Ouvrir le menu principal

Giovanni Maria Falconetto

architecte italien
Giovanni Maria Falconetto
Giovanni Maria Falconetto.jpg
Naissance
Décès
Activités
Maître
Élève
Mouvement
Fresques de la cathédrale de Vérone

Giovanni Maria Falconetto ou Gian Maria Falconetto (Vérone, c. 1468 – Padoue, 1535) est un architecte italien de la Renaissance à Padoue, et un peintre de l'école véronaise à Padoue et à Vérone.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de Giacomo Falconetto, il a un frère Giovanni Falconetto, et un grand-oncle Stefano da Verona, établis parmi les peintres de Vérone, où il débute puis il part étudier à Rome auprès de Melozzo de Forlì.

De retour à Vérone il demeure dans son rione[1] car l'empereur Maximilien y tient son quartier général, entre 1509 et 1517, pendant l'épisode des guerres italiennes de la ligue de Cambrai, et pas seulement pour le remplacement des armoiries de Venise effacés sur ordre de l'empereur. Avec le retour d'un gouverneur vénitien, Falconetto et sa famille sont proscrits et semblent s'être retirés à Trente.

En 1515-1520, il travailla à Mantoue, les fresques, qui décorent le Salon du Zodiaque dans le Palazzo d'Arco et qui lui sont attribuées, datant de cette période. Elle lui ont été inspirées par le cycle des Mois peint par Pinturicchio vers 1490 pour le palais romain du cardinal Domenico Della Rovere. Vasari nota qu'il avait réalisé "beaucoup de choses" à Mantoue pour Louis Gonzague, représentant d'une branche collatérale de la famille régnante[2].

Michele Sanmicheli a été de ses élèves.

ŒuvresModifier

  • Fresques de la Sala dello Zodiaco[3], Palazzo d'Arco à Mantoue.
  • La Loggia Cornaro, commandité par Alvise Cornaro.
  • La Villa dei Vescovi (villa des évêques) à Luvigliano frazione de Torreglia (à partir de 1534)
  • La porte san Giovanni (1528), Padoue,
  • La porte Savonarole (1530), Padoue,
  • Réfection de la Torre dell'Orologio en pierre d'Istrie[4], Padoue
  • La transformation de la Reggia Carrarese en palazzo Monte di Pietà, Padoue
  • Reconstruction de la porte San Giorgio à Vérone
  • Fresques à la chapelle Calcasoli consacrée à saint Antoine de Vienne (signées et datées 1503)
  • Décorations de la cathédrale Santa Maria Matricola, Vérone

Notes et référencesModifier

  1. secteur administratif, dans plusieurs villes italiennes
  2. Barbara Furlotti et Guido Rebecchini, L'art à Mantoue, Paris, Hazan, , 270 p. (ISBN 978-2-7541-0016-8), page 118
  3. Giovanni Fiocco lui attribue ces peintures en 1931
  4. Pierre résistante à l'usure de l'eau de mer (utilisée en blocage dans la lagune de Venise)

BibliographieModifier

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Lien interneModifier


Liens externesModifier