Grégory Fitoussi

acteur français
Grégory Fitoussi
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (44 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables La Conquête
Une nuit
La Main du mal
Séries notables Sous le soleil
Engrenages
Les Hommes de l'ombre
Mr Selfridge

Grégory Fitoussi, est un acteur français, né le à Paris.

BiographieModifier

Grégory Fitoussi est le frère de l'acteur Mikaël Fitoussi. À 20 ans, il abandonne ses études pour suivre des cours avec Jack Waltzer de l'Actors Studio[1].

Il se fait connaître du grand public à l'âge de 22 ans grâce à la série télévisée de TF1 Sous le soleil en apparaissant pour la première fois en 1998 dans l'épisode 2 de la saison 4 Abus de confiance tenant ainsi le rôle de Benjamin Loset jusqu'en 2001. Série dans laquelle il a d'ailleurs failli ne pas jouer en passant plusieurs castings notamment pour incarner le personnage de Manu, ou encore Louis ou même Samuel[2].

En 1998, il apparaît dans le clip Les meilleurs ennemis de Pascal Obispo et Zazie, qui fut d'ailleurs sa première apparition télévisée[2].

En 1999, il donne la réplique à Claudia Cardinale et à Hélène de Fougerolles dans le court-métrage de Félicie Dutertre et François Rabes Un café... l'addition.

En 2001, il joue dans la série de l'été Méditerranée, interprétant le personnage de Pierre.

Depuis 2005, il tient l'un des rôles principaux de la série de Canal+, Engrenages[3]. Il y interprète un jeune substitut du procureur, qui hésite entre son amour de la justice et de la loi, et ses sentiments personnels, qui peuvent lui coûter sa prometteuse carrière. Il quitte la série à la fin de la 5e saison en 2014.

Il fait également des apparitions remarquées dans L'État de Grace, une série télévisée diffusée sur France 2 en 2006, dans laquelle il joue le rôle du gynécologue de Grace, la présidente de la République, jouée par Anne Consigny. Par la suite, il interprète le rôle de Maître Vidal, l'avocat de Marie Besnard dans le téléfilm Marie Besnard, l'empoisonneuse, inspiré d'une célèbre affaire judiciaire française.

En 2009, il tient le rôle du Baron Decobray dans le film américain G.I. Joe : Le Réveil du Cobra. En 2011, il incarne Laurent Solly au cinéma dans La Conquête, le film sur Nicolas Sarkozy, présenté au 64e Festival de Cannes.

En 2012, grâce au succès outre-Manche d'Engrenages, il obtient le rôle d'Henri Leclair, un décorateur, dans la série Mr Selfridge diffusée sur la chaine ITV[4],[5]. En France, il tient l'un des premiers rôles de la série Les Hommes de l'ombre où il incarne un conseiller en communication sans scrupules.

En 2013, il apparaît dans World War Z aux côtés de Brad Pitt où il tient le rôle d'un pilote d'aéronef[6].

En 2015, il rejoint le casting de la série la Main du Mal sur TF1 avec JoeyStar et Mélanie Doutey. Il tient le rôle de l'avocat Thomas Schaffner[7].

Vie privéeModifier

Il a été pendant plusieurs années le compagnon de la comédienne Anne Caillon de laquelle il s'est séparé en 2010[8]. Le 27 novembre 2020, Élodie Frégé officialise sa relation avec le comédien.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Clips musicauxModifier

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Véronique Cauhapé, « Les libertés de Grégory Fitoussi », sur Le Monde, .
  2. a et b « Gregory Fitoussi (Bewolf) : 5 choses à savoir sur le beau gosse révélé par "Sous le soleil" », sur Femme Actuelle (consulté le 27 janvier 2019)
  3. Élisabeth Perrin, « G. Fitoussi : «Engrenages m'a ouvert des portes» », sur Le Figaro, .
  4. Emmanuelle Litaud, « Grégory Fitoussi séduit l'Angleterre », sur tvmag.lefigaro.fr, .
  5. Nathalie Chuc, « Grégory Fitoussi : Les Anglais sont forts pour faire d'excellentes séries », sur tvmag.lefigaro.fr, .
  6. Emmanuelle Litaud, « Grégory Fitoussi : «Jouer avec Brad Pitt, un rêve!» », sur Le Figaro, .
  7. Élisabeth Perrin, « La Main du mal : Grégory Fitoussi et Mélanie Doutey dans un engrenage infernal », sur Le Figaro, .
  8. Prisma Média, « Grégory Fitoussi - La biographie de Grégory Fitoussi avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 27 janvier 2019)
  9. Nathalie Chuc, « Fitoussi pris dans l'engrenage », sur Le Figaro, .
  10. Grégory Fitoussi : La fiction télé n'a rien à envier au cinéma, Le Figaro, consulté le 17 mars 2016
  11. Beowulf : le Français Gregory Fitoussi continue de s'exporter, Le Figaro, 20 août 2015.
  12. Céline Fontana, « Grégory Fitoussi : de Mr Selfridge à Mirage, des envies d’ailleurs », sur Le Figaro, .
  13. Ministère de la Culture, « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - été 2020 », sur culture.gouv.fr, (consulté le 2 mars 2021)

Liens externesModifier