Ouvrir le menu principal

Gouvernement Malan

gouvernement sud-africain dirigé par le premier ministre Daniel François Malan
Gouvernement Malan I

Monarchie parlementaire dans le cadre du Commonwealth britannique

Description de cette image, également commentée ci-après
Le 1er gouvernement nationaliste en 1948, dirigé par DF Malan
au premier rang:JG Strijdom, Nicolaas Havenga, Daniel François Malan (premier ministre), E.G. Jansen, Charles Swart
Au second rang: A.J. Stals, P.O. Sauer, Eric Louw, S.P. le Roux, Theophilus Dönges, François Christiaan Erasmus et Ben Schoeman
Premier ministre Daniel François Malan
Formation
Fin
Durée 4 ans, 10 mois et 11 jours
Composition initiale
Coalition politique Parti national réunifié
parti afrikaner
Représentation
Chambre de l'Assemblée
79 / 150
Drapeau : Union d'Afrique du Sud

Le gouvernement Malan désigne les membres des gouvernements sud-africains dirigés par le premier ministre Daniel François Malan entre le et le .

Sommaire

Gouvernement Malan I (1948-1953)Modifier

Le résultat des élections générales du 26 mai 1948 provoqua un séisme politique et la seconde alternance gouvernementale depuis la formation de l'Union sud-africaine en 1910. Le Parti uni du premier ministre sortant Jan Smuts s'attendait à remporter confortablement les élections. Il n'était pas fait mystère que le libéral progressiste Jan Hendrik Hofmeyr succèderait d'ailleurs en cours de mandat à Smuts. Le parti national réunifié (NP), dans l'opposition depuis 1935 et dirigé par Daniel François Malan, avait vécu de nombreuses divisions durant les années passées mais avait réussi à constituer une alliance politique avec le petit Parti afrikaner dirigé par Nicolaas Havenga.

Au soir des élections, le Parti Uni obtenait comme attendue la majorité des voix (49 % des suffrages), faisant le plein des suffrages dans les circonscriptions urbaines des provinces méridionales et dans celles à majorité coloureds de la province du Cap. Cependant, en obtenant seulement 65 sièges, le parti Uni subissait une contre-performance que ne pouvait masquer le mauvais résultat de ses partenaires potentiels du parti travailliste (6 sièges). En raison de la sur-représentation des circonscriptions rurales favorables à l'opposition, le parti Uni et son allié se retrouvaient minoritaires en nombre de sièges face au parti national (42 % des suffrages et 71 députés) et à son partenaire du parti afrikaner (9 élus) représentant 53 % des sièges du parlement. Le nouveau gouvernement fut formé au mois de juin par Daniel Malan.

Membres du cabinetModifier

Ministère Nom Période
Affaires étrangères Daniel François Malan   1948-1954
Affaires indigènes E.G. Jansen

Hendrik Verwoerd
 

 
1948-1950

1950-1953
Finances Nicolaas Havenga   1948-1953
Justice Charles Swart   1948-1953
Défense François Christiaan Erasmus   1948-1953
Intérieur Theophilus Dönges   1948-1953
Transports P.O. Sauer   1948-1953
Terres et irrigation Johannes Strijdom   1948-1953
Agriculture Stephanus Petrus le Roux   1948-1953
Forêts S.P. le Roux

JG Strijdom


Ben Schoeman
 
 
 
1948-1949

1949-1950


1950-1953
Éducation, arts et sciences A.J. Stals


Charles Swart


Johannes Hendrikus Viljoen
 
 
 
1948-1949


1949-1950


1950-1953
Mines Eric Louw


Theophilus Donges


Johannes Hendrikus Viljoen
 
 
 
1948-1949


1949-1950


1950-1953
Affaires économiques Eric Louw   1948-1953
Emploi et travaux publics Ben Schoeman   1948-1953
Santé et affaires sociales A.J. Stals

Karl Bremer
 

 
1948-1951

1951-1953
Postes et télégraphes Theophilus Dönges

François Christiaan Erasmus

Jozua François Naudé
 
 
 
1948-1949

1949-1950

1950-1953

Gouvernement Malan II (1953-1958)Modifier

Gouvernement Malan II

Régime parlementaire

Premier ministre Daniel François Malan (1953-1954)
Johannes Strijdom (1954-1958)
Formation
Fin
Durée 5 ans et 1 jour
Composition initiale
Coalition politique Parti national
Ministres 12 à 14
Représentation
Chambre de l'Assemblée
94 / 156
 

Les élections de 1953 furent un dupliqué de celles de 1948. Bien que toujours minoritaire en voix, le Parti National (formé du Parti Afrikaner et du Parti National Purifié) bénéficia notamment des nouveaux sièges attribués aux électeurs du Sud-Ouest africain, obtenant ainsi 94 sièges de députés contre 57 au Parti Uni et 6 aux travaillistes.

Le nouveau cabinet ministériel formé en 1953 par Malan restera en fonction jusqu'aux élections générales sud-africaines de 1958 et sera dirigé, après la démission de Malan le , par J.G. Strijdom.

Membres du cabinet sous la direction de MalanModifier