Giovanni David (ténor)

chanteur d'opéra italien
Giovanni David
Giovanni David.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Italienne ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Giacomo David (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture

Giovanni David ou Davide (Naples, - Saint-Pétersbourg, 1864) est un ténor italien particulièrement connu pour ses rôles dans les opéras de Rossini.

Giovanni David en Agobar dans Gli arabi nelle Gallie de Giovanni Pacini.

BiographieModifier

Giovanni David (appelé aussi Giovanni Davide) était le fils du ténor Giacomo David (1750-1830) auprès de qui il a étudié et avec lequel il aura partagé la scène lors de ses débuts, à l'opéra à Sienne (1808) dans Adélaïde de Guesclino de Johann Simon Mayr. Sa carrière démarre réellement en 1811 et, à partir de là, il chante dans toute la péninsule italienne.

Il est renommé pour les principaux rôles écrits pour lui par Gioachino Rossini, le plus souvent interprétés au teatro San Carlo à Naples:

Il a également créé le rôle de Fernando dans la version révisée de Bianca e Fernando (1828) de Bellini et celui de Leicester dans Il castello di Kenilworth (1829) de Donizetti.

Giovanni David a été réputé grâce à la performance de sa voix de près de 3 octaves (de B3 à Bb5) et pour sa capacité à chanter les colorature et les traits d'agilité. Sa puissance vocale était jugée limitée par rapport à son contemporain, Andrea Nozzari.

Il a pris sa retraite de la scène en 1839, a ouvert une école de chant à Naples et par la suite devient directeur de la scène du théâtre italien de Saint-Pétersbourg à partir de 1844.

BibliographieModifier

  • Richard Osborne, Rossini, 1986, Londres (ISBN 0-460-03179-1).
  • John Warrack et Ewan West, The Oxford Dictionary of Opera, 1992, Oxford University Press, Oxford (ISBN 0-19-869164-5).
  • Giorgion Appolonia (1992), Le voci di Rossini, Eda, Turin.

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Piotr Kaminski, Mille et un opéras, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1819 p. (ISBN 978-2-213-60017-8), p. 1356

Liens externesModifier