Ouvrir le menu principal
Premier gouvernement McConnell
(en) First McConnell government

Écosse autonome

Description de l'image Jack McConnell.jpg.
Reine Élisabeth II
Premier ministre Jack McConnell
Élection
Législature 1re
Formation
Fin
Durée 1 an, 4 mois et 5 jours
Composition initiale
Coalition Lab-LibDem
Femmes 3
Hommes 8
Représentation
Parlement
73 / 129
Drapeau du Royaume-Uni

Le premier gouvernement McConnell (en anglais : First McConnell government) est le gouvernement de l'Écosse du au .

Il est formé par Jack McConnell, élu Premier ministre le , et succède au gouvernement McLeish. Il est constitué d'une coalition entre le Parti travailliste écossais (Lab) et le Libéraux-démocrates (LibDem).

Il est remplacé par le gouvernement McConnell II.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le nouveau Premier ministre travailliste Jack McConnell, précédemment Ministre de l'Éducation, de l'Europe et des Affaires extérieures, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre gauche entre le Parti travailliste écossais (SLP) et les Libéraux-démocrates écossais (SLD). Ensemble, ils disposent de 73 députés sur 129, soit 56,6 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite de la démission d'Henry McLeish suite à un scandale.

Ce gouvernement est largement remanié par rapport au précédent avec l'arrivé de nombreuses personnalités politiques. En effet, en dehors des deux Libéraux-démocrates, la plupart des ministres travaillistes sont nouveaux. Seuls Wendy Alexander, Patricia Ferguson et le lord Advocate Colin Boyd siégeait dans le précédent exécutif. Andy Kerr est choisi pour les Finances, Iain Gray pour la Justice sociale, Mike Watson pour la Culture et les Sports, Malcolm Chisholm pour la Santé et les Services Sociaux, tandis que Cathy Jamieson remplace McConnell à l'Éducation.

Un seul changement intervient. Le 4 mai 2002, Wendy Alexander présente sa démission. Elle est remplacé par Iain Gray, lui-même remplacé par Margaret Curran qui fait son entrée au gouvernement.

Suite aux élections de mai 2003, la coalition sortante remporte 67 sièges soit une perte de 6 élus. La majorité étant fixé à 65 sièges, la coalition peut être reconduite. McConnell forme alors son deuxième gouvernement.

InvestitureModifier

CompositionModifier

Notes et référencesModifier