Gouvernement René Goblet

Le gouvernement René Goblet est un gouvernement de la Troisième République française qui dure du au .

René Goblet constitue un gouvernement de concentration républicaine, où le général Boulanger conserve le ministère de la Guerre.

CompositionModifier

Présidence du ConseilModifier

Fonction Image Nom Parti politique
  Président du Conseil des ministres   René Goblet Gauche républicaine

MinistèresModifier

Fonction Image Nom Parti politique
  Ministre de l’Intérieur et des Cultes   René Goblet[1] Gauche républicaine
  Ministre de la Justice   Ferdinand Sarrien[1] Gauche républicaine
  Ministre de la Guerre   Georges Boulanger[2]
  Ministre des Finances   Albert Dauphin Centre gauche
  Ministre des Affaires étrangères   Émile Flourens
Ministre de la Marine   Théophile Aube[2]
  Ministre de l'Instruction publique   Marcellin Berthelot Sénateur inamovible républicain
  Ministre de l'Agriculture   Jules Develle[2] Union républicaine
  Ministre du Commerce et de l'Industrie   Édouard Lockroy[2] Gauche radicale
  Ministre des Travaux publics   Édouard Millaud[2] Gauche républicaine
  Ministre des Postes et Télégraphes   Félix Granet[2] Gauche radicale


BilanModifier

Le cabinet est surtout marqué par l'affaire Schnæbelé. C'est le président Jules Grévy qui joue un rôle modérateur en écartant les propositions belliqueuses de Boulanger, soutenu par Goblet. Ce désaccord profond entraîne la chute du ministère voulue par les opportunistes.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirsModifier

Le , René Goblet remet la démission du Gouvernement au président de la République, Jules Grévy.

Le , Jules Grévy nomme Maurice Rouvier président du Conseil des ministres.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Membre du cabinet précédent ayant changé de poste
  2. a b c d e et f Membre du cabinet précédent conservant son poste

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4681721b.item