Gordon Forbes

joueur de tennis sud-africain

Gordon Forbes
Carrière professionnelle
1954 – 1963
Nationalité Flag of South Africa (1928–1994).svg Afrique du Sud
Naissance
Burgersdorp, Cap-Oriental
Décès (à 86 ans)
Plettenberg Bay
Prise de raquette Droitier
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - 1/16 1/8 1/4
Double F(1) 1/2
Mixte V(1)

Gordon Lovell Forbes , né le à Burgersdorp (Cap-Oriental) et mort le à Plettenberg Bay[1], est un joueur de tennis et écrivain sud-africain.

BiographieModifier

Membre de l'équipe d'Afrique du Sud de Coupe Davis entre 1955 et 1963, son principal fait d'arme est d'avoir atteint la finale des Internationaux de France de tennis 1963 avec son partenaire de prédilection Abe Segal contre la paire Roy Emerson - Manuel Santana.

Faisant partie des principaux joueurs sud-africains de l'après-guerre, il a conquit un total de 10 titres nationaux. Il remporta également les championnats internationaux d'Afrique du Sud en 1959 et 1961 en l'absence de concurrence étrangère (finaliste en 1962 et 1963). Il réalise ses principaux résultats en 1956 année au cours de laquelle il bat Jaroslav Drobný aux Championnats du Surrey et le récent champion de France Lew Hoad à Bristol. Il atteint aussi les huitièmes de finale à Wimbledon. En 1957, il remporte en Afrique du Sud les tournois des provinces occidentales et orientales, ainsi que la Wimbledon Plate. De retour sur le circuit en 1962, il dispute une tournée aux États-Unis et signe une victoire sur Rod Laver en Alabama, année où ce dernier réalise le Grand Chelem. Il est également quart de finaliste des championnats nationaux contre Rafael Osuna. En 1963, il bat Santana à deux reprises à Johannesbourg[2].

Il a écrit trois ouvrages relatant sa carrière de joueur de tennis durant les années 1950 et 1960. Son œuvre la plus connue est A Handful of Summers, publiée en 1978 dans laquelle il dépeint les particularités du tennis et de ses acteurs du temps de l'amateurisme. Il a été considéré à l'époque comme l'un des meilleurs ouvrages jamais écrit sur le tennis.

Sa sœur Jean a été joueuse de tennis internationale, partenaire occasionnelle en double mixte et ex-épouse de Cliff Drysdale. Son fils Gavin occupe un poste de vice-président chez IMG et représente les tournois ATP au Conseil d'administration depuis 2009[3].

PublicationsModifier

  • A Handful of Summers, Heinemann, 1978 (préface de Peter Ustinov)[4]
  • Too Soon to Panic, The Lyons Press, 1995 (préface de Bud Collins)
  • I’ll Take the Sunny Side, Bookstorm, 2017[5]

Palmarès (partiel)Modifier

Finale en double messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 13-05-1963   Internationaux de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Roy Emerson
  Manuel Santana
  Abe Segal 6-2, 6-4, 6-4 Parcours

Titre en double mixteModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 23-05-1955   Internationaux de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Darlene Hard   Jenny Staley
  Luis Ayala
5-7, 6-1, 6-2 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1954 1er tour (1/64)   Robert Bédard
1955 3e tour (1/16)   H. Richardson 2e tour (1/32)   Herbert Flam
1956 3e tour (1/16)   N. Pietrangeli 1/8 de finale   Vic Seixas
1957 3e tour (1/16)   Herbert Flam 1er tour (1/64)   Roger Becker
1958
1959 3e tour (1/16)   Torben Ulrich 2e tour (1/32)   Butch Buchholz
1960
1961
1962 2e tour (1/32)   Thomaz Koch 3e tour (1/16)   Rafael Osuna 1/4 de finale   Rafael Osuna
1963 2e tour (1/32)   Billy Knight 2e tour (1/32)   Billy Knight
1964
1965
1966
1967
1968 1er tour (1/64)   Mark Cox
1969 1er tour (1/64)   Onny Parun

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double (partiel)Modifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1963 Finale
  Abe Segal
  R. Emerson
  M. Santana
1/2 finale
  Abe Segal
  R. Osuna
  A. Palafox

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Notes et référencesModifier

  1. « Remembering Gordon Forbes, 1934-2020: World-Class Player & Author », sur Tennis.com (consulté le 10 décembre 2020)
  2. Gordon Lovell Forbes, sur Tennis Archives
  3. « Board Of Directors », sur atptour.com
  4. Brent Shearer, « New York Tennis Magazine’s Literary Corner: A Handful of Summers by Gordon Forbes », sur New York Tennis Magazine,
  5. Brian Joss, « Book Review: I’ll Take the Sunny Side », sur The Gremlin,

Liens externesModifier