Gouvernement intérimaire syrien

Le gouvernement intérimaire syrien (ou GIS; en Arabe: الحكومة السورية المؤقتة) est un gouvernement en exil formé en 2013 par l'opposition syrienne pendant la guerre civile syrienne[1]. Elle appartient à la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution en exil aussi. Le gouvernement intérimaire contrôle indirectement certaines régions du pays et prétend être le seul gouvernement légitime au nom de l'opposition syrienne au mépris du Conseil des ministres de Syrie Baathiste. Le gouvernement intérimaire a son siège dans la ville de Azaz dans le gouvernorat d'Alep.[2],[3]

Drapeau.
Enblème.

HistoireModifier

Lors d'une conférence tenue à Istanbul le 19 mars 2013, des membres de la Coalition nationale ont élu Ghassane Hitto Premier ministre d'un gouvernement intérimaire syrien. Hitto a annoncé qu'un gouvernement technique serait formé dirigé par 10 à 12 ministres. Le ministre de la défense sera choisi par l'Armée syrienne libre[4].Les nouveaux ministères ne seront pas placés dans un seul endroit mais seront répartis dans des régions qui sont sous le contrôle de l'opposition syrienne[5].

Un chrétien, un kurde et une femme font partie du cabinet désigné; Ahmad Ramadan, membre de la Coalition nationale, a déclaré que le cabinet avait été nommé sur une base méritocratique[6]. Le GIS a été la principale autorité civile dans la plupart des zones tenues par l'opposition en Syrie. Son système de conseils locaux administratifs gère des services tels que des écoles et des hôpitaux dans ces régions.[7]

En décembre 2015, le GIS a fondé l'Université libre d'Alep (FAU), comme alternative aux universités gérées par le gouvernement; environ 7 000 étudiants étaient inscrits à la FAU au début de 2018, avec des campus en territoire contrôlé par l'opposition dans cinq provinces. En janvier 2018, le GIS a déplacé l'administration de l'Université d'Idlib vers la ville ouest d'Alep Bashqateen[8]. Fin 2017, le GIS présidait plus de 12 conseils provinciaux et plus de 400 conseils locaux élus. Il a tenu des élections dans le gouvernorat d'Idlib en 2017. Il exploite également un important poste frontalier entre la Syrie et la Turquie, qui génère un revenu estimé à 1 million de dollars chaque mois.[7]

Le 30 décembre 2017, au moins 30 factions opérant sous la bannière du gouvernement intérimaire syrien ont fusionné en un groupe armé unifié après quatre mois de préparation. Jawad Abu Hatab, le Premier ministre et le ministre de la Défense, ont annoncé la formation de Armée nationale syrienne après avoir rencontré des commandants rebelles dans la ville d'Azaz. Le corps nouvellement formé prétendait avoir 22 000 combattants[9].

PrésidentsModifier

No. Portrait Name
(Naissance–Mort)
Début Fin Parti Politique Note(s)
1   Moaz al-Khatib
(1960–)
11 novembre 2012 22 avril 2013 Indépendant
  Georges Sabra
(1947–)
22 avril 2013 6 juillet 2013 Conseil national syrien Acting President[10].
2   Ahmad Jarba
(1969–)
6 juillet 2013 9 juillet 2014 Conseil national syrien Re-élu le 5 janvier 2014.
3   Hadi al-Bahra (en)
(1959–)
9 juillet 2014 4 janvier 2015[11] Indépendant
4   Khaled Khoja (en)
(1965–)
4 janvier 2015 5 mars 2016[11] Indépendant Re-élu le 3 aout 2015[12].
5 Anas al-Abdah (en)
(1967–)
5 mars 2016 6 mai 2017 Indépendant
6 Riad Seif 6 mai 2017[13] 9 mars 2018 Indépendant
7   Abdurrahman Mustafa (en)[14] 9 mars 2018 29 juin 2019 Syrian Turkmen Assembly
8   Anas al-Abdah (en)
(1967–)
29 juin 2019[15] en cours Conseil national syrien

Premiers ministresModifier

No. Portrait Premier ministre Début Fin Parti Remarques
1   Ghassane Hitto Indépendant Hitto n'a pas réussi à former un gouvernement et il a démissionné le .
2   Ahmad Tomah (en) Indépendant
(2)   Ahmad Tomah [16] Indépendant Seconde période.
3   Jawad Abu Hatab [17] Indépendant
4   Abdurrahman Mustafa [18] en cours Conseil national syrien

MinistresModifier

Nom Ministère Début Fin
Akram Tomeh Vice Prime Minister 12 juillet 2016 en cours
Salim Idris Minister of Defense 1 September 2019 en cours
Jawad Abu Hatab Minister of the Interior 12 juillet 2016 en cours
Abdel Moneim Alhalabi Minister of Finance 12 juillet 2016 en cours
Mohammed Firas Aljundi Minister of Health 12 juillet 2016 en cours
Abdul Aziz Aldughem[8] Minister of Higher Education 12 juillet 2016 en cours
Imad Albarq Minister of Education 12 juillet 2016 en cours
Yaaqoub Alammar Minister of Local Administration 12 juillet 2016 en cours
Jamal Kallash Minister of Agriculture 12 juillet 2016 en cours
Abdullah Razzouk Minister of Services 12 juillet 2016 en cours

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://fr.news.yahoo.com/video/syrie-cr-ation-dun-gouvernement-221851341.html
  2. Charles Lister, « Turkey's Idlib incursion and the HTS question: Understanding the long game in Syria », sur War on the Rocks, (consulté le )
  3. Associated Press, « Russia and Turkey Have Agreed to Create 'Safe Zones' in Syria, But Rebels Are Unimpressed », sur Time, (consulté le )
  4. « Syrian rebels to choose interim defence minister », World Bulletin, (consulté le )
  5. « New ministries will not be in single location- Syrian opposition », World Bulletin, (consulté le )
  6. « Syrian opposition government begins work as Kurds announce self-rule », Asharq Al-Awsat,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b « HTS-backed civil authority moves against rivals in latest power grab in northwest Syria », sur Syria Direct, (consulté le )
  8. a et b « A power struggle over education emerges between rival opposition governments in Idlib province », sur Syria Direct, (consulté le )
  9. « 30 rebel groups merge under Interim Govt's banner, form 'The National Army' », sur Zaman al-Wasl,
  10. « Syria opposition names interim leader », sur Al Jazeera English (consulté le )
  11. a et b « Syrian opposition bloc appoints new leader », Al Jazeera English, (consulté le )
  12. « Syrian Coalition Re-elects Presidential Body for 2nd Term » (consulté le )
  13. « Leading Syrian opposition body elects dissident Riad Seif as new chief », sur Middle East Eye,
  14. [1] SMDK Başkanı Seyf istifa etti
  15. « Anas Al Abde », National Coalition for Syrian Revolutionary and Opposition Forces (consulté le )
  16. « Al-Khodr re-elected PM of Syrian interim government » [archive du ], KUNA, (consulté le )
  17. Khaled al-Khateb, « Is this the end of the Syrian Interim Government? », sur Al-Monitor (en), (consulté le )
  18. « Syrian Coalitions’ General Assembly Elects New Presidential & Political Bodies & New SIG Head », National Coalition for Syrian Revolutionary and Opposition Forces, (consulté le )