Ouvrir le menu principal

Gorille de l'Est

espèce de gorilles

Gorilla beringei

Le Gorille de l'Est (Gorilla beringei) est une des deux espèces de gorilles (genre Gorilla).

DénominationsModifier

Son nom vernaculaire de Gorille de l'Est[1] lui a été donné en référence à son aire de répartition, située dans la partie Est de l'Afrique centrale, par opposition au Gorille de l'Ouest.

Son nom scientifique, Gorilla beringei, lui a été donné par le naturaliste allemand Paul Matschie, en hommage au capitaine Friedrich Robert von Beringe (en), dont les observations lui ont servi à réaliser une première description de l'espèce en 1903[2].

CaractéristiquesModifier

La femelle mesure environ 1,50 m pour 70 à 114 kg et le mâle 1,85 m pour environ 160 kg[3].

Écologie et comportementModifier

AlimentationModifier

ReproductionModifier

 
Gorille femelle et petit.
 
Gorille femelle et petit.

La femelle atteint sa maturité sexuelle vers 10 ans et le mâle vers 15 ans. Le cycle œstral de la femelle dure 28 jours, il n'y a pas de flux menstruel visible. C'est la femelle qui initie l'accouplement, le mâle s'approche lentement et hésitant. La gestation dure huit mois et demi, la femelle donne naissance à un seul petit. La durée de vie dans la nature est de 40 à 50 ans[3].

Habitat et répartitionModifier

L'espèce est principalement présente dans l'est de la République démocratique du Congo, avec quelques petites populations dans le sud-ouest de l'Ouganda et dans le nord du Rwanda.

ClassificationModifier

Menaces et conservationModifier

L'espèce a été reclassée en danger critique d'extinction par l'UICN en 2016[4].

La population des montagnes des Virunga de la sous-espèce G. b. beringei souffre de l'instabilité de la région, des guerres, de la chasse et de l'abattage d'arbres illégales.

La population de Bwindi de la sous-espèce G. b. beringei est menacée par l'utilisation illégale des ressources de la forêt (braconnage, abattage d'arbre pour leur bois rare...), de l'invasion de plantes exotiques et de la transmission de maladies par l'espèce humaine.

La sous-espèce G. b. graueri est menacée par la conversion de la forêt en terres agricoles, de la capture illégale de gorilles juvéniles[4]...

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. (ISBN 0444518770), 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. (en) Serge Frechkop, Exploration du Parc National Albert. Mission S. Frechkop (1937-1938), fascicule 1. Mammifères, Bruxelles, Institut des Parcs nationaux du Congo belge, (lire en ligne), p. 17
  3. a et b (en) Référence Animal Diversity Web : Gorilla beringei
  4. a b c et d (en) Référence UICN : espèce Gorilla beringei Matschie, 1903