges Rodier
2014-2020
Code postal 47250
Code commune 47114
Démographie
Gentilé Grézetois
Population
municipale
380 hab. (2016 en augmentation de 8,26 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 56″ nord, 0° 07′ 57″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 157 m
Superficie 12,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Grézet-Cavagnan

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Grézet-Cavagnan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grézet-Cavagnan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grézet-Cavagnan

Grézet-Cavagnan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située à proximité de l'axe routier Casteljaloux-Marmande connectant les Landes de Gascogne avec les landes de Lot-et-Garonne.

Communes limitrophesModifier

Grézet-Cavagnan est limitrophe de six autres communes.

ToponymieModifier

Le nom de Grézet proviendrait du mot occitan greso qui désigne une « friche »[2].
Le nom de Cavagnac proviendrait du patronyme gallo-romain Cavannus augmenté du suffixe locatif -ac(um).

En occitan, la graphie du nom de la commune est identique.

HistoireModifier

La commune actuelle est le fruit de la fusion, en 1840, des communes de Grézet et de Cavagnan respectivement peuplées, au recensement de 1836 précédent cette réunion, de 308 habitants pour la première et de 356 habitants[3] pour la seconde.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 2008 Jean-Louis Arpoulet   Retraité agricole
mars 2008 En cours Georges Rodier SE Retraité Défense nationale
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Les habitants sont appelés les Grézetois[4].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6]. En 2016, la commune comptait 380 habitants[Note 1], en augmentation de 8,26 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
102258245268331308623606582
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
564574602571543524499478480
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451489453366377442372372388
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
390344314294296256329351380
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Caprais de Grézet, initialement construite au XVe siècle a été rebâtie à la fin du XIXe siècle[9].
  • L'église Saint-Hilaire de Cavagnan est un édifice construit au XIIe siècle en style roman[10],[11].
  • Le château de Malevirade est le résultat d'agrandissements et aménagements successifs effectués sur la base d'une tour édifiée au XIIe siècle sur commande d'Aliénor d'Aquitaine en limite de ses territoires guyennais ; son aspect actuel, dans le style versaillais et aménagement de jardins à la française après comblement des douves, date principalement du XVIIe siècle[12] ; il est partiellement inscrit au titre des monuments historiques pour le décor peint des poutres et des murs de la salle est du pavillon sud du château[13].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier


Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Grézet-Cavagnan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 8 octobre 2015.
  3. Notice communale de Cavagnan sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS.
  4. Nom des habitants de la commune sur le site Habitants.fr, consulté le 8 octobre 2015.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Église Saint-Caprais de Grézet sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 8 octobre 2015.
  10. Page de Grézet-Cavagnan sur le site de l'office de tourisme de Casteljaloux, consulté le 8 octobre 2015.
  11. Église Saint-Hilaire de Cavagnan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 8 octobre 2015.
  12. Château de Malvirade sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 8 octobre 2015.
  13. « Notice MH du château de Malevirade », notice no PA00135189, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 8 octobre 2015.