Gino Watkins

Henry George Watkins dit Gino Watkins (Londres, -Groenland, ), est un pilote d'avion et explorateur britannique.

Gino Watkins
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
Groenland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Henry George WatkinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Henry George Watkins (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Jennie Helen Monsell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinctions
St Peter's church, Dumbleton, Henry George Watkins.jpg
Plaque commémorative

BiographieModifier

Diplômé de la Cambridge University Air Squadron (en) (1930), il est nommé à la tête d'une expédition au Groenland (la British Arctic Air Route Expedition (en)) avec mission d'établir une route aérienne entre l'Angleterre et le Canada par les îles Féroé, l'Islande, le Groenland, la mer de Baffin et la baie d'Hudson. Il doit aussi fonder une station de vol sur la côte est du Groenland.

L'expédition compte quatorze membres et part d'Angleterre sur le Quest, ancien navire d'Ernest Shackelton le avec à son bord un avion Puss Moth et des chiens. Watkins construit une base aérienne près d'Ammassalik sur les rives du fjord Sermilik et une station météo à l'altitude de 2 240 m à 225 km dans les terres. La côte est alors explorée, photographiée et cartographiée sur 450 km au nord d ela base dont le Kangerlussuaq Fjord (en). Les géomètres de l'expédition, eux, étudient 950 km de la rive sud, visitent les parages du mont Forel qu'ils essaient d'escalader et effectuent diverses randonnées dont une vers Ivittuut et une autre vers Holsteinborg.

Watkins et ses hommes hivernent dans l'inlandsis dans une tente recouverte de neige bâtie sur une charpente en bois dans laquelle on entre par un tunnel. L'hiver s'avère très rigoureux avec un froid avoisinant les - 45° qui entrave l'arrivée de la relève mensuelle. Il est finalement décidé qu'un seul homme occuperait la station de décembre à mai. Augustine Courtauld (en) est choisi. Quatre mois de provisions lui sont laissées et ses compagnons le quittent le . Il sera récupéré le .

Gino Watkins regagne l'Angleterre où la médaille d'or de la Royal Geographic Society ainsi que la Hans Egede Medal (en) de la Royal Danish Geographical Society (en) lui sont attribuées[1].

Il revient au Groenland en 1932 pour diriger une nouvelle expédition. Parti de Tuttilik (en) le en kayak, il ne sera jamais revu. Son kayak, seul, sera retrouvé.

Récompenses et distinctionsModifier

BibliographieModifier

  • James Maurice Scott, Gino Watkins, Hodder & Stoughton, 1935
  • John Ridgway, Gino Watkins, Oxford University Press, 1974
  • Michel d'Arcangues, Dictionnaire des explorateurs des pôles, Séguier, 2002, p. 577-578  
  • Simon Courtauld, The Watkins Boys, Londres, Michael Russell, 2010

Notes et référencesModifier

  1. J. R. Rymill, Quintin Riley, F. S. Chapman, The Tugtilik (Lake Fjord) Country, East Greenland, The Geographical Journal, Royal Geographical Society. 83 (5), 1934 : 364–377
  2. Gino Watkins Memorial Fund

Liens externesModifier