Ouvrir le menu principal
Gipo Farassino
Gipo Farassin1.jpg
Fonctions
Député européen
Italie
-
Député européen
Italie
-
Député de la République italienne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Giuseppe FarassinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Instrument
Label

Giuseppe « Gipo  » Farassino (né à Turin le et mort dans la même ville le ) est un chanteur et homme politique italien[1].

BiographieModifier

En tant qu'auteur-compositeur, Farassino a produit plus de 30 albums et 50 singles. La plupart de ses chansons sont en langue piémontaise et s'inspirent de la chanson française et des chansonniers. Il devient l'ami de Fabrizio De André et s'engage au Parti communiste italien (PCI).

Il quitte le PCI pour se rapprocher du nationalisme piémontais,rejoignant l'Union Piémontaise, fondée et dirigée par Roberto Gremmo , un autre ancien communiste, puis en 1987 fonde et dirige l' Union piémontaise s'impliquant dans la formation d'une fédération des partis régionalistes du nord de l'Italie, « Lega Nord  », transformé en « Lega Nord Piemonte  » devenant son secrétaire national jusqu'en 1996. En 1992 aux élections générales, il est élu à la Chambre des députés et est élu au Parlement européen en 1994. Non réelu en 1999 il quitte brievement la politique jusqu'en 2004, quand il devient ministre régional pour le Piémont de 2004 à 2005. Il est également actif comme acteur. [2].

Discographie partielleModifier

BibliographieModifier

  • (it)Carlo Casalegno, Gipo come Torino. Canzoni, ballate e altre cose di Gipo Farassino, Grafiche Alpha Editrice, 1976
  • (it) Autori Vari (a cura di Gino Castaldo), Dizionario della canzone italiana, ed. Curcio, 1990; alla voce Farassino, Gipo
  • (it) Gipo Farassino, A son peui mach canson (tutti i testi in piemontese, con traduzione in italiano a cura di Bianca Dorato), ed. Ca de Studi Piemontèis, 2000
  • (it) Maurizio Ternavasio, Gipo Farassino. Vita, storie, canzoni, ed. Araba Fenice, 2015

Notes et référencesModifier

  1. (it) « E' morto Gipo Farassino: cantò il Piemonte », sur Nuova Società, (consulté le 18 février 2019).
  2. (it) « Torino », sur LaStampa.it, (consulté le 18 février 2019).

Liens externesModifier