Glaciation elstérienne

Glaciation elstérienne
Équivalent alpin Mindel
Équivalent nordique Elstérien
Équivalent russe Biélorusse
Étage stratigraphique Pléistocène moyen
DébutFin
400 000 ans320 000 ans

Paléogéographie et climat

Description de cette image, également commentée ci-après
Extension maximale de la calotte glaciaire en Europe.

La glaciation elstérienne ou Elstérien (Elster-Eiszeit) est la plus ancienne et la plus étendue des trois glaciations de grande ampleur du Pléistocène en Europe du Nord. Elle est temporellement corrélée à la glaciation de Mindel dans les Alpes et à la glaciation biélorusse en Russie. On estime qu'elle s'est déroulée entre 400 000 et 320 000 ans avant notre ère[1]. Elle succède à l'interglaciaire cromérien et précède l'interglaciaire holsteinien aux températures plus tempérées.

Comparaison des limites de l'extension glaciaire de l'elstérien (en bleu), au Saalien (en jaune) et au Vistulien (en rouge).

Cette période glaciaire est nommée d'après la rivière Elster blanche, un affluent de la Saale.

Tableau de séquence stratigraphique du Pléistocène proposé par van der Vlerk et F. Forschlütz en 1950[2],[3],[4],[5]
Subdivisions lithostratigraphiques Équivalent alpin Équivalent nordique Climat Chronologie isotopique Biozone des mammifères[6],[7]
Tubantien Würmien Vistulien Froid SIO 4-2 ou SIO 5d-2 MNQ 26
Éémien Interglaciaire Riss-Würm Éémien Chaud SIO 5e MNQ 25
Drenthien Saalien Glaciation de Riss Froid SIO 10-6 ou SIO 8-6 MNQ 22-24
Needien Interglaciaire Mindel-Riss Holsteinien Chaud SIO 11 MNQ 22
Taxandrien Glaciation de Mindel Elstérien (ou « Günz II ») Froid SIO 10 ou SIO 12 MNQ 22
Cromérien Interglaciaire de Günz I et II Cromérien Chaud SIO 22-13 MNQ 21
Ménapien[Note 1] Glaciation de Günz Ménapien et Bavélien Froid SIO 20-16 ou SIO 31-23 MNQ 20
Waalien Interglaciaire Donau-Günz Waalien Chaud MNQ 19
- Glaciation de Donau Éburonien Froid SIO 28-26
Tiglien Interglaciaire Biber-Donau Tiglien Chaud
Amstélien (nl) Glaciation de Biber Prétiglien Froid SIO 68-66 ou SIO 50-40 MNQ 18

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La biostratigraphie de la subdivision du Ménapien, comme celles de toutes les couches stratigraphiques appartenant au Pléistocène inférieur identifiées et répertoriées aux Pays-Bas — Cromérien, Bavélien, Waalien, Eburonien, Tiglien, Prétéglien et Reuvérien —, ont été, dans un premier temps, établies par I. M. Van der Vlerk et F. Florschütz, en 1950 et 1953, puis via les analyses paléopalynologiques de Waldo Zagwijn[8] dans les années 1950 jusqu'à la fin des années 1990[9].

RéférencesModifier

  1. Litt et al. (2007: pp.27ff)
  2. (en) Jürgen Ehlers, Philip Hughes et Philip L. Gibbard, « The Course of Ice Age », dans Jürgen Ehlers, Philip Hughes et Philip L. Gibbard, The Ice Age, John Wiley & Sons, , 560 p. (lire en ligne).
  3. (en) W.E. Westerhoff, A. Menkovic et F.D. de Lang, « 2 - A revised lithostratigraphy of Upper Pliocene and Lower Pleistocene fluvial deposits from Rhine, Meuse and Belgian rivers in the Netherlands », dans W.E. Westerhoff, A. Menkovic, F.D. de Lang et al., The Upper Tertiary and Quaternary lithostratigraphy of the Netherlands., (lire en ligne [PDF]), page 23.
  4. (nl) P. Schuyf, « Tertiaire en Oud-Pleistocene fossielen uit de Westerschelde », Nederlandse Geologische Vereniging, Grondboor & Hamer, vol. 2, no 15,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  5. van der Vlerk et Florschütz 1950.
  6. Faure M et Guérin C., « La grande faune d'Europe occidentale au Pléistocène moyen et supérieur et ses potentialités d'information en préhistoire », Mémoires de la Société géologique de France, no 160,‎ , p. 77-83.
  7. MNQ (Mammifères du Néogène et Quaternaire) - Patrick Auguste, « Biochronologie et grands mammifères au Pléistocène moyen et supérieur en Europe occidentale », Quaternaire, vol. 20, no 4,‎ (lire en ligne).
  8. (en) « Waldo Zagwijn », sur le site de l'Académie royale des arts et des sciences néerlandaise (consulté le ).
  9. (en) Marc Drees, « An evaluation of the Early Pleistocene chronology of The Netherlands », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 1, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le ).