Gouvernement Maragall

Gouvernement Maragall
(ca) Govern de Pasqual Maragall

Généralité de Catalogne

Description de l'image defaut.svg.
Président de la Généralité Pasqual Maragall
Conseiller en chef Josep-Lluís Carod-Rovira puis
Josep Bargalló (ca)
Élection 16 novembre 2003
Législature VIIe
Formation
Fin
Durée 2 ans, 11 mois et 9 jours
Composition initiale
Coalition PSC-CpC (ca)-ERC-ICV-EA
Conseillers 16
Femmes 4
Hommes 12
Représentation
Parlement
74  /  135
Chef de l'opposition Artur Mas
Drapeau de la Catalogne

Le gouvernement Maragall (en catalan : Govern de Pasqual Maragall) est le gouvernement de la généralité de Catalogne entre le et le , sous la VIIe législature du Parlement.

Il est dirigé par le socialiste Pasqual Maragall, arrivé premier en voix et deuxième en sièges aux élections parlementaires. Il succède au sixième gouvernement du catalaniste de centre droit Jordi Pujol et cède le pouvoir au gouvernement du socialiste José Montilla après que la majorité parlementaire formée en a été reconduite aux élections parlementaires de 2006.

Historique du mandatModifier

Ce gouvernement est dirigé par le nouveau président de la Généralité socialiste Pasqual Maragall, anciennement maire de Barcelone. Il est constitué et soutenu par une coalition gouvernementale de gauche entre le Parti des socialistes de Catalogne-Citoyens pour le changement (ca) (PSC-CpC), la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) et l'Initiative pour la Catalogne Verts - Gauche alternative (ICV-EA). Ensemble, ils disposent de 74 députés sur 135, soit 54,8 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite des élections parlementaires du 16 novembre 2003.

Il succède donc au sixième gouvernement du catalaniste de centre droit Jordi Pujol, au pouvoir depuis , constitué de la seule Convergence et Union (CiU) et bénéficiant du soutien sans participation du Parti populaire (PP).

FormationModifier

Au cours du scrutin, Convergence et Union remporte la majorité relative en sièges, tandis que le Parti socialiste obtient le plus grand nombre de voix. La forte poussée enregistrée par la Gauche républicaine lui permet d'arbitrer entre la constitution d'un gouvernement nationaliste ou la formation d'un exécutif de gauche[1]. Au lendemain des élections, la commission exécutive du PSC indique sa volonté d'ouvrir sans attendre des négociations avec ERC et ICV-EA afin de construire une coalition « progressiste et catalaniste »[2]. De son côté, ERC choisit de discuter en parallèle avec CiU et le PSC à partir du [3].

Le , lors de la séance constitutive de la VIIe législature du Parlement, le républicain Ernest Benach est élu président de l'assemblée parlementaire avec les voix de son parti, des catalanistes de centre droit et des socialistes[4]. La direction d'ERC valide, cinq jours plus tard, le principe de la formation d'une majorité parlementaire avec le PSC et ICV-EA, qui prennent la même décision lors de réunions séparées[5]. Le pacte de coalition est paraphé le par le président du PSC Pasqual Maragall, le président d'ERC Josep-Lluís Carod-Rovira et le coordonnateur d'ICV Joan Saura (ca) lors d'une réunion solennelle à Barcelone[6].

Proposé le comme candidat à l'investiture parlementaire par Ernest Benach[7], Pasqual Maragall est élu président de la généralité de Catalogne par le Parlement avec 74 voix pour et 61 contre six jours plus tard[8].

SuccessionModifier

Le , alors qu'il annonce la convocation au du référendum de ratification du nouveau statut d'autonomie, Pasqual Maragall indique qu'il met fin aux fonctions de tous les membres de son gouvernement issus de la Gauche républicaine, en raison de l'opposition de ce parti au texte de la réforme statutaire, et qu'il convoquera de nouvelles élections avant la fin de l'année[9]. Trois jours après que les Catalans ont approuvé leur nouveau statut[10], le président de la Généralité fait savoir qu'il ne sera pas candidat à sa propre succession[11].

Les élections parlementaires anticipées du 1er novembre voient la victoire de Convergence et Union à la majorité relative et la conquête de la majorité absolue par les trois partis de l'alliance de gauche[12]. Le Parti socialiste, la Gauche républicaine et l'Initiative pour la Catalogne ayant conclu un nouveau pacte de gouvernance partagée[13], le chef de file électoral des socialistes José Montilla est investi président de la Généralité le [14]. Il forme son gouvernement cinq jours plus tard[15].

CompositionModifier

InitialeModifier

Poste Titulaire Parti
Président de la Généralité Pasqual Maragall i Mira PSC
Conseiller en chef
Premier conseiller (25/04/2005)
Josep-Lluís Carod-Rovira (jusqu'au 20/01/2004)
Josep Bargalló i Valls (ca)
ERC
Conseiller aux Relations institutionnelles et à la Participation Joan Saura i Laporta (ca) ICV
Conseiller à la Politique territoriale et aux Travaux publics
Porte-parole
Joaquim Nadal i Farreras PSC
Conseiller à la Justice Josep Maria Vallès i Casadevall (ca) CpC (ca)
Conseiller à l'Intérieur Montserrat Tura i Camafreita (ca) PSC
Conseiller à l'Économie et aux Finances Antoni Castells i Oliveres (ca) PSC
Conseiller à la Gouvernance et aux Administrations publiques Joan Carretero i Grau (ca) ERC
Conseiller à l'Enseignement
Conseiller à l'Éducation (25/04/2004)
Josep Bargalló i Valls (ca) (jusqu'au 27/01/2004)
Marta Cid i Pañella (ca)
ERC
Conseiller à la Culture Caterina Mieras i Barceló (ca) PSC
Conseiller à la Santé et à la Sécurité sociale
Conseiller à la Santé (25/04/2004)
Marina Geli i Fàbrega (ca) PSC
Conseiller à l'Agriculture, à l'Élevage et à la Pêche Antoni Siurana i Zaragoza (ca) PSC
Conseiller au Travail et à l'Industrie Josep Maria Rañé i Blasco (ca) PSC
Conseiller au Commerce, au Tourisme et à la Consommation Pere Esteve i Abad (ca) (jusqu'au 15/10/2004)
Josep Huguet i Biosca (ca)
ERC
Conseiller au Bien-être social et à la Famille Anna Simó i Castelló ERC
Conseiller à l'Environnement et au Logement Salvador Milà i Solsona (ca) ICV
Conseiller à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à la Société de l'information Carles Solà i Ferrando (ca) ERC

Remaniement du 20 avril 2006Modifier

  • Les nouveaux conseillers sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président de la Généralité Pasqual Maragall i Mira PSC
Premier conseiller Josep Bargalló i Valls (ca) ERC
Conseiller aux Relations institutionnelles et à la Participation Joan Saura i Laporta (ca) ICV
Conseiller à la Politique territoriale et aux Travaux publics
Porte-parole
Joaquim Nadal i Farreras PSC
Conseiller à la Justice Josep Maria Vallès i Casadevall (ca) CpC (ca)
Conseiller à l'Intérieur Montserrat Tura i Camafreita (ca) PSC
Conseiller à l'Économie et aux Finances Antoni Castells i Oliveres (ca) PSC
Conseiller à la Gouvernance et aux Administrations publiques Xavier Vendrell i Segura (ca) ERC
Conseiller à l'Éducation Marta Cid i Pañella (ca) ERC
Conseiller à la Culture Ferran Mascarell i Canalda (ca) PSC
Conseiller à la Santé Marina Geli i Fàbrega (ca) PSC
Conseiller à l'Agriculture, à l'Élevage et à la Pêche Jordi William Carnes i Ayats (ca) PSC
Conseiller au Travail et à l'Industrie Jordi Valls i Riera (ca) PSC
Conseiller au Commerce, au Tourisme et à la Consommation Josep Huguet i Biosca (ca) ERC
Conseiller au Bien-être social et à la Famille Anna Simó i Castelló ERC
Conseiller à l'Environnement et au Logement Francesc Baltasar i Albesa (ca) ICV
Conseiller à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à la Société de l'information Manel Balcells i Díaz (ca) ERC

Remaniement du 13 mai 2006Modifier

  • Les nouveaux conseillers sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président de la Généralité Pasqual Maragall i Mira PSC
Conseiller à la Présidence
Conseiller à la Politique territoriale et aux Travaux publics
Porte-parole
Joaquim Nadal i Farreras PSC
Conseiller aux Relations institutionnelles et à la Participation Joan Saura i Laporta (ca) ICV
Conseiller à la Justice Josep Maria Vallès i Casadevall (ca) CpC (ca)
Conseiller à l'Intérieur Montserrat Tura i Camafreita (ca) PSC
Conseiller à l'Économie et aux Finances Antoni Castells i Oliveres (ca) PSC
Conseiller à la Gouvernance et aux Administrations publiques Xavier Sabaté i Ibarz (ca) PSC
Conseiller à l'Éducation et à l'Enseignement supérieur Joan Manuel del Pozo i Àlvarez (ca) PSC
Conseiller à la Culture Ferran Mascarell i Canalda (ca) PSC
Conseiller à la Santé Marina Geli i Fàbrega (ca) PSC
Conseiller à l'Agriculture, à l'Élevage et à la Pêche Jordi William Carnes i Ayats (ca) PSC
Conseiller au Travail et à l'Industrie Jordi Valls i Riera (ca) PSC
Conseiller au Bien-être social et à la Famille Carme Figueras i Siñol (ca) PSC
Conseiller à l'Environnement et au Logement Francesc Baltasar i Albesa (ca) ICV

Notes et référencesModifier

  1. (es) « CiU gana en Cataluña pero ERC tiene la llave del Gobierno », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (es) « El PSC acuerda iniciar negociaciones con ERC e ICV 'de inmediato' para formar Gobierno », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (es) « ERC abrirá el lunes con CiU y PSC las negociaciones para formar gobierno », La Voz de Galicia,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (es) « Ernest Benach, nuevo president del Parlament con los votos de ERC, CiU y PSC », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (es) « Las direcciones de PSC, Esquerra e Iniciativa acuerdan el Gobierno de coalición », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) « Los líderes de PSC, ERC e ICV firman un acuerdo "histórico" para formar Gobierno », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (es) « Benach propone a Maragall como candidato a presidir la Generalitat », Cadena SER,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (es) « Maragall es elegido presidente de Cataluña después de 23 años de Gobierno de Jordi Pujol », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (es) « Maragall rompe con ERC y anuncia elecciones para antes de fin de año », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (es) « El Estatut sale adelante con el 74% del voto, pero la participación no llega al 50% », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (es) « Maragall disolverá el Parlament a finales de agosto y no volverá a ser candidato », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. (es) « CiU gana las elecciones catalanas, el PSC baja cinco escaños y Ciutadans entra en el Parlament », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (es) « ERC y ICV animan al PSC a otro tripartito », 20 Minutos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (es) « Montilla ofrece a la oposición un pacto para desarrollar el Estatuto catalán », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (es) « Un Ejecutivo para no repetir los errores del tripartito », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier