Jean Baptiste Piamarta

prêtre éducateur italien
(Redirigé depuis Giovanni Battista Piamarta)

Jean Baptiste Piamarta
Image illustrative de l’article Jean Baptiste Piamarta
saint
Naissance
Brescia (Italie)
Décès  
Remedello (Italie)
Nationalité Flag of Kingdom of Lombardy-Venetia.svg Royaume lombardo-vénitien
Vénéré à église de l'Institut Artigianelli, Brescia
Béatification
par Jean-Paul II
Canonisation
par Benoît XVI
Vénéré par Église catholique romaine
Fête 26 avril

Jean Baptiste Piamarta (Brescia, Remedello, ) est un prêtre éducateur italien, fondateur de la Congrégation de la Sainte Famille de Nazareth et des humbles servantes du Seigneur, reconnu saint par l'Église catholique. Il est fêté le 26 avril.

BiographieModifier

Il naît à Brescia le d'une famille pauvre. À l'époque, Brescia faisait partie du royaume lombardo-vénitien. Orphelin de mère à 9 ans, il est éduqué par son grand-père, et c'est grâce au curé de Vallio Terme (Brescia) qu'il peut entrer au séminaire diocésain.

Ordonné prêtre le , il commence son ministère à Carzago Riviera, Bedizzole; il est ensuite nommé dans l'oratoire Saint-Alexandre en ville, avant de devenir curé de Pavone del Mella.

Il s'occupe de la jeunesse, utilisée par les usines de l'industrie naissante à Brescia.

Il quitte la paroisse de Pavone del Mella et revient à Brescia pour se dédier à l'œuvre qu'il avait autrefois imaginée : contribuer à la préparation professionnelle et chrétienne des jeunes qui affluent vers la ville dans cette période d'industrialisation. C'est ainsi que naît l’Institut Artigianelli le avec l'aide de Mgr Pietro Capretti, qu'il avait connu pendant son ministère à l’oratoire Saint-Alexandre.

L'œuvre prend de l'ampleur, et il l'étend aussi à la préparation des jeunes agriculteurs, fondant avec le père Giovanni Bonsignori la Colonie Agricole de Remedello (Brescia)[1].

Autour de lui se crée un groupe de religieux, désireux de partager son idéal. En , il crée donc une famille religieuse composée de prêtres et de laïcs qui se dévouent à l'éducation des jeunes, cette famille devient la congrégation de la Sainte Famille de Nazareth ("Sacra Famiglia di Nazareth")[2].

Le père Piamarta meurt le à Remedello. En 1926 sa dépouille est transférée dans l'église de l'Institut Artigianelli qu'il avait fait construire.

Le culteModifier

Le procès de béatification est ouvert en 1963; en 1986 l'Église reconnaît l'héroïcité de ses vertus et il est béatifié le par Jean-Paul II, Il est enfin canonisé par Benoît XVI le . Sa mémoire liturgique se célèbre le pour ne pas faire concurrence à la fête de saint Marc[3],[4].

RéférencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier