Ouvrir le menu principal

Giuseppe Minardi

coureur cycliste italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minardi (homonymie).
Giuseppe Minardi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
FaenzaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes professionnelles
1949-1955Legnano
1956-1958Leo-Chlorodont
Principales victoires
1 classique
Tour de Lombardie (1952)
6 étapes sur les grands tours
Tour d'Italie (1951, 1952, 1953, 1954, 1955 et 1956)

Giuseppe Minardi né le à Solarolo, dans la province de Ravenne en Émilie-Romagne et mort le à Faenza[1], est un coureur cycliste italien des années 1950.

BiographieModifier

Professionnel de 1949 à 1958, Giuseppe Minardi a notamment remporté le Tour de Lombardie et six étapes du Tour d'Italie.

Minardi, surnommé "Pipaza", remporte en 1949 chez les amateurs le Milan-Rapallo, le Trofeo Matteotti (ouvert cette année aux amateurs) et le Tour de Romagne de la catégorie. Il fait ensuite le grand saut parmi les professionnels à l'occasion du Tour de Lombardie 1950 et obtient sa première victoire en tant que professionnel en 1951 au Tour d'Italie. En 1952, il remporte le Tour de Lombardie et perd pour seulement un demi-point le titre de champion d'Italie, se classant deuxième derrière Gino Bartali.

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

  • 1953 : abandon (5e étape)

Tour d'ItalieModifier

7 participations

  • 1950 : 55e
  • 1951 : abandon, vainqueur de la 10e étape
  • 1952 : 18e, vainqueur de la 15e étape
  • 1953 : abandon, vainqueur de la 6e étape
  • 1954 : abandon, vainqueur de la 21e étape
  • 1955 : 24e, vainqueur de la 14e étape
  • 1956 : abandon, vainqueur des 3e (contre-la-montre par équipes) et 5e étapes

Notes et référencesModifier

  1. (it) Luca Del Favero, « Giuseppe Minardi morto, 'Pipaza' era la maglia rosa più vecchia », sur il Resto del Carlino, (consulté le 23 janvier 2019)

Liens externesModifier