Giuseppe Bonito

peintre italien
Giuseppe Bonito
Bonito - Self-portrait.jpg
Autoportrait, 1785-1789, peinture à l'huile sur toile, 82 × 63,5 cm, Musée des Offices[1].
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Maître
Élève
Lieu de travail
Mouvement
Mécènes
Œuvres principales
Immaculée Conception de la chapelle du palais royal de Caserte

Giuseppe Bonito (né à Castellammare di Stabia le , mort à Naples le ) est un peintre italien du XVIIIe siècle de la période rococo

BiographieModifier

Giuseppe Bonito se forme vers 1730 dans l'atelier de Francesco Solimena dont il retient les tendances classicisantes, comme on le voit dans ses premières œuvres à San Domenico de Barletta (Prédication de saint Vincent Ferrier - 1737), et à Santa Maria delle Grazie, à Naples, en 1738. Il y a comme compagnons d'atelier Corrado Giaquinto et De Mura[2].

À partir de 1730 il reçoit d'importantes commandes de sujets religieux et traita des thèmes populaires[3], avec des détails de scènes urbaines sur le folklore et la Commedia dell'Arte.

Entre 1736 et 1742, il travaille pour la famille des Bourbons au palais royal de Portici et devient une personnalité en vue des milieux artistiques napolitains. Il devient peintre de la cour du roi de Naples à partir de 1751, ainsi que directeur de l'Académie de dessin à partir de 1755, et conseiller de la Manufacture royale de tapisseries à partir de 1757[3].

ŒuvreModifier

Beaucoup de peintures de Gaspare Traversi lui avaient été attribuées, car ils avaient été tous les deux formés dans l'atelier de Francesco Solimena.

NotesModifier

  1. Collection d'autoportraits du Musée des Offices, (it) Wolfram Prinz (et aut.), « La collezione di autoritratti : Catalogo generale », dans Gallerie degli Uffizi, Gli Uffizi, Florence, Centro Di, (1re éd. 1979), 1211 p. (ISBN 88-7038-021-1), p. 816.
  2. Stefano Causa, « Notices biographiques », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 647
  3. a b et c Ilaria Taddei, « Giuseppe Bonito », dans Antonio Paolucci, Miroir du Temps, Chefs-d’œuvre des musées de Florence, Silvana Editoriale et Musée des Beaux-Arts de Rouen, (OCLC 496465908), p. 198
  4. https://agorha.inha.fr/ark:/54721/3500224d-5a23-41b2-82f4-5f7a986d10e9
  5. Charles de Bourbon, Prado

SourceModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • De Carrache à Guardi. La peinture italienne des XVIIe et XVIIIe siècles dans les musées du Nord de la France, p. 48-49, Édition de l'Association des Conservateurs de la Région Nord-Pas-de-Calais, Lille, 1985 (ISBN 2-902-092-05-9)

Liens externesModifier