Ouvrir le menu principal

Gouvernorat de Gabès

gouvernorat de Tunisie

Gabès
Gouvernorat de Gabès
Localisation du gouvernorat
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 1956
Chef-lieu Gabès
Gouverneur Mongi Thamer (2016)
Code géographique 51
Démographie
Population 374 300 hab.
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 53′ nord, 10° 07′ est
Superficie 717 500 ha = 7 175 km2
Subdivisions
Délégations 10
Municipalités 11
Imadas 73

Le gouvernorat de Gabès (arabe : ولاية ڨابس), créé en 1956[1], est l'un des 24 gouvernorats de la Tunisie. Il est situé dans le sud-est du pays et couvre une superficie de 7 175 km2[1], soit 4,4 % de la superficie du pays. Il abrite en 2014 une population de 374 300[2] habitants. Son chef-lieu est Gabès.

Le code ISO 3166-2 de ce gouvernorat est TN-81.

GéographieModifier

Situé à 365 kilomètres de la capitale, le gouvernorat est délimité par le gouvernorat de Sfax, au nord, par le gouvernorat de Médenine, au sud, par la mer Méditerranée, à l'est, avec une côte qui s'étend sur 80 kilomètres, et par les gouvernorats de Kébili et Gafsa à l'ouest.

Le gouvernorat compte dix délégations, onze municipalités, neuf conseils ruraux et 73 imadas[1]. On y distingue trois types de régions :

  • la région montagneuse de Matmata ;
  • la plaine comprise entre la montagne (à l'ouest) et la mer (à l'est) ;
  • le littoral.
Délégation Population en 2014
(habitants)
Gabès Médina 46 731
Gabès Ouest 31 768
Gabès Sud 74 422
Ghannouch 28 051
El Hamma 73 512
Matmata 4 444
Mareth 63 122
Menzel El Habib 10 148
Métouia 27 878
Nouvelle Matmata 14 224
Sources : Institut national de la statistique[3]

PolitiqueModifier

GouverneursModifier

Le gouvernorat de Gabès est dirigé par un gouverneur dont la liste depuis l'indépendance est la suivante :

  • Habib Ben Mohamed Lahbib (1956-1958)
  • Mohamed Bellamine (1958-1959)
  • Youssef Jedaï (1959-1961)
  • Ahmed Bellalouna (1961-1967)
  • Zakaria Ben Mustapha (1967-1969)
  • Hédi Baccouche (1969-1970)
  • Rachid Badri (1970-1973)
  • Abdelhamid Melki (1973)
  • Ameur Ghedira (1973-1974)
  • Abderrahim Zouari (1974-1978)
  • Abderrazak Yazid (1978-1979)
  • Mohamed Jegham (1979-1980)
  • Ahmed Ben Jemiaâ (1980-1983)
  • Mohamed Habib Gharbi (1983-1984)
  • Abdelhak Lassoued (1984-1986)
  • Mohamed Essid (1986-1988)
  • Naceur El Gharbi (1988-1990)
  • Moncef Louati (1990-1993)
  • Slaheddine El Abed (1993-1996)
  • Hassène Smaoui (1996-1998)
  • Ali Trabelsi (1998-2000)
  • Sadok Marzouk (2000-2002)
  • Kamel Ben Ali (2002-2005)
  • Brahim Briki (2005-juillet 2006)
  • Abdelkrim Mosbah (2006-2009)
  • Mokdad Missaoui (2009-2011)
  • Chokri Necib (2011, empêché d'exercer)
  • Moncef Khemiri (2011, a démissionné)
  • Mondher Yedas (2011-2012)
  • Omar Chahbani (2012)
  • Houcine Jrad (2012[4]-2015)
  • Nabil Zarrouk (2015[5])
  • Ahmed Lamine Lansari (2015[6]-2016)
  • Mongi Thamer (depuis 2016[7])

MairesModifier

Voici la liste des maires des onze municipalités du gouvernorat de Gabès dont les conseils municipaux ont été élus le 6 mai 2018 et présidés par les maires suivants :

ÉconomieModifier

L'économie du gouvernorat repose, comme tous les gouvernorats qui s'ouvrent sur la Méditerranée, sur l'agriculture et la pêche. Le gouvernorat est l'une des zones de pêche les plus riches de Tunisie.

Dans le domaine industriel, le gouvernorat abrite un pôle concentrant notamment des industries chimiques (transformation du phosphate avec la production d'acide phosphorique, de phosphate de diammonium et de phosphate dicalcique) et agroalimentaires. Ses échanges s'effectuent notamment grâce au port qui dispose de onze quais et de vingt postes d'accostage. En 2000, son trafic est évalué à 4 000 000 tonnes. Les industries manufacturières emploient 41,5 % de la population active, le secteur tertiaire 35,5 % et le secteur agricole 23 %.

On y compte trois zones industrielles : Gabès, Métouia-El Aouinet et El Hamma.

La région souffre de la pollution provoquée par les usines du Groupe chimique tunisien. Cette pollution qui touche l'air, la mer et le sol, est à l'origine de plusieurs maladies[réf. nécessaire].

SportModifier

JumelageModifier

Le gouvernorat est jumelé avec le département français des Côtes-d'Armor depuis 1985.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Présentation du gouvernorat de Gabès (Portail de l'industrie tunisienne)
  2. Recensement de 2014 (Institut national de la statistique)
  3. Recensement de 2014 (Institut national de la statistique)
  4. « Tunisie - Un nouveau gouverneur à Gabès », Business News, 31 octobre 2012
  5. « Nomination de six nouveaux gouverneurs », La Presse de Tunisie, 10 avril 2015
  6. « Nomination de nouveaux gouverneurs par Habib Essid », Mosaïque FM, 22 août 2015
  7. « Nomination de 12 nouveaux gouverneurs dont une femme », Business News, 16 septembre 2016
  8. « Tunisie – Municipales 2018 : poursuite de l'installation des nouveaux Conseils municipaux », Directinfo, 26 juin 2018
  9. « Municipales 2018 : l'heure à l'installation des Conseils municipaux », Express FM, 24 juin 2018
  10. (ar) « Élection de M. Habib Dhaouadi en tant que maire de la municipalité de Gabès », Radio Tataouine, 21 juin 2018
  11. a et b « Tunisie – Municipales 2018 : des nouveaux Conseils municipaux installés », Directinfo, 26 juin 2018
  12. « Régions-Municipales 2018 : poursuite de l'élection des nouveaux maires », Tunis Afrique Presse, 29 juin 2018
  13. « Régions-Municipales 2018 : installation des nouveaux Conseils municipaux », Tunis Afrique Presse, 28 juin 2018
  14. « Un indépendant à la tête de la municipalité de Nouvelle Matmata », Business News, 26 juin 2018
  15. « Régions-Municipales 2018 : des nouveaux Conseils municipaux installés », Nessma, 28 juin 2018
  16. « Régions-Municipales 2018 : poursuite de l'élection des maires », Tunis Afrique Presse, 3 juillet 2018