Ouvrir le menu principal
Gina Parvaneh Cody
Naissance
Nationalité Irano-canadienne
Domaines Génie du bâtiment
Institutions Université Concordia
Diplôme Ph. D. en Génie du bâtiment

Gina Parvaneh Cody est une ingénieure et femmes d'affaires à la retraite irano-canadienne.

En 1989, elle devient la première femme à obtenir un doctorat en génie du bâtiment de l'Université Concordia[1]. Elle a été présidente-directrice-générale et actionnaire principale de l'entreprise torontoise CCI Group jusqu'en 2016[2].

Sommaire

Biographie et étudesModifier

Gina Cody est née en Iran en 1957 et est arrivée à Montréal en 1979, après avoir fui la révolution islamiste ayant mené au pouvoir ayatollah Khomeini.[3] Elle est membre d'une famille de cinq enfants, trois frères tous devenus ingénieurs ainsi qu'une sœur devenue dentiste[4]. Elle obtient son baccalauréat en génie de l'Université de technologie d’Aryamehr.

Une fois à Montréal, elle rencontre Cedric Marsh, professeur à l'Université Concordia qui lui offre une bourse d'étude. Elle complètera sa maîtrise en 1981 et son doctorat en 1989[5].

Elle se marie avec Thomas Cody en 1981. Le couple a deux enfants Roya et Tina.

CarrièreModifier

Après avoir terminé son doctorat en 1989, elle déménage à Toronto où elle travaille pour le ministère du logement de l'Ontario. Son premier emploi dans le secteur privé est avec la firme de génie-conseil Construction Control. Elle est alors formée pour effectuer des inspections en grue. Elle est à l'époque la seule femme de la ville de Toronto à effectuer ce type de tâche[6]. Gina Cody grimpe rapidement les échelons de l'entreprise pour laquelle elle travaille jusqu'à en devenir la présidente-directrice-générale et actionnaire principale. Le Financial post décrit la firme, devenue CCI Group en 2013, comme l'une des compagnies les mieux gérées du Canada[7]. En 2010, Gina Cody figure dans la liste des dix entrepreneures les plus influentes du Canada selon la revue Profit[8].

Prix et distinctionsModifier

Gina Cody reçoit de nombreuses distinctions et prix au cours de son parcours professionnel. Elle a reçu l'ordre du mérite de l'Association canadienne de la normalisation. Elle reçoit aussi la Distinction de l’Ontario pour services bénévoles et le titre d'officière de l’ordre honorifique de Professional Engineers of Ontario[9]. En 2018, l'Université Concordia renomme sa faculté de génie et d'informatique en l'honneur de Gina Cody suite à un don de 15 millions de dollars canadiens. Grâce au don de Gina Cody, L'école de Génie et d'informatique Gina Cody offrira des bourses d'études aux trois cycles et permettra de créer trois nouvelles chaires de recherche abordant l'Internet des objets, l'intelligence artificielle, l'industrie 4.0 et la fabrication de pointe. Une partie du don sera destiné à un fond spécial visant à la promotion de l'équité, de la diversité et de l'intégration[10].

L'école de génie et d'informatique Gina Cody est la première faculté de génie au Canada à porter le nom d'une femme[11].

RéférencesModifier

  1. « Don privé de 15 millions à l’Université Concordia », sur Le Devoir (consulté le 10 juin 2019)
  2. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Concordia : la première faculté de génie canadienne à porter le nom d'une femme », sur Radio-Canada.ca (consulté le 10 juin 2019)
  3. « Don privé de 15 millions à l’Université Concordia », sur Le Devoir (consulté le 10 juin 2019)
  4. « Première faculté de génie canadienne à porter le nom d’une femme : la chef d’entreprise Gina Cody fait un don historique de 15 millions de dollars à Concordia », sur www.concordia.ca (consulté le 10 juin 2019)
  5. « Première faculté de génie canadienne à porter le nom d’une femme : la chef d’entreprise Gina Cody fait un don historique de 15 millions de dollars à Concordia », sur www.concordia.ca (consulté le 10 juin 2019)
  6. (en) « Concordia University’s engineering school is first in Canada to be named after a woman | The Star », sur thestar.com (consulté le 10 juin 2019)
  7. (en) « Concordia University’s engineering school is first in Canada to be named after a woman | The Star », sur thestar.com (consulté le 10 juin 2019)
  8. « Une première faculté de génie canadienne à porter le nom d’une femme », sur TVA Nouvelles (consulté le 10 juin 2019)
  9. « Première faculté de génie canadienne à porter le nom d’une femme : la chef d’entreprise Gina Cody fait un don historique de 15 millions de dollars à Concordia », sur www.concordia.ca (consulté le 10 juin 2019)
  10. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Concordia : la première faculté de génie canadienne à porter le nom d'une femme », sur Radio-Canada.ca (consulté le 10 juin 2019)
  11. « Une première faculté de génie canadienne à porter le nom d’une femme », sur TVA Nouvelles (consulté le 10 juin 2019)