Glacier Tasman

Glacier Tasman
Vue de la partie supérieure du glacier.
Vue de la partie supérieure du glacier.

Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Région Canterbury
District Mackenzie
Massif Alpes du Sud
Vallée Bassin de Mackenzie
Cours d'eau Tasman
Type Glacier de vallée
Longueur maximale 27 km (2009)
Superficie 101 km2 (2009)
Altitude du front glaciaire 750 m (2009)
Vitesse d'écoulement 50 m/an (2009)
Coordonnées 43° 37′ S, 170° 12′ E

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Zélande)
Glacier Tasman

Le glacier Tasman est le plus grand glacier de Nouvelle-Zélande avec 27 kilomètres de longueur[1] et couvrant une superficie de plus de 100 kilomètres carrés[2].

ReculModifier

À partir de 1890, le glacier commence à enregistrer un fort recul en volume de glace[3]. Entre le XIXe siècle et 2016, le glacier aurait perdu trois quarts de sa masse glaciaire[4]. Des années 1970 à 2019, le glacier a perdu 7 kilomètres de longueur[1].

Le 23 février 2011, un séisme provoque la chute d'un bloc de glace de 30 millions de tonnes du glacier. Le bloc mesurait 1,2 km de longueur, 600 mètres de hauteur, et 75 mètres de largeur. Il est tombé directement dans le lac Tasman où il s'est brisé en fragments, dont un de 250 mètres de longueur[5].

En janvier 2020, l'épaisse fumée jaune émanant d'incendies massifs en Australie provoque le jaunissement de la glace et de la neige du glacier[6].

Lac TasmanModifier

La fonte des glaces a provoqué en 1974 l'apparition d'un lac à l'extrémité du glacier, le lac Tasman[3]. Depuis, il grandit rapidement[7].

En février 2013, des blocs de glace se détachent du glacier, l'un d'eux formant un iceberg de 650 mètres de long dans le lac[8].

En février 2019, une chute de glace équivalent à un quart du volume d'eau du lac tombe dans ses eaux. Il avait été estimé que la précédente chute de glace avait allongé le lac de 1,5 km[4].

TourismeModifier

Le ski est pratiqué sur le glacier[2].

 
Touristes en excursion sur le lac Tasman.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Matthew Littlewood, « Tasman Glacier retreat accelerating, according to scientists and observers », sur Stuff, (consulté le )
  2. a et b (en) Liz Carlson, « The natural, awesome wonder of Tasman Glacier from up on the ice », sur Stuff, (consulté le )
  3. a et b Bruno Cedat, « Glaciers néo-zélandais : Tasman, Fox et Fiordland », sur Futura (consulté le )
  4. a et b (en) « Massive icebergs break off NZ's largest glacier », sur NZ Herald (consulté le )
  5. (en) « Ice chunk breaks off Tasman Glacier », sur Stuff, (consulté le )
  6. (en) Matthew Cappucci, « Ash-covered glaciers and toxic amber skies: Australia bush fire smoke spills over New Zealand », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Sahiban Kanwal, « Pilots record Tasman Glacier lake changes », sur Stuff, (consulté le )
  8. (en) « 'Largest ever' iceberg calves into lake », sur Stuff, (consulté le )