Glaphyroptera insignis

espèce éteinte et fossile de coléoptères de la famille des Buprestidae

Glaphyroptera

Glaphyroptera insignis, unique représentant du genre fossile Glaphyroptera, est une espèce fossile d'insectes coléoptères de la famille des Buprestidae.

Classification modifier

Le genre Glaphyroptera et l'espèce Glaphyroptera insignis sont décrits en 1852 par le paléontologue suisse Oswald Heer (1809-1883)[1],[2].

Fossiles modifier

Selon Paleobiology Database en 2023, deux collections de fossiles sont référencées[2] :

Ceci atteste la présence de l'espèce Glaphyroptera insignis et du genre Glaphyroptera depuis l'Hettangien du Jurassique inférieur au Lutétien de l'Éocène, soit de 201,3 à 41,3 Ma avant notre ère[2].

Citations modifier

Ce genre est cité en :

Étymologie modifier

L'épithète spécifique insignis signifie en latin « remarquable ».

Historique modifier

Le genre Glaphyroptera n'a pas toujours été monotypique :

  • l'espèce †Glaphyroptera brevicollis Heer, 1864 est renommée en †Proctobuprestis brevicollis (Heer, 1864) en 1906 par Anton Handlirsch[8] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera crassiuscula Förster, 1891 est renommée †Leia crassiuscula (Förster, 1891) en 1909 par Oskar Augustus Johannsen[9] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera depressa Heer, 1852 est renommée en †Glaphyropterites depressus (Heer, 1852) en 1906 par Anton Handlirsch[10] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera gehreti Heer, 1852 est renommée en †Glaphyropterodes gehreti (Heer, 1852) en 1906 par Anton Handlirsch[11] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera gracillima Förster, 1891 est renommée en †Leia gracillima (Förster, 1891) en 1909 par Oskar Augustus Johannsen[12] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera longipes Förster, 1891 est renommée en †Leia longipes (Förster, 1891) en 1937 par le paléontologue français Nicolas Théobald (1903-1981)[13] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera lotharingiaca Fliche, 1901 est renommée en †Flichea lotharingiaca (Fliche, 1901) en 1906 par Anton Handlirsch[14] ;
  • l'espèce †Glaphyroptera spectabilis Heer, 1864[15] est déclarée nomen dubium par Anton Handlirsch en 1906 [16] du genre Coleopteron Handlirech, 1906[17].

Par ailleurs, le genre Glaphyroptera Winnertz, 1863 est déclaré « synonyme subjectif » du genre Leia en 1909 par l'entomologiste américain Oskar Augustus Johannsen (en)[18] et en 1994 par Neal Luit Evenhuis[19],[20].

Description modifier

Bibliographie modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  1. [2011] (en) P. Bouchard, Y. Bousquet, A. E. Davies, M. A. Alonso-Zarazaga et J. F. Lawrence, C. H. C. Lyal, A. F. Newton, C. A. M. Reid, and M. Schmitt, S. A., and A. B. T. Smith, « Family-group names in Coleoptera (Insecta) », ZooKeys, vol. 88,‎ , p. 1-972 (lire en ligne).  
  2. [2008] (en) Charles Lawrence Bellamy, A World Catalogue and Bibliography of the Jewel Beetles (Coleoptera: Buprestoidea) : Introduction; Fossil Taxa; Schizopodidae; Buprestidae: Julodinae - Chrysochroinae: Poecilonotini, vol. 1, , 1-625 p.  
  3. [1994] (en) Neal Luit Evenhuis, Catalogue of the Fossil Flies of the World (Insecta: Diptera), , 1-600 p.  
  4. [1935] (de) Alexander Pongrácz, « Die eozäne Insektenfauna des Geiseltales », Nova Acta Leopoldina, vol. 2,‎ , p. 485-572.  
  5. [1909] (en) Oskar Augustus Johannsen, « Diptera. Fam. Mycetophilidae », Genera Insectorum, vol. 93,‎ , p. 1-141.  
  6. [1906] (de) Anton Handlirsch, Die Fossilen Insekten und die Phylogenie der Rezenten Formen, parts I-IV, coll. « Ein Handbuch fur Palaontologen und Zoologen », , 1-640 p.  
  7. [1891] (de) Bruno Förster, « Die Insekten der "Plattigen Steinmergels" von Brunstatt », Abhandlungen zur Geologischen Specialkarte von Elsass-Lothringen, vol. 3, no 1,‎ , p. 335-593.  
  8. [1864] (de) Oswald Heer, Die Urwelt der Schweiz, , 1-622 p.  

Publication originale modifier

  • [1852] (de) Oswald Heer, « Die Lias-Insel des Aargau's », Zwei Geologische Vorträge Gehalten im März, vol. 1852, no 1,‎ , p. 1-15.  

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références modifier

Notes modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Glaphyroptera » (voir la liste des auteurs).

Références modifier

  1. a et b Oswald Heer 1852, p. 13.
  2. a b c et d (en) Référence Paleobiology Database : †Glaphyroptera Heer 1852 (jewel beetle) (consulté le ).
  3. A. Pongrácz 1935, p. 485-572.
  4. Bruno Förster 1891, p. 460.
  5. Anton Handlirsh 1906, p. 452.
  6. Charles Lawrence Bellamy 2008, p. 39.
  7. P. Bouchard et al. 2011.
  8. (en) Référence Paleobiology Database : Proctobuprestis brevicollis Heer 1864 (consulté le ).
  9. (en) Référence Paleobiology Database : Leia crassiuscula Förster 1891 (consulté le ).
  10. (en) Référence Paleobiology Database : Glaphyropterites depressus Heer 1852 (consulté le ).
  11. (en) Référence Paleobiology Database : Glaphyropterodes gehreti Heer 1852 (consulté le ).
  12. (en) Référence Paleobiology Database : Leia gracillima Förster 1891 (fungus gnat) (consulté le ).
  13. (en) Référence Paleobiology Database : Leia longipes Förster 1891 (fungus gnat) (consulté le ).
  14. (en) Référence Paleobiology Database : Flichea lotharingiaca Fliche 1901 (consulté le ).
  15. Oswald Heer 1864, p. 88.
  16. Anton Handlirsch 1906.
  17. (en) Référence Paleobiology Database : †Coleopteron Handlirsch 1906 (beetle) (consulté le ).
  18. Oskar Augustus Johannsen 1909.
  19. Neal Luit Evenhuis 1994.
  20. (en) Référence Paleobiology Database : Leia Meigen 1818 (fungus gnat) (consulté le ).