Grève générale indienne de 2016

mouvement social en Inde

Grève générale indienne de 2016
Type Grève
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Organisateur Onze syndicats indiens
Date 2 septembre 2016
Nombre de participants 150 à 180 millions

La grève générale indienne de 2016 est un mouvement social ayant eu lieu le . Elle s'inscrit dans un mouvement de protestation contre la loi sur le travail portée par le gouvernement de Narendra Modi et son parti, le BJP. Les manifestations qui accompagnent cette grève générale rassemblent, suivant les sources, entre 150 et 180 millions de travailleurs, ce qui en fait le plus grand mouvement social de l'histoire.

ContexteModifier

Peu avant la grève, le gouvernement décide d'augmenter le salaire minimal de 104 roupies[1].

DéroulementModifier

À l'appel de dix[2], onze[3] ou douze[1] confédérations syndicales, les travailleurs indiens sont invités à une journée de grève le , et à l'organisation de manifestations dans tout le pays. Les revendications des manifestants portent sur le refus de l’assouplissement prévu des règles de licenciement, ainsi que sur une augmentation conséquente du salaire minimum et des retraites les plus modestes[3] ; les manifestants réclament un salaire minimum de 270 dollars par mois, une sécurité sociale universelle et une limitation des investissements étrangers dans les secteurs bancaire, de la Défense et des transports ferroviaires[réf. souhaitée].

La grève est particulièrement suivie dans les domaines bancaire, scolaire, postal, minier et de la construction[2], ainsi que dans les télécommunications et les services de santé[réf. souhaitée] ; de très nombreuses usines et centrales électriques sont à l'arrêt, ainsi que les réseaux de transport urbains de nombreuses villes[4]. De nombreux réseaux de transports en commun, notamment d'autobus, sont à l'arrêt. De nombreux établissements scolaires sont préventivement fermés[1].

Le nombre de manifestants est estimé entre 150 millions de personnes, ce qui en fait de très loin le plus important mouvement social de l'histoire de l'humanité[4]. Le coût de la grève, compte tenu des journées non travaillées, est estimé à 2,7 milliards de dollars[5] ou encore 180 milliards d de roupies[1].

SuitesModifier

Les 8 et , un nouveau mouvement de grève est suivi par 150 à 200 millions de travailleurs[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Michael Safi, « Tens of millions of Indian workers strike in fight for higher wages », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne).
  2. a et b (en) « Millions of Indian workers strike for better wages », Al Jazeera,‎ (lire en ligne).
  3. a et b « 150 millions d’Indiens dans la rue contre la loi travail », Courrier international,‎ (ISSN 1154-516X, lire en ligne).
  4. a et b (en) « Humanity's biggest ever strike is underway », The Independent,‎ (ISSN 0951-9467, lire en ligne).
  5. (en) Shashank Bengali, « Why millions of Indian workers just staged one of the biggest labor strikes in history », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne).
  6. (en) Martha Grevatt, « All-India General Strike is largest in world history », workers.org,‎ (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier