Ouvrir le menu principal
Gouvernement Kiviniemi
(fi) Kiviniemen hallitus
(sv) Regeringen Kiviniemi

République de Finlande

Description de cette image, également commentée ci-après
Président de la République Tarja Halonen
Premier ministre Mari Kiviniemi
Élection 18 mars 2007
Législature 35e
Formation
Fin
Durée 1 an
Composition initiale
Coalition Kesk-Kok-Vihr-SFP
Ministres 19
Femmes 10
Hommes 9
Représentation
Diète nationale
123 / 200

Le gouvernement Kiviniemi (en finnois : Kiviniemen hallitus, en suédois : Regeringen Kiviniemi) est le gouvernement de la République de Finlande entre le et le , durant la trente-cinquième législature de la Diète nationale.

Coalition et historiqueModifier

Dirigé par la nouvelle Première ministre libérale Mari Kiviniemi, précédemment ministre de l'Administration publique et des Affaires locales, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre le Parti du centre (Kesk), le Parti de la coalition nationale (Kok), la Ligue verte (Vihr) et le Parti populaire suédois de Finlande (SFP). Ensemble, ils disposent de 123 députés, soit 61,5 % des sièges de la Diète nationale.

Il est formé à la suite de la démission du Premier ministre libéral Matti Vanhanen. Il succède donc au gouvernement Vanhanen II, constitué et soutenu par une coalition identique.

En , Vanhanen annonce en effet son intention de démissionner au mois de , à l'occasion du congrès du Kesk. Il évoque alors des problèmes de santé, mais cette décision semble surtout liée à des soupçons de corruption et trafic d'influence touchant sa campagne lors de l'élection présidentielle de 2006 et les législatives de 2007. Le 12 juin, lors du congrès centriste, Kiviniemi s'impose lors du second tour contre le ministre des Affaires économiques, Mauri Pekkarinen.

Vanhanen remet sa démission le 18 juin et sa successeur est appelée à former un nouvel exécutif quatre jours plus tard. Elle présente son équipe de dix-neuf ministres dès le 22 juin, qui ne comporte qu'un seul nouveau membre, le ministre de l'Administration publique Tapani Tölli.

Au cours des élections législatives du 17 avril 2011, la percée des Vrais Finlandais (PS) bouleverse le jeu politique et le Parti du centre est relégué en quatrième position, une première depuis 1979. Au bout de deux mois de négociations difficiles, le ministre des Finances Jyrki Katainen, du Kok, parvient à former une majorité et nommer un gouvernement dont font également partie le Parti social-démocrate de Finlande (SDP), l'Alliance de gauche (Vas), la Vihr, le SFP et les Chrétiens-démocrates (KD).

CompositionModifier

Voir aussiModifier