Goronwy Roberts

personnalité politique britannique

Goronwy Owen Goronwy-Roberts, baron Goronwy-Roberts, FRSA PC (-), est un député travailliste gallois.

Goronwy Roberts
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre de la Chambre des lords
-
Membre du 45e Parlement du Royaume-Uni (d)
45e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Ministre d'État au Commerce (en)
-
Membre du 44e Parlement du Royaume-Uni (d)
44e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 43e Parlement du Royaume-Uni (d)
43e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 42e Parlement du Royaume-Uni (d)
42e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 41e Parlement du Royaume-Uni (d)
41e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 40e Parlement du Royaume-Uni (d)
40e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 39e Parlement du Royaume-Uni (d)
39e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarfon (en)
-
Membre du 38e Parlement du Royaume-Uni (d)
38e Parlement du Royaume-Uni (d)
Caernarvonshire (en)
-
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Bethesda (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalités
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

JeunesseModifier

Il est le fils cadet d'Edward et d'Amelia Roberts de Bethesda, Gwynedd, où son père est un ancien de l'Église presbytérienne du Pays de Galles. Il fait ses études à Ogwen Grammar School, Bethesda et à l'University College of North Wales, Bangor (aujourd'hui Université de Bangor) [1]. Plus tard, il fréquente l'Université de Londres et est nommé membre de l'Université du Pays de Galles en 1938. À Bangor, Roberts, avec Harri Gwynn, est l'un des fondateurs de Mudiad Gwerin, un groupe de pression nationaliste de gauche [2].

Roberts sert dans l'armée en 1940-41 et dans la réserve de l'armée jusqu'en 1944. De 1941 à 1944, il travaille comme agent d'éducation des jeunes pour Caernarfonshire et en 1944 est nommé maître de conférences au Collège universitaire de Swansea.

DéputéModifier

Goronwy Roberts est élu député travailliste de Caernarvonshire en 1945,battant le député libéral sortant, Goronwy Owen, qui occupait le siège depuis 1923 [1]. À la suite de changements de frontières, il est élu pour représenter Caernarvon aux élections générales de 1950, battant le candidat libéral par plus de 10 000 voix. Il continue à représenter la circonscription jusqu'en février 1974, date à laquelle il perd son siège au profit de Dafydd Wigley de Plaid Cymru.

Au cours des années 1950, Roberts est, avec Cledwyn Hughes et d'autres, un pilier de la campagne pour un Parlement pour le Pays de Galles. En 1951, Plaid Cymru annonce que le parti ne s'opposerait pas à lui aux élections générales en raison de son soutien à la campagne [3]. Finalement, il présente la pétition finale au Parlement, portant plus de 250 000 signatures, en mai 1956 [1].

Il est membre du panel des présidents de la Chambre des communes en 1963-1964, et est ministre d'État au bureau gallois de 1964 à 1966, ministre d'État au ministère de l'Éducation et des Sciences de 1966 à 1967, ministre de État des affaires étrangères et du Commonwealth de 1967 à 1969 et ministre d'État au Commerce de 1969 à 1970. Lorsque le parti travailliste perd le pouvoir en 1970, Roberts devient un porte-parole de l'opposition pour les affaires étrangères et du Commonwealth.

Il est nommé conseiller privé en 1968.

Chambre des lordsModifier

Après sa défaite aux élections générales de février 1974, il devient pair à vie en tant que baron Goronwy-Roberts, de Caernarfon et d'Ogwen dans le comté de Caernarfonshire. Il revient au gouvernement en tant que sous-secrétaire d'État parlementaire aux Affaires étrangères et du Commonwealth 1974-75 et en tant que ministre d'État aux Affaires étrangères et du Commonwealth 1975–79. Il est chef adjoint de la Chambre des lords, 1975-1979.

Vie privéeModifier

Roberts est membre de la Cour des gouverneurs de la Bibliothèque nationale du Pays de Galles, du Musée national du pays de Galles et du Collège universitaire du Pays de Galles, à Aberystwyth (aujourd'hui Université d'Aberystwyth). Il est président de la maison d'édition galloise Hughes a'i fab, de 1955 à 1959. Il est nommé FRSA en 1968 et Freeman honoraire du Royal Borough de Caernarfon en 1972 [4]

En 1942, il épouse Marian Ann Evans, fille de David et Elizabeth Evans de Robertstown, Aberdare. Ils ont deux enfants: une fille, Ann, et un fils, Dafydd [1]. Marion Goronwy-Roberts écrit une biographie de Marion Phillips, la militante pionnière du travail pour les droits des femmes[5], et un certain nombre de livres en gallois, dont la conférence du centenaire en 1981 à la Welsh National Eisteddfod sur le poète, érudit et politicien, WJ Gruffydd [6].

Goronwy Roberts est un fervent partisan de la décentralisation et de la culture galloise, mais aussi un féroce critique de ce qu'il considère comme l'excès nationaliste de Plaid Cymru. Ses propres racines sont dans la tradition travailliste des communautés de travail des carrières de sa circonscription. Son gallois est courant et attirant ("swynol, dawel, gerddorol") [7]

RéférencesModifier

  1. a b c et d Jones, « Goronwy Owen Roberts, Baron Goronwy-Roberts », Dictionary of Welsh Biography, National Library of Wales (consulté le )
  2. Chapman, « Harri Gwynn (1913 - 1985), writer and broadcaster », Dictionary of Welsh Biography, National Library of Wales (consulté le )
  3. Jones 1992, p. 214.
  4. Jones, « Goronwy Owen Roberts, Baron Goronwy-Roberts », Dictionary of Welsh Biography, National Library of Wales (consulté le )
  5. Marian Goronwy-Roberts, A Woman of Vision - A Life of Marion Phillips, MP, Wrexham, Bridge Books, (ISBN 1872424848)
  6. Marian Goronwy-Roberts, W J Gruffydd - Darlith ganmlwyddiant, Cyhoeddiadau Barddas (National Eisteddfod of Wales 1981),
  7. Jones, « ROBERTS, GORONWY OWEN (1913-1981), gwleidydd Llafur », Y Bywgraffiadur Cymreig, National Library of Wales (consulté le )

SourcesModifier

Liens externesModifier