Gooimeer

réserve naturelle néerlandaise

Gooimeer
Image illustrative de l’article Gooimeer
Gooimeer vu de la rive
Administration
Pays Pays-Bas
Subdivision AlmereVoir et modifier les données sur Wikidata
Fait partie de Zone IJsselmeer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 52° 19′ N, 5° 13′ E
Type lac de bordure
Origine artificielle
Superficie 26,7 km2
Altitude −0,3 m
Hydrographie
Alimentation IJsselVoir et modifier les données sur Wikidata
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Gooimeer
Géolocalisation sur la carte : Flevoland
(Voir situation sur carte : Flevoland)
Gooimeer

Le Gooimeer (en français : Lac du Gooi, du nom de la région naturelle) est un lac de bordure néerlandais créé lors de la création des polders du Flevoland. Le lac s'étend sur 2 670 hectares.

GéographieModifier

Le lac se situe entre les provinces de Flevoland au nord et de la Hollande-Septentrionale au sud. Au nord, il est bordé par la commune d'Almere et au sud par celles de Naarden et Huizen. À l'extrémité est, le Stichtse Brug (pont du Sticht/A27) sépare le Gooimeer de l'Eemmeer. À l'extrémité ouest, le Hollandse Brug (Pont de la Hollande/A6) sépare le Gooimeer de l'IJmeer. Le lac contient deux îles articifielles : Huizerhoef, près du Stichtse Brug, qui permet un mouillage aux plaisanciers, et De Schelp, zone naturelle en face du Naarderbos (bois de Naarden).

LoisirsModifier

Les plaisanciers ont à leur disposition les ports de plaisance d'Almere Haven, de Naarden et de Huizen. En plus, plusieurs plages ont été aménagées sur les deux rives.

ÉcologieModifier

Des deux côtés du Hollandse Brug se trouvent deux zones naturelles : le Naardermeer au sud et le Kromslootpark (une zone marécageuse) au nord. Les côtes flévolandaises sont fréquentées par des oiseaux migrateurs, et on y voit de nombreux cormorans des Markermeer et Naardermeer voisins. L'eau peu profonde du Gooimeer contient beaucoup d'algues. Surtout lors des étés chauds, il faut faire attention à la présence de cyanobacteria venimeux.

SourceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :