Ouvrir le menu principal

Goulet-Turpin

entreprise française à succursales
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goulet et Turpin.

Goulet-Turpin
illustration de Goulet-Turpin
Le siège social.

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata

Goulet-Turpin est une entreprise française de commerce aujourd'hui disparue. Elle est à l'origine de deux révolutions commerciales en France : la création du premier libre-service en France, à Paris (dans le XVIIIe arrondissement), le 6 juillet 1948 [1],[2] et du premier supermarché français, d'une surface de 550 m2, l'Express-Marché de Rueil Plaine en région parisienne en 1958[1],[3].

Sommaire

PrésentationModifier

Fondée à Reims par Octave Modeste Goulet (Jonchery-sur-Suippe, 1851 - Reims, 1928) et son épouse Eugénie Turpin en 1874, l'année de leur mariage, Goulet-Turpin était une société succursaliste spécialisée dans le commerce de détail alimentaire. Le nombre de succursales passe à 2 en 1886 en s'installant à Gennevilliers. En 1890 il y en a 22; en 1900, 49; en 1914, 304, à la fin de la guerre il n’y en a plus que 7 qui fonctionnent. En effet l'enseigne est installée en particulier dans l'Aisne, la Marne et les Ardennes, départements largement détruits par la Première Guerre mondiale, mais la reconstruction est rapide. En 1928, plus de 500 magasins portent cette enseigne. Il y en a plus de 700 à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Début des années 1970 il y a plus de 1 000 magasins dont 20 supermarchés Express Marché, 5 hypermarchés GEM, des fast-foods Chicken shop, magasins de bricolage Bricolage GEM, Cafeteria et Bowling.

La crise des années 1970 oblige Goulet-Turpin à cesser toute activité. Actuellement, Goulet-Turpin n'existe plus. En 1979, les magasins de proximité sont repris par Promodès et les hypermarchés par Euromarché.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier